Charles FitzRoy-Scudamore

personnalité politique britannique

Charles FitzRoy-Scudamore (c. 1713 – ) est un politicien Britannique qui siège à la Chambre des communes pendant 49 ans, de 1733 à 1782.

Charles FitzRoy-Scudamore
Fonctions
Membre du 7e Parlement de Grande-Bretagne (d)
-
Membre du 11e Parlement de Grande-Bretagne (d)
Membre du 13e Parlement de Grande-Bretagne (d)
Membre du 14e Parlement de Grande-Bretagne (d)
Membre du 12e Parlement de Grande-Bretagne (d)
Membre du 10e Parlement de Grande-Bretagne (d)
Membre du 9e Parlement de Grande-Bretagne (d)
Membre du 15e Parlement de Grande-Bretagne (d)
Membre du 8e Parlement de Grande-Bretagne (d)
Membre du 6e Parlement de Grande-Bretagne (d)
Biographie
Naissance
Décès
Formation
Activités
Père
Fratrie
Conjoint
Frances Fitzroy Scudamore (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Frances Howard, duchess of Norfolk (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

 
Holme Lacy House

Né Charles FitzRoy, il est le fils illégitime de Charles FitzRoy (2e duc de Grafton) et est éduqué à l'École de Westminster de 1721 à 1730. Il épouse Frances Scudamore (en) en 1744, après son divorce d'Henry Scudamore (3e duc de Beaufort), en 1743. Elle est la seule enfant et héritière de James Scudamore (3e vicomte Scudamore). Elle lui apporte la vicomté Scudamore dont le siège est à Holme Lacy (en). Fitzroy ajoute Scudamore à son propre nom, le 22 mars 1749[1].

Il est député de Thetford (1733 à 1754), Hereford (1754 à 1768), Heytesbury (de 1768 à 1774) et de Thetford à nouveau de 1774 à mars 1782. Dans sa quarante-huitième année de service à la Chambre des Communes Britannique, FitzRoy-Scudamore succède à William Aislabie comme le Père de la Maison en 1781, mais il est mort un an plus tard.

Son seul enfant, Frances (1750-1820), est devenue la deuxième femme de Charles Howard (11e duc de Norfolk), mais il est devenu fou et a été enfermé pendant de nombreuses années. Après sa mort sans enfants, le domaine de Holme Lacy a fait l'objet de longues poursuites judiciaires, pour finalement échoir à Henry Scudamore-Stanhope (9e comte de Chesterfield), qui a adopté le nom supplémentaire Scudamore[2].

RéférencesModifier