Ouvrir le menu principal

Geoffrey Kelley

personnalité politique canadienne

Geoffrey Kelley
Fonctions
Ministre québécois responsable des Affaires autochtones
Ministre délégué (2005-2007)

(4 ans, 5 mois et 25 jours)
Premier ministre Philippe Couillard
Gouvernement Couillard
Prédécesseur Élizabeth Larouche
Successeur Sylvie D'Amours

(1 an, 7 mois et 16 jours)
Premier ministre Jean Charest
Gouvernement Charest
Prédécesseur Pierre Corbeil
Successeur Élizabeth Larouche

(2 ans, 1 mois et 29 jours)
Premier ministre Jean Charest
Gouvernement Charest
Successeur Benoît Pelletier
Député à l'Assemblée nationale

(23 ans, 11 mois et 17 jours)
Élection 12 septembre 1994
Réélection 30 novembre 1998
14 avril 2003
26 mars 2007
8 décembre 2008
4 septembre 2012
7 avril 2014
Circonscription Jacques-Cartier
Législature 35e, 36e, 37e, 38e, 39e, 40e et 41e
Prédécesseur Neil Cameron
Successeur Gregory Kelley
Biographie
Date de naissance (64 ans)
Lieu de naissance Montréal (Canada)
Nationalité Canadienne
Parti politique Parti libéral du Québec
Enfants Gregory Kelley
Diplômé de Université McGill

Geoffrey Kelley (Montréal, - ) est un homme politique québécois.

Il est député de la circonscription provinciale de Jacques-Cartier et, du 23 avril 2014 jusqu'au 01 octobre 2018 ministre responsable des Affaires autochtones dans le gouvernement de Philippe Couillard. Il avait déjà occupé ce poste comme ministre délégué de 2005 à 2007, puis comme ministre responsable de 2011 à 2012 dans le gouvernement Charest.

BiographieModifier

Geoffrey Kelley est détenteur d'un baccalauréat (1974) et d'une maîtrise (1985) en histoire à l'Université McGill. Il a fait ses études collégiales au Collège John Abbott à Montréal.

Kelley a travaillé durant plusieurs années comme enseignant au secondaire, collégial et à l'Université. Il a également été directeur des communications et de la recherche pour Alliance Québec, de 1986 à 1990.

Il a commencé à s'impliquer en politique en tant qu'attaché politique pour Claude Ryan durant le gouvernement Bourassa. Il a finalement été directeur de cabinet de Monique Gagnon-Tremblay lorsqu'elle était vice-première ministre et présidente du Conseil du trésor en 1994.

Il s'est présenté, avec succès, à l'élection de 1994 dans la circonscription de Jacques-Cartier. Depuis cette première élection, Kelley remporte des majorités s'approchant des 30 000 voix. Cette majorité a été réduite à 18 508 aux élections de 2007, en raison du faible taux de participation, et est restée à peu près semblable aux élections de 2008 et de 2012. En 2014 il retrouve une majorité de près de 30 000 voix.

Voir aussiModifier