George Shearing

Sir George Shearing
Description de cette image, également commentée ci-après
George Shearing en 1959
Informations générales
Nom de naissance Albert George Shearing
Naissance
Battersea, Londres (Royaume-Uni)
Décès (à 91 ans)
New York (États-Unis)
Genre musical Jazz
Instruments piano, accordéon
Labels Capitol Records;

Albert George Shearing (né le à Londres et mort le à New York[1]) est un pianiste anglais, aussi accordéoniste, compositeur et chef d'orchestre de jazz.

De très nombreux musiciens sont passés par son orchestre et ses formations : Cal Tjader, Eddie Duran, Toots Thielemans...

BiographieModifier

Né aveugle à Battersea à Londres, George Shearing est le benjamin d'une fratrie de neuf enfants, issus de la classe populaire : son père est livreur de charbon et sa mère est femme de ménage.

Il commence à apprendre le piano à trois ans et passe quatre ans à apprendre à l'école pour aveugles Linden Lodge (en)[2].

Bien qu'on lui ait proposé plusieurs bourses, il préfère jouer du piano et de l'accordéon dans un pub du coin. Il est alors fortement influencé par les enregistrements de Teddy Wilson et de Fats Waller[2]. Il commence à enregistrer en 1937 avec Leonard Feather. Il rejoint en 1940 le groupe d'Harry Parry (en) et est engagé en 1942 pour jouer avec Stéphane Grappelli et son quartet : les autres membres sont Dave Fullerton à la batterie, George Gibbs et Jack Llewelyn à la guitare.

Il gagne plusieurs sondages organisés par Melody Maker.

Il débarque à New York en 1947, où son style, complexe harmoniquement, entre swing, bebop et musique classique, plaît. Il joue avec Oscar Pettiford et Buddy DeFranco. En 1949, il forme son premier quintet sous son nom avec Margie Hyams (vibraphone) qui sera remplacé par Don Elliott et Cal Tjader au début des années 50, Chuck Wayne (guitare), remplacé plus tard par Toots Thielemans (présenté comme « John Tillman » et qui restera 7 ans au sein du groupe), John Levy (contrebasse) et Denzil Best (batterie). Ils enregistrent pour Discovery, Savoy et MGM, où ils signent le « tube » September in the Rain (900 000 exemplaires vendus).

Il enregistre pour Capitol jusqu'à 1969. Il crée son label, Sheba, qui tiendra quelques années. En 1970, il commence à se lasser de la routine installée avec son quintet, et dissout le groupe en 1978. Il enregistre en 1976 The Reunion avec Andy Simpkins et Rusty Jones sur lequel apparaît Stéphane Grappelli. Il joue en trio, en solo et en duo, avec Marian McPartland, Hank Jones, Wes Montgomery, Jim Hall... Il enregistre avec Mel Tormé en 1979 chez Concord records. Leur collaboration lui offrira deux Grammy Awards en 1983 et 1984. Il gagne en 1994 un « Ivor Novello Lifetime Achievement Award »

George Shearing continue de jouer. Il passe ses dernières années entre New York et Chipping Campden (Gloucestershire, Angleterre). Il joue avec Mel Tormé en Angleterre.

Il publie ses mémoires en 2004, Lullaby of Birdland. Peu après, il souffre d'une chute et est obligé d'arrêter de jouer en public.

Il est fait chevalier en 2007.

Il meurt à New York, le , à 91 ans.

StyleModifier

George Shearing est connu pour son utilisation des block chords, une technique de piano consistant à jouer les mélodies en accords.

Son intérêt pour la musique classique trouve un aboutissement lors de concerts avec des orchestres symphoniques dans les années 50/60 ; on trouve dans ses solos des réminiscences d'Erik Satie, de Frederick Delius ou de Claude Debussy.

DiscographieModifier

Enregistrements :

en format LP (albums originaux)
  • 1948 : Pianology (London Records)
  • 1949 : September in the rain
  • 1950 : Piano Solos With Rhythm (Savoy Records)
  • 1955 : Marian McPartland / George Shearing - Great Britain's (Savoy records)
  • 1955 : The Shearing Spell (Capitol)
  • 1955 : Shearing… By Request (London Records)
  • 1957 : The Shearing Piano (Capitol)
  • 1958 : In The Night
  • 1959 : Satin Affair (Capitol Mono) et (1961 Stereo)
  • 1960 : The Shearing Touch (Capitol)
  • 1961 : No hard feeling
  • 1960 : George Shearing and Nancy Wilson : The Swingin's Mutual (Capitol)
  • 1961 : George Shearing and Nat King Cole : Nat King Cole Sings/George Shearing Plays
  • 1961 : George Shearing and The Montgomery Brothers : Love Walked In (Jazzland)
  • 1962 : Mood Latino (Capitol)
  • 1962 : San Francisco Scene (Capitol)
  • 1962 : Jazz Moments
  • 1962 : Shearing Bossa Nova
  • 1965 : Rare Form (Capitol)
  • 1966 : Makin' whoppee
  • 1974 : My Ship
  • 1976 : The Reunion
  • 1977 : Windows
  • 1979 : On Target
  • 1979 : Blues Alley Jazz (live)
  • 1979 : Concerto for Classic Guitar and Jazz Piano
  • 1980 : On a Clear Day
  • 1982 : George Shearing & Mel Tormé
  • 1981 : Alone Together
  • 1984 : Bright Dimension
  • 1985 : Grand Piano
  • 1986 : More Grand Piano
  • 1990 : On a Clear Day
  • 1992 : Walkin' : Live at Blue Note
  • 1994 : Great Britain's Marian McPartland & George Shearing
  • 1997 : Favorite Things
  • 2001 : Back to Birdland
Compilations
  • 1959 : George Shearing Goes Hollywood (MGM Records)
  • 1960 : You’re Hearing The Best Of George Shearing (MGM Records)

Avec The George Shearing QuintetModifier

Modèle:À completer

en format LP (albums originaux)
  • 1950 : George Shearing QuintetLP 10’ Discovery Records - Discovery DL 3002
  • 1950 : (George Shearing Quintet) - You're Hearing George ShearingLP 10’ MGM Records – E518 (1953) (réédition compilée d’EP 45)
  • 1951 : Touch Of Genius!LP 10’ MGM Records – MGM E90 et LP 33 RPM E3265 (réédition de 1955)(réédition compilée d’EP 45)
  • 1951 : I Hear MusicLP 10’ MGM Records – MGM E155 et LP 33 RPM E-3266 (réédition de 1955)(réédition compilée d’EP 45)
  • 1953 : When Lights Are LowLP 10’ MGM Records – MGM E226 et LP 33 RPM E-3264 (réédition de 1955) (avec Cal Tjader)(réédition compilée d’EP 45)
  • 1954 : An Evening With The George Shearing QuintetLP 10’ MGM Records – LP 33 RPM E-3122 (avec Cal Tjader)(réédition compilée d’EP 45)
  • 1955 : A Shearing Caravan LP 33 RPM MGM Records – MGM E-3175 (avec Cal Tjader)
  • 1955 : Shearing in Hifi LP 33 RPM MGM Records – MGM E-3293 (avec Cal Tjader)
  • 1956 : Velvet Carpet LP 33 RPM Capitol Records – Capitol T 720
  • 1956 : George Shearing Quintet, Red Norvo Trio – Midnight On Cloud 69LP 33 RPM MGM Records – MG 12093
  • 1957 : Latin Escapade LP 33 RPM Capitol Records – Capitol T 737
  • 1957 : The George Shearing Quintet and Orchestra – Black Satin LP 33 RPM Capitol Records – Capitol T 858 et ST 858 (stéréo)
  • 1957 : The George Shearing Quintet with Voices – Night Mist LP 33 RPM Capitol Records – Capitol T 943 et ST 943 (stéréo)
  • 1958 : The George Shearing Quintet with Dakota Staton – In The Night LP 33 RPM Capitol Records – Capitol T 1003 et ST 1003 (stéréo)
  • 1958 : The George Shearing Quintet with Brass Choir – Burnished Brass LP 33 RPM Capitol Records – Capitol T 1038 et ST 1038 (stéréo)
  • 1958 : Latin Lace LP 33 RPM Capitol Records – Capitol ST 1082 et ST 1082 (stéréo)
  • 1958 : Blue Chiffon LP 33 RPM Capitol Records – Capitol ST 1124 et ST 1124 (stéréo)
  • 1959 : Shearing On Stage! (Live)LP 33 RPM Capitol Records – Capitol T-1187
  • 1959 : Peggy Lee, accompanied by the George Shearing Quintet - Beauty and the Beat! (Recorded Live At 1959 Miami DJ Convention) LP 33 RPM Capitol Records – Capitol T1219
  • 1959 : Latin Affair LP 33 RPM Capitol Records – Capitol T-1275[3].
  • 1960 : On the Sunny Side of the Strip (Live) LP 33 RPM Capitol Records – Capitol ST 1416
  • 2000 : Just For You - Live In The 1950's (3 concerts Live inédits compilés) CD Jazz Band Records – EBCD 2153-2
Compilation
  • 1960 : Satin Latin (compilation ?) ∫ LP 33 RPM MGM Records – MGM E4041 (avec Cal Tjader)
  • 1960 : George Shearing And His Quintet – A Jazz Date With George Shearing LP 33 RPM MGM Records – MGM 65 019 (avec Cal Tjader)
  • 1961 : Lullaby of Birdland LP 33 RPM Pickwick Records
  • 2004 : George Shearing Quintet* Featuring Toots Thielemans – Lullaby Of Birdland CD Giants Of Jazz records - Giants Of Jazz CD 53402
  • The Best of George Shearing 1955-1960 CD Capitol Records

Compositions célèbresModifier

Certaines de ses compositions sont devenues des standards de jazz :

  • 1952 : Lullaby of bird land (ou Lullaby Of Birdland)

Le second album paru en LP 33T de la pianiste de jazz Marian McPartland s’intitule "Lullaby Of Birdland"(1953) : il reprend le titre c’est ici la première interprétation féminine au piano. C’est aussi l’un de tous premiers enregistrements de l'ingénieur du son Rudy Van Gelder et c’est l’une des premières pochettes de disques signée par Bill Harvey. Cet album sera le début d’une longue amitié et d’un grand respect mutuel pour leurs talents respectifs.

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Décès du pianiste de jazz George Shearing », AFP (par cyberpresse.ca), (consulté le 14 février 2011).
  2. a et b (en) « Biographie de George Shearing », sur allaboutjazz.com (consulté le 10 juillet 2014).
  3. Répertorié dans la liste des 1000 disques à écouter avant de mourir : Livre de Tom Moon (August 28, 2008). 1,000 Recordings to Hear Before You Die. Workman Publishing Company. p. 991.

Liens externesModifier