Ouvrir le menu principal

Gauche italienne

groupe parlementaire italien

Gauche italienne
(it) Sinistra Italiana
Image illustrative de l’article Gauche italienne
Logotype officiel.
Présentation
Secrétaire Nicola Fratoianni
(démissionnaire)
Fondation
Fusion de Gauche, écologie et liberté
Futur à gauche (en)
Siège Via Arenula, 29
Rome
Présidente Laura Lauri
Positionnement Gauche
Idéologie Socialisme démocratique
Écologie politique
Affiliation européenne Parti de la gauche européenne (observateur)
Affiliation internationale Aucune
Adhérents 19 346[1]
Couleurs Rouge
Site web sinistraitaliana.si
Représentation
Députés
13 / 630
Sénateurs
8 / 315
Députés européens
2 / 73

La Gauche italienne (en italien : Sinistra Italiana, abrégé en SI, et de son nom complet Gauche italienne – Gauche écologie liberté, en italien : Sinistra Italiana - Sinistra Ecologia Libertà, abrégé en SI-SEL) est un parti politique fondé le à Rimini.

Il repose sur le groupe parlementaire du même nom qui s'est constitué à la Chambre des députés en et au Sénat en , pendant la XVIIe législature. Formé initialement de 40 parlementaires (32 députés et huit sénateurs), il regroupe les membres de Gauche, écologie et liberté et des parlementaires ayant quitté le Parti démocrate, notamment les fondateurs du mouvement Futur à gauche (en) ou encore le Mouvement 5 étoiles. Le consultant économique de SI est le prix Nobel d'économie Joseph E. Stiglitz.

Le mouvement est lancé lors d'une réunion au Teatro Quirino à Rome, ayant réuni 3 000 participants. L'idée est de créer une alternative au Parti démocrate, en créant un parti de gauche moderne, qui aille au-delà du seul groupe parlementaire. Cependant, dès le , 17 députés confluent dans le nouveau groupe parlementaire d'Article 1er - Mouvement démocrate et progressiste avec notamment Arturo Scotto, tandis que, mars 2017, quatre députés de Possibile rejoignent le groupe parlementaire de Gauche italienne. Son secrétaire Fratoianni démissionne le 10 mars 2018 en raison de l'échec électoral de Libres et égaux.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier