Ouvrir le menu principal
Gastown Grand Prix
Généralités
Sport cyclisme sur route
Création 1973
Éditions 36 (en 2019)
Catégorie Nationale
Type / Format course d'un jour
Périodicité annuel (juillet)
Lieu(x) Drapeau du Canada Canada
Drapeau de la Colombie-Britannique Colombie-Britannique
Statut des participants amateurs et professionnels
Site web officiel www.globalrelayggp.org

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : Nouvelle-Zélande Regan Gough (H)
Drapeau : États-Unis Kendall Ryan (F)
Plus titré(s) Drapeau : Canada Ron Hayman
Drapeau : États-Unis Eric Young (H)
Drapeau : Canada Verna Buhler
Drapeau : Canada Gina Grain (F)
Drapeau : États-Unis Kendall Ryan
(3 victoires)

Le Global Relay Gastown Grand Prix est une course cycliste canadienne disputée sur une journée au mois de juillet à Gastown, le quartier le plus ancien de Vancouver, en Colombie-Britannique. La course fait partie du BC Superweek, une série de neuf courses organisées durant dix jours au mois de juillet, dans la grande région de Vancouver.

HistoireModifier

L'épreuve nait de l'initiative de Roger Sumner, un dentiste local et coureur cycliste accompli[1]. Il désire ainsi organiser une épreuve cycliste facile d'accès pour la grand public, afin de promouvoir le cyclisme en compétition au Canada. Il a lui-même pris le départ de son épreuve jusqu'en 1978. Pour ses trente années de service au sport en tant qu'entraineur, coureur, manager et organisateur de course, Sumner sera intronisé au Temple de la renommée de la Colombie-Britannique. Il meurt en 2000, percuté par une voiture alors qu'il était sur son vélo.

Première éditionModifier

Le premier Gastown Grand Prix a lieu en 1973. La course se termine par la victoire du sprinteur Bill Wild, devant un Néo-Zélandais et le triple champion du Canada Max Grace[2]. Comme récompense, Bill hérite d'une télé en couleurs[3].

Premières annéesModifier

Durant les années 1970, les Canadiens Max Grace, Brian Keast et David Watkins inscrivent notamment leur nom au palmarès de l'épreuve. En 1976, 122 coureurs du Canada et du Mexique se présentent pour disputer la course. En 1977, les cyclistes américains font leur première apparition au critérium, avec 25 coureurs originaires du pays au départ. L'un de leurs coureurs se nomme Davis Phinney, alors âgé de 18 ans. Il sera par la suite médaillé olympique et remportera deux étapes du Tour de France[4]. En 1979, le Canadien Alex Stieda, alors champion national sur piste junior, fait sa première apparition sur la course. Il percute malencontreusement un piéton durant l'épreuve, incident qui se révèle néanmoins sans gravité. En 1980, Stieda, toujours junior, signe son premier succès à Gastown, face à une foule d'environ 20 000 personnes[5]. Il deviendra plus tard le premier nord-américain à porter le maillot jaune au Tour de France.

Émergence d'équipes professionnellesModifier

Les années 1980 marquent l'arrivée des premiers cyclistes professionnels au Grand Prix. Le professionnel Ron Hayman signe ainsi trois succès consécutifs sur l'épreuve[6]. Hayman est à l'époque l'un des meilleurs cyclistes canadiens de son pays. Lors de sa seconde victoire sur l'épreuve en 1982, il devance Alex Stieda et Bernie Willock, un coureur de l'équipe nationale canadienne. L'Américain Eric Heiden, cinq fois médaillé d'or olympique en patinage de vitesse, échoue quant à lui au pied du podium de cette édition marquante[7]. Les cyclistes féminines commencent également à s'établir au GP, avec l'apparition d'une compétition réservée aux femmes. La championne du Canada Verna Buhler s'adjuge l'épreuve féminine en 1981. Elle gagne également les deux éditions suivantes.

La formation 7-Eleven domine la course au milieu des années 80, avec de nombreux podiums pour ses coureurs. Tout d'abord équipe amateur à création en 1981, elle accède au niveau professionnel à partir de la saison 1985[8]. Les membres de l'équipe vainqueurs du grand prix à cette période sont Brian Walton, Alex Stieda et Norm Alvis[9].

Années 1990 : la jeunesse contre l'expérienceModifier

Les années 1990 voient le succès de jeunes coureurs relativement inexpérimentés au moment de leur victoire. Beaucoup de jeunes cyclistes profitent de ce critérium pour affronter des coureurs professionnels plus aguerris. L'un d'eux se nomme John McKinley, un américain qui s'impose lors de l'édition 1992, à 20 ans. Un coureur de 19 ans, nommé Jonas Carney remporte également l'épreuve en 1990[10].

En 1991, un autre jeune coureur gagne la course. Lance Armstrong, qui réalise son apparition au Grand Prix en tant que coureur amateur, distance son compagnon d'échappée Matt Eaton lors du dernier tour, pour s'imposer en solitaire[11].

La multiple médaillée mondiale et olympique Alison Sydor s'adjuge l'édition féminine en 1991. D'autres cyclistes canadiennes de bon niveau ont inscrit par la suite leur nom au palmarès de l'épreuve (Clara Hughes, Leslie Tomlinson, Sara Neil).

La course n'est pas disputée durant neuf ans, en raison de problèmes budgétaires[12].

Des coureurs réputés attirent les spectateursModifier

L'évènement effectue son retour au calendrier en 2002, attirant 28 000 personnes dans les rues de Gastown. Avec une prime de 10 000 dollars pour le vainqueur, Mark McCormack s'adjuge cette édition, avec l'aide notamment de son équipier olympique canadien Svein Tuft. L'équipe Saturn, figurant alors parmi les meilleures formations américaines du moment, domine ainsi la course. Kim Davidge, également sous les couleurs de cette équipe, gagne l'édition féminine. En 2003, l'Allemande Ina-Yoko Teutenberg, l'une des têtes d'affiche du cyclisme féminin, remporte l'épreuve. Gordon Fraser, âgé de 35 ans, triomphe quant à lui sur l'épreuve masculine, qui comprenait 1937 coureurs au départ[13].

Le coureur Jonas Carney, membre de l'équipe nationale américaine de cyclisme sur piste pour les Jeux olympiques de 2000, revient pour disputer le Gastown Grand Prix en 2004, qu'il gagne pour la deuxième fois, 17 ans après son premier sur l'épreuve en 1990. Manon Jutras, membre de l'équipe olympique canadienne en 1994, ressort victorieuse de la compétition féminine.

D'autres faits saillants interviennent au milieu des années 2000, comme la venue de l'équipe continentale Symmetrics. Cette formation se compose alors uniquement de coureur canadiens, comme Eric Wohlberg, Svein Tuft ou Andrew Pinfold. Le réputé coureur canadien Gordon Fraser s'adjuge les éditions 2003 et 2005. En 2006, la course attire plus de 40 000 spectateurs et offre une prime de 15 000 dollars au vainqueur. En 2005 également, la cycliste Gina Grain décroche son premier succès sur l'épreuve féminine. Deux autres victoires sur le critérium s'ajoutent à son palmarès, en 2006 et 2008[14]. Lors de son dernier succès, Gina Grain se sert de la compétition comme préparation pour les Jeux olympiques, qui se déroulent deux semaines plus tard à Pékin. D'autres coureurs ont également prit part au grand prix afin de préparer les Jeux olympiques, comme Andrew Pinfold, lauréat de l'édition 2008, avec l'aide entre autres de son coéquipier olympique Svein Tuft[15].

Réapparition de la course en 2012Modifier

L'évènement disparait une seconde fois en 2009, en raison de nouveau d'un manque de sponsors. Elle refait son apparition en 2012, grâce au sponsoring de Global Relay (en), une entreprise de services technologiques basée à Gastown.

PalmarèsModifier

HommesModifier

Année Vainqueur Deuxième Troisième
1973   Bill Wild   Max Grace
1974   Max Grace
1975   Brian Keast (en)
1976   Bill Wild
1977   Lawrence Malone
1978   Brian Keast (en)
1979   David Watkins
1980   Alex Stieda
1981   Ron Hayman (en)
1982   Ron Hayman (en)   Alex Stieda   Bernie Willock
1983   Ron Hayman (en)
1984   Alex Stieda
1985   Chris Carmichael
1986   Andy Paulin (en)
1987   Gary Anderson
1988   Brian Walton
1989   Norman Alvis
1990   Jonas Carney
1991   Lance Armstrong   Matt Eaton   Alex Stieda
1992   John McKinley
1993   Roberto Gaggioli
1994-2001 pas de course
2002[16]   Mark McCormack   Svein Tuft   Ross Hooker
2003[17]   Gordon Fraser   Alex Candelario   Jeffrey Hopkins
2004[18]   Jonas Carney   Tyler Farrar   Marty Nothstein
2005[19]   Gordon Fraser   Jeffrey Hopkins   Vassili Davidenko
2006[20]   Hilton Clarke   Bradley Fairall (de)   Kirk O'Bee
2007[21]   Kirk O'Bee   Oleg Grishkine   Svein Tuft
2008[22]   Andrew Pinfold   Hilton Clarke   Zachary Bell
2009-2011 pas de course
2012[23]   Ken Hanson   Ryan Anderson   Tommy Nankervis
2013   Ken Hanson   Eric Young   Florenz Knauer
2014[24]   Luke Keough   Ryan Anderson   Ken Hanson
2015[25]   Ryan Roth   Garrett McLeod   Will Routley
2016[26]   Eric Young   Charles Bradley Huff   Michael Rice
2017   Eric Young   Scott Law   Tyler Magner
2018   Eric Young   Florenz Knauer   Émile Jean
2019   Regan Gough   Émile Jean   Marcel Franz

PalmarèsModifier

Notes et référencesModifier

  1. "Gastown was never like this!". The Vancouver Sun. 23 juillet 1973
  2. "Wild, Grace grab big Gastown prizes". Competitive Cycling. 17 août 1973
  3. "Gastown Race". Vancouver Sun. 11 juillet 1973
  4. "U.S. cyclists top winners in Gastown Grand Prix". Vancouver Sun. 2 août 1977
  5. "Stieda pedals to win at the wire". Vancouver Sun. 5 août 1980
  6. "Hayman flying in Gastown". The Province. 4 août 1981
  7. "No Other Event Like This One". The West Ender 5 août 1982
  8. "Yanks flock to cycling GP". The Province. 8 mars 1985
  9. "10 Years of Gastown; The Grand Prix in Review". Bicycling News Canada.
  10. "American tenderfoot breaks from pack to win Gastown". Vancouver Sun. 2 juillet 1990
  11. "Youth Triumphs". The Province. 21 juillet 1991
  12. "Commonwealth Games Drain Away Bicycle Support". The Ender Ouest . 3 mars 1994
  13. "Fraser Flows on Water Street". The Province. 24 juillet 2003
  14. "Race team persues perfection". The Province. 13 juillet 2006
  15. "Cyclists get powered up for Beijing". The Province. 17 juillet 2008
  16. a et b (en) « Results and Reports for July 13-19, 2002 - Gastown Grand Prix », sur autobus.cyclingnews.com,
  17. a et b (en) « Results and Reports from Canada - Tour de Gastown », sur autobus.cyclingnews.com,
  18. a et b (en) « Tour de Gastown - NE », sur autobus.cyclingnews.com,
  19. a et b (en) Gordon Ross, « Tour de Gastown - NE », sur autobus.cyclingnews.com,
  20. a et b (en) « Tour de Gastown - NE », sur autobus.cyclingnews.com,
  21. a et b (en) « Tour de Gastown - NE », sur autobus.cyclingnews.com,
  22. a et b (en) « USA and Canada, April 26-September 25, 2008 », sur autobus.cyclingnews.com
  23. a et b (en) « Global Relay Gastown Grand Prix 2012 Results », sur cyclingnews.com,
  24. a et b (en) « Global Relay Gastown Grand Prix 2014: Results », sur cyclingnews.com,
  25. (en) « Global Relay Gastown Grand Prix 2015: Pro Men Results », sur cyclingnews.com,
  26. (en) « Global Relay Gastown Grand Prix 2016: Pro Men Results », sur cyclingnews.com,
  27. (en) « Global Relay Gastown Grand Prix 2015: Pro Women Results », sur cyclingnews.com,
  28. (en) « Global Relay Gastown Grand Prix 2016: Pro Women Results », sur cyclingnews.com,

Liens externesModifier