George Byng (2e comte de Strafford)

personnalité politique britannique

George Byng
Illustration.
Le 2e comte de Strafford
Fonctions
Trésorier de la Maison

(2 mois et 7 jours)
Monarque Victoria
Premier ministre William Lamb
Prédécesseur Henry Howard
Successeur Frederick Hervey
Membre de la Chambre des lords
Lord Temporal

(26 ans, 4 mois et 26 jours)
Pairie héréditaire
Prédécesseur John Byng
Successeur George Byng

(7 ans)
en tant que baron Strafford
Prédécesseur John Byng
(par bref d'accélération)
Successeur Lui-même : Comte de Strafford
Député britannique

(14 ans, 11 mois et 7 jours)
Circonscription Chatham
Prédécesseur Sir John Beresford
Successeur Sir Frederick Smith

(2 ans, 2 mois et 3 jours)
Circonscription Poole
Prédécesseur John Byng
Successeur Lord Charles Ponsonby

(10 mois et 25 jours)
Circonscription Chatham
Prédécesseur Hon. William Leader Maberly
Successeur Sir John Beresford

(2 ans, 4 mois et 4 jours)
Circonscription Milborne Port
Prédécesseur Arthur Chichester
Successeur Circonscription abolie
membre du Conseil privé du Royaume-Uni
Biographie
Titre complet Comte de Strafford
Date de naissance
Date de décès (à 80 ans)
Nationalité Britannique
Parti politique Parti whig
Père John Byng
Mère Mary Stevens Mackenzie
Conjoint Lady Agnes Paget

Harriett Cavendish

Enfants 13 enfants dont : George Byng
Henry Byng
Francis Byng
Julian Byng

George Stevens Byng, 2e comte de Strafford, CP (-), titré vicomte Enfield entre 1847 et 1860, de Wrotham Park à Middlesex (maintenant Hertfordshire) est un pair britannique et un homme politique Whig.

BiographieModifier

Il est le fils aîné du maréchal John Byng (1er comte de Strafford) (1772–1860) et de sa première épouse, Mary Mackenzie [1].

En 1822, après avoir obtenu son diplôme de l'Académie royale militaire de Sandhurst, il rejoint le 29e Régiment d'infanterie en tant qu'enseigne. En 1825, il est muté au 85e Régiment d'infanterie en tant que lieutenant et est promu capitaine en 1826.

La carrière politique de Byng commence en 1830 quand il est élu député du port de Milborne [2] un siège qu'il occupe brièvement avant de prendre le poste de contrôleur de la maison du Lord lieutenant d'Irlande (son beau-père, Henry William Paget), moins d'un an plus tard. Lorsque son ancien co-député, William Sturges Bourne démissionne de son siège quelques semaines plus tard, Byng est réélu à son ancien siège et le conserve jusqu'à ce que la réforme parlementaire de 1832 abolisse la circonscription. À partir de 1834, il est député de la nouvelle circonscription de Chatham, siège qu'il occupe jusqu'en 1835 et de 1837 à 1852 [3]. Il sert sous Lord Melbourne en tant que Lords du Trésor entre juin et novembre 1834. Entre 1836 et 1837, il représente Poole au Parlement [4]. Il sert de nouveau sous Lord Melbourne comme contrôleur de la maison entre 1835 et 1841 et comme trésorier de la maison entre juin et août 1841 et est admis au Conseil privé en 1835. Lorsque Lord John Russell devient Premier ministre en 1846, Byng est nommé co-secrétaire du Board of Control, poste qu'il conserve jusqu'en 1847.

Après avoir perdu son siège parlementaire en 1852, Byng est convoqué à la Chambre des lords par un bref d'accélération dans la baronnie de son père de Strafford un an plus tard et hérite du comté de son père en 1860.

Mariages et descendanceModifier

Byng s'est marié deux fois:

  • En secondes noces, en 1848, il épouse l'hon. Harriett Cavendish, fille de Charles Cavendish (1er baron Chesham), avec qui il a sept autres enfants:
    • Hon. Charles Cavendish George Byng (1849–1918).
    • Hon. Alfred John George Byng (1851–1887).
    • Lady Susan Catherine Harriet Byng (19 mars 1854 - 1936), qui épouse Thomas Trueman.
    • Lady Elizabeth Henrietta Alice Byng (31 décembre 1855-1920).
    • Hon. Lionel Francis George Byng (1858-1915), qui en 1902 épouse Lady Eleanor Mabel Howard (1873-1945), une fille de Henry Howard (18e comte de Suffolk).
    • Lady Margaret Florence Lucy Byng (6 novembre 1860 - 1945), qui épouse l'hon. John Richard Boscawen.
    • Julian Byng, 1er vicomte Byng de Vimy (1862–1935).

Lord Strafford est décédé en octobre 1886, à l'âge de 80 ans, et son fils aîné, George, lui succède. La comtesse de Strafford est décédée en juin 1892 [1].

RéférencesModifier

Liens externesModifier