George FitzClarence (1er comte de Munster)

George Augustus Frederick FitzClarence, 1er comte de Munster PC (), est un pair et un général anglais.

George FitzClarence
1st Earl of Munster.jpg
Fonction
Membre de la Chambre des lords
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 48 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Père
Mère
Fratrie
Enfants
William FitzClarence
Mary Gertrude Fitz-Clarence (d)
Captain Hon. George Fitz-Clarence (d)
Frederick Charles George Fitz-Clarence-Hunloke (d)
Lady Adelaide Georgiana Fitz-Clarence (d)
Lady Augusta Margaret Fitz-Clarence (d)
Hon. Edward Fitz-Clarence (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Arme
Grade militaire

BiographieModifier

Il est l'aîné des fils illégitimes de Guillaume IV du Royaume-Uni et de son maîtresse Dorothea Jordan, il a été bien éduqué, même si son anglais était atroce (comme l'a été celui de plusieurs de ses oncles). Comme ses frères et sœurs, il avait peu de contact avec sa mère après la séparation de ses parents en 1811, préférant s'appuyer sur son père[1]. Il a servi comme officier dans l'armée pendant la Guerre d'indépendance espagnole et par la suite en Inde. Son père, si fier de son dossier militaire, était très inquiet de sa consommation d'alcool et de son addiction au jeu, vices auxquels beaucoup des frères de Guillaume étaient prédisposés.

Il a été créé 1er comte de Munster, 1er vicomte FitzClarence et 1er baron Tewkesbury le [2], et a fait Conseiller Privé en 1833. "Le comte de Munster" avait été un titre tenu par son père avant son accession au trône britannique. George, comme ses frères et sœurs, n'était pas satisfait des dispositions prises pour lui et, avec l'aggravation de son instabilité mentale, a provoqué une série de querelles avec son père qui s'est terminé en rupture complète[3]. Même la mort de sa sœur, Sophia, l'enfant favorite du roi, en , n'a pas débouché sur une réconciliation.

Il a obtenu le grade de major-général dans l'armée britannique et le poste d'Aide de camp de son père, le roi Guillaume IV, entre 1830 et 1837. Il a occupé le poste de Lieutenant de la Tour de Londres entre 1831 et 1833, était gouverneur du Château de Windsor, entre 1833 et 1842 et aide de camp de la reine Victoria, entre 1837 et 1841. Il a été élu président de la Royal Asiatic Society en 1841.

Il a épousé Marie Wyndham ()[4], fille de George Wyndham 3e comte d'Egremont, et sa maîtresse Elizabeth Fox, le . Ils étaient les parents de sept enfants:

  • Lady Adélaïde Georgiana FitzClarence (); décédée célibataire.
  • Lady Augusta Margaret FitzClarence (); mariée avec le baron Knut Philip Bonde à Paris en 1844, morte après un accouchement, de la fièvre, à Katrineholm, en Suède, une fille (Ingeborg Augusta Sofia Bonde, 1846-1872).
  • William FitzClarence (2e comte de Munster) ().
  • L'hon. Frederick Charles George FitzClarence (); marié à Adélaïde Augusta Wilhelmine Sidney, la fille de sa tante Sophie FitzClarence; pas de descendance.
  • Lady Marie Gertrude FitzClarence (ca. 1832 – 1834); décédée dans la petite enfance[5].
  • Le capitaine George FitzClarence (); marié à Henrietta Maria Scott (d. 1912). Il est le grand-père du 6e comte de Munster. Le titre a disparu en 2000.
  • Le lieutenant Edward FitzClarence (); décédé de ses blessures pendant le Siège de Sébastopol dans la Guerre de Crimée.

FitzClarence s'est suicidé à l'âge de 48 ans, à Londres[6]. Il s'est tiré un coup de pistolet qui lui avaient été offerts par le Roi George IV lorsqu'il était prince de Galles. Son suicide n'est pas une surprise pour sa famille, qui avait depuis longtemps été préoccupée par son état mental. Son biographe l'attribue à "un sentiment de persécution."[7] Lors de son enquête, son médecin et un chirurgien ont dit qu'ils ont cru qu'il était en train de devenir fou, et au cours des dernières années, certains ont pensé qu'il a souffert de la maladie de la porphyrie qui accablent son grand-père et plusieurs autres membres de la famille[8].

TravauxModifier

Un compte rendu de son expérience dans la Guerre de la Péninsule a été publiée dans: Memoirs of the Late War: Comprising the Personal Narrative of Capt. Cooke, the History of the Campaign of 1809 in Portugal, by the Earl of Munster, and a Narrative of the Campaign of 1814 in Holland, by T.W.D. Moodie, (lire en ligne)

RéférencesModifier

  1. Ziegler, Philip, William IV, William Collins, 1971, p. 108.
  2. Yvonne's Royalty: Peerage
  3. Ziegler, p. 158.
  4. Haines, Sheila; Lawson, Leigh (2007). Poor Cottages & Proud Palaces. The Hastings Press, p. 45.
  5. Mary Gertrude Fitz-Clarence in: thePeerage.com [retrieved 5 December 2014].
  6. Weir, Alison (1996), Britain's Royal Families, Random House:London. p. 304.
  7. Ziegler, p. 270.
  8. Van der Kiste, John, George Fitzclarence, Earl of Munster, Amazon KDP, 2012.