Gayle Ross

actrice, réalisatrice et conteuse américaine

Gayle Ross, est une actrice, réalisatrice et conteuse américaine, membre de la Nation Cherokee, descendante de John Ross, qui fut l'un des chefs des Cherokee durant la tristement célèbre "Trail of Tears" (Piste des Larmes). D'après les contes et histoires transmises grâce à sa grand mère, qu'elle décrit comme une incroyable conteuse[1], et son héritage amérindien, elle participe à plusieurs festivals de conteurs, à travers les États-Unis, le Canada et même l'Europe. Considérée comme l'une des meilleures musiciennes et danseuses amérindiennes, elle est fréquemment invitée dans des universités pour des conférences.

BiographieModifier

Héritage familialModifier

Étant l'arrière-arrière-arrière petite fille de John Ross, elle explique que le père de sa grand-mère était le plus jeune fils de John Ross. À 17 ans, en pleine guerre civile, il s’engage aux côtés de l’Union dans le bataillon Cherokee « The Union Cherokee forces », et  rassemble ainsi des témoignages de personnes ayant vécu la piste des larmes. C’est finalement sa cadette, qui s’intéresse le plus à cet héritage, et qui devient «l’historienne de la famille » comme Gayle le rapporte[1].

Travail de conteuseModifier

De par son statut de conteuse, Gayle Ross est fréquemment invitée dans des représentations publiques culturelles ou littéraires.

Le prestigieux Conseil National des Arts Traditionnels, l'a incluse dans deux représentations pendant leur tournée « The Master Storyteller’s Tour » (La tournée du maître conteur) et le festival « From the Plains to the Pueblos » (Des plaines aux pueblos).

Peter Buffet, l'a également incluse dans sa performance scénique épique "500 Nations" basée sur la mini-série CBS produite par Kevin Costner.

Gayle a aussi produit et réalisé l'émission "Full Circle" (Cercle complet), exclusivement avec des artistes amérindiens, où l'on voit notamment Bill Miller, musicien d'origine Mohicane, le chanteur et danseur Rob Greyhill, Jennifer Meness et le "Great American Indian Dance Theater".

Gayle a été invitée par le Vice-Président Al Gore, à sa résidence, à l'occasion du gala “A Taste of Tennessee” (Un goût de Tennessee), puis fut choisie par la Maison Blanche sous le président Bill Clinton, comme l'unique porte-parole amérindien à la cérémonie en l'honneur du centre commercial « Millenium on the Mall », célébrée à Washington D.C. La première dame Laura Bush l'a également choisie pour l'ouverture du gala du National Book's Festival (Festival national du livre) où elle a notamment partagé la scène avec Bob Schieffer et Julie Andrews.

Les histoires de Gayle ont ouvert les soirées de personnalités prestigieuses, telles que Maya Angelou, N. Scott Momaday et Alice Walker, aux côtés d'artistes amérindiens, tels que Rita Coolidge, Wes Studi, Kevin Locke and John Trudell.

Autrice de cinq livres pour enfants ovationnés, Gayle a également été intervenante dans des organisations telles que l'American Library Association (Association des bibliothèques américaines), l'International Reading Association (Association internationale de lecture) et L'International Board of Books for Young People (Bureau international des livres pour la jeunesse).

En 2009, elle apparaît dans le troisième épisode de la série télévisée documentaire American Experience, intitulé We Shall Remain: Part III - Trail of Tears.

Ses histoires ont été diffusées sur la Radio nationale publique dans des programmes tels que Living on the Earth et Mountain Stages[2].

Une volonté de transmissionModifier

Gayle transmet une morale, à travers les légendes cherokees, leurs mythes fondateurs... mais également par des évènements ayant marqué sa nation, comme la déportation des Cherokees depuis la Smocky Mountain [2] dans les années 1830, jusqu'à un territoire à l'ouest du Mississippi, avant qu'il ne soit déclaré réserve indienne. De ce fait, elle livre un témoignage qui s'était jusque là transmis oralement, de génération en génération, participant ainsi au devoir de mémoire, et d'information:

« Native tribes Cherokees have taken that history and woven it into a told story so that it will never be forgotten[2] » (Les tribus Cherokees ont transformé cette partie de l'Histoire, en une narration, afin qu'elle ne soit jamais oubliée).

« I grew up in a family where history were family stories[1] » (J'ai grandi dans une famille où l'Histoire, était en fait des histoires de famille).

Concernant le musée d'arts amérindiens "Native American Cultural Symposium", où elle intervient en tant que conteuse, elle déclare apprécier le fait que le musée soit un espace où l'on puisse apprendre, à travers des artistes, tout ce que signifie être amérindien, et tout ce qu'ils peuvent apporter. Elle déclare être à la fois contemporaine et traditionnelle, car de par son travail de conteuse, elle fait aussi part de ses expériences actuelles. [1]

FilmographieModifier

En tant qu'actriceModifier

  • Walker, Texas Ranger (série télévisée)
  • Devil's Turf (1997) : Mary Wilson
  • A Silent Cry (1996) : Meredith Barnes

(Elle-même)Modifier

  • American Experience (2009) série télévisée - We Shall Remain: Part III - Trail of Tears
  • Bearer of the Morning (2018) : La vie de Te Ata Thompson Fisher (documentaire)

DoublageModifier

  • Timber Wolf (2001) - Scarlet Rose
  • Bearer of the Morning (2018) - Te Ata

RéalisatriceModifier

  • Our Spirits Don't Speak English (2008) : Indian Boarding School (documentaire) (co-réalisatrice)[3]

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d « Native American Cultural Symposium / Gayle Ross Pt 1 »
  2. a b et c « GAYLE ROSS – World Storytelling Cafe », sur worldstorytellingcafe.com (consulté le 22 septembre 2020).
  3. « Gayle Ross », sur IMDb (consulté le 22 septembre 2020).

Liens externesModifier