Gary Glitter

chanteur britannique

Gary Glitter, de son vrai nom Paul Francis Gadd, est un auteur-compositeur-interprète britannique né le à Banbury, dans l'Oxfordshire (Angleterre). Il connaît le succès dans les années 1970 comme l'un des principaux représentants du courant glam rock aux côtés de David Bowie, Roxy Music et T. Rex. Trois de ses singles deviennent n°1 des ventes dans son pays natal en 1973-1974 : I'm the Leader of the Gang (I Am), I Love You Love Me Love et Always Yours.

Gary Glitter
Gary Glitter - TopPop 1974 5.png
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (76 ans)
BanburyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Paul Francis GaddVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonymes
Gary Glitter
Paul RavenVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Chanteur, auteur-compositeur-interprète, musicien, artiste d'enregistrementVoir et modifier les données sur Wikidata
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion
Tessiture
Labels
Genres artistiques
Condamné pour
Abus sexuel sur mineur, assaut indécent (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Discographie
Gary Glitter discography (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Il est impliqué dans plusieurs affaires de pédophilie et d'abus sexuel à partir de la fin des années 1990. Le , il est condamné au Royaume-Uni à seize ans d'emprisonnement pour actes pédophiles.

BiographieModifier

Carrière musicaleModifier

Il enregistre quelques disques dans les années 1960 sous le nom de Paul Raven, sans succès. Rock and Roll (Part 1) et Rock and Roll (Part 2) sont éditées sur les deux faces d'un même 45 tours en 1972 sous le nom de Gary Glitter. Rock and Roll (Part 2) est l'un des titres les plus diffusés en discothèque cette année-là. C'est devenu un hymne pour tous les sportifs du dimanche, étant souvent diffusée pendant les matchs de football américain aux États-Unis et dans les matchs de hockey aux États-Unis et au Canada. Elle a également été reprise dans de nombreux films comme Joker, L'Enfer du dimanche, ou encore The Full Monty.[réf. nécessaire]

Vêtu d'un costume à paillettes argenté et d'immenses bottes à semelles compensées, Gary Glitter acquiert une certaine popularité durant la vague glam rock. La plupart de ses chansons de 1973 et 1974 comme Do You Wanna Touch Me (Oh Yeah), I'm the Leader of the Gang ou I Love You Love Me Love sont classées no 2 ou no 1 au Royaume-Uni. Puis, cette période de succès terminée, il dilapide toute sa fortune en seulement deux ans. Il ne retrouvera jamais le chemin du succès[réf. nécessaire].

En , il est crédité avec Mike Leander et Noel Gallagher pour la chanson Hello, d'Oasis. Elle figure sur l'album le plus vendu d'Oasis, (What's the Story) Morning Glory? (22 millions d'exemplaires écoulés dans le monde). Noel Gallagher est accusé de plagiat de la chanson Hello Hello I'm Back Again.[réf. nécessaire]

Rock and Roll (Part 2) (en) est utilisé en 2019 dans le film Joker de Todd Phillips, dans une scène où le Joker danse en ville dans des escaliers, ce qui créé la polémique, parce que Glitter pourrait toucher une somme d'au moins un million de livres. Néanmoins, les ayant-droits du morceau, Snapper Music (en), qui a acheté les droits en , juste avant les problèmes judiciaires, et Universal Music Publishing Group (en), qui possède les droits aux États-Unis, ont affirmé que Glitter ne touchera pas de royalties[1],[2],[3].

Affaires judiciairesModifier

En , Gary Glitter est arrêté au Royaume-Uni pour téléchargement de contenus pédopornographiques et passe quatre mois en prison. Relâché à mi-peine, il s'enfuit à l'étranger, probablement à Cuba, avant de gagner le Cambodge. Soupçonné d'abus sexuel sur mineur, il est contraint de quitter le Cambodge en 2002 et s'installe au Viêt Nam, où il est arrêté et condamné en à trois ans de prison ferme pour abus sexuel sur mineurs (deux Vietnamiennes de 10 et 11 ans)[4]. Le chanteur, qui a toujours clamé son innocence, sort de prison le [réf. nécessaire].

Le , il est arrêté dans le cadre de l'affaire Jimmy Savile[5],[6]. Le , il est condamné au Royaume-Uni à seize ans d'emprisonnement pour actes pédophiles[7].

DiscographieModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier