George FitzRoy (comte d'Euston)

aristocrate anglais

George FitzRoy, comte de Euston (-) était un aristocrate anglais, membre du Parlement, et connu pour le traitement brutal de sa femme et de locataires.

George FitzRoy
Fonctions
Membre du 6e Parlement de Grande-Bretagne (d)
Membre du 8e Parlement de Grande-Bretagne (d)
Membre du 9e Parlement de Grande-Bretagne (d)
Titre de noblesse
Earl
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 31 ans)
Formation
Activité
Père
Mère
Henrietta Somerset (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Charles Henry FitzRoy, Earl of Euston (d)
Lady Harriet FitzRoy (d)
Isabella FitzRoy
Caroline Stanhope (en)
Augustus FitzRoy
Lord Charles FitzRoy (d)
Charles FitzRoy-ScudamoreVoir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Lady Dorothy Boyle (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Statut

Famille et éducationModifier

George FitzRoy est né le , fils de Charles FitzRoy (2e duc de Grafton) et Henrietta Somerset, fille de Charles Somerset, marquis de Worcester.[1]. Son père était Lord Chambellan de George Ier et George II.[1] Son frère était Lord Augustus FitzRoy.[1]

FitzRoy est entré à Eton en 1728.[1]

MariageModifier

FitzRoy épouse Lady Dorothy Boyle, la fille de Richard Boyle (3e comte de Burlington) et Dorothy Savile Boyle,[2]:91 en .[1] Dans la biographie écrite dans l' Histoire du Parlement, Lady Boyle a été décrite comme "une fille de la plus douce humeur, de grande beauté." Elle est décédée le , sa mère a dit que Dorothy a été soulagé de la "misère extrême" que son mari lui a imposé. Il est décrit comme de "la plus grande brutalité".[1]

Le parlementModifier

Il a été élu au Parlement pour Coventry. Il a voté en 1740 avec le parti de l'Administration, mais son activité était inégale.[1] Il a été présenté pour l'élection en 1747 pour Coventry, mais il est mort avant l'élection.[1]

La brutalitéModifier

Le père de George, Charles FitzRoy, a été particulièrement insatisfait de son comportement brutal. Par exemple, l'un des locataires de George, un père de six enfants, s'est tué après qu'il avait été pressé de payer plus que son loyer. George avait trompé son père à plusieurs reprises, auquel il a déclaré qu'il était désolé pour son comportement et s'était engagé à changer. Son père l'a désavoué en .[1]

RéférencesModifier

  1. a b c d e f g h et i The History of Parliament: the House of Commons 1715-1754, R. Sedgwick, (lire en ligne), « FitzRoy, George, Lord Euston (1715-47) »
  2. John Burke, A General and Heraldic Dictionary of the Peerage of England, Ireland and Scotland, Henry Colburn and Richard Bentley, (lire en ligne)