Ouvrir le menu principal

Gare de Saales

gare ferroviaire française

Saales
Image illustrative de l’article Gare de Saales
Gare de Saales.
Localisation
Pays France
commune Saales
Adresse Rue de la Gare
67420 Saales
Coordonnées géographiques 48° 20′ 50″ nord, 7° 06′ 39″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Service TER Grand Est
Caractéristiques
Ligne(s) Strasbourg-Ville à Saint-Dié
Voies 2
Quais 2
Altitude 549 m
Historique
Mise en service 1er octobre 1890
Correspondances
Cars TER voir Intermodalité

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Saales

Géolocalisation sur la carte : Grand Est

(Voir situation sur carte : Grand Est)
Saales

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

(Voir situation sur carte : Bas-Rhin)
Saales

La gare de Saales est une gare ferroviaire française de la ligne de Strasbourg-Ville à Saint-Dié située sur le territoire de la commune de Saales dans le département du Bas-Rhin en région Grand Est.

La commune est allemande lors de sa mise en service en 1890 par la Direction générale impériale des chemins de fer d'Alsace-Lorraine et en 1919, lorsque ce territoire redevient français, elle intègre le réseau de l'Administration des chemins de fer d'Alsace et de Lorraine.

C'est une halte voyageurs de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) du réseau TER Grand Est, desservie par des trains express régionaux.

Situation ferroviaireModifier

Établie à 549 mètres d'altitude, la gare de Saales est située au point kilométrique 61,622 de la ligne de Strasbourg-Ville à Saint-Dié entre les gares ouvertes de Bourg-Bruche et de Colroy - Lubine[1].

HistoireModifier

Première gare 1890-1915Modifier

Les projets d'une ligne de Strasbourg à Saint-Dié ne sont qu'en partie réalisés lorsque débute la Guerre franco-allemande de 1870 qui aboutit notamment à faire de Saales une ville frontière située dans l'Empire allemand.

 
La gare allemande de Saales vers 1900.

C'est donc la Direction générale impériale des chemins de fer d'Alsace-Lorraine qui fait construire une ligne à voie normale de type « tramway » (sur le bord des routes) entre Rothau et Saales[2]. La station de Saales est inaugurée, comme la ligne, le 1er octobre 1890[3].

Prévues pour permettre des envois de bois venant des forêts avoisinantes, la gare va être utilisées par des allemands conquis par le caractère paisible du paysage local.

Gare terminus elle comporte notamment plusieurs voies de service et un bâtiment voyageurs à trois ouvertures et un étage plus des combles et une halle à marchandises en aile du côté gauche (voir photographie 1900).

En 1915, la gare de Salles détruite par des bombardements, comme le village, n'assure plus le terminus de la ligne qui est reporté à Bourg-Bruche[4].

 
Gare de Saales détruite en 1915.

Deuxième gare 1928Modifier

La « station de Saales » est reliée à Saint-Dié le 22 octobre 1928 par l'Administration des chemins de fer d'Alsace et de Lorraine lorsqu'elle ouvre à l'exploitation la section de Provenchères-sur-Fave à Saales. La station est ouverte au service complet de la grande et de la petite vitesse[5].

En 2014, c'est une gare voyageurs d'intérêt local (catégorie C : moins de 100 000 voyageurs par an de 2010 à 2011), qui dispose de deux quais et une traversée de voie à niveau par le public (TVP)[6].

Service des voyageursModifier

 
Un X 76500 TER Alsace à quai en 2009.

AccueilModifier

Halte SNCF, c'est un point d'arrêt non géré (PANG) à accès libre. Elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport[7].

Un passage de niveau planchéié permet la traversée des voies et le passage d'un quai à l'autre.

DesserteModifier

Saales est une halte voyageurs SNCF du réseau TER Grand Est desservie par des trains express régionaux de la relation Strasbourg-Ville - Saales - Saint-Dié-des-Vosges[7].

IntermodalitéModifier

Un parc pour les vélos et un parking pour les véhicules y sont aménagés[7].

Patrimoine ferroviaireModifier

L'ancien bâtiment voyageurs mis en service pendant les années 1920 est toujours présent tout en n'ayant plus de guichet ouvert. Il comporte un corps central à trois ouvertures avec un étage et des combles partiellement aménagés. Le hall de gare à sept ouvertures, uniquement en rez-de-chaussée[8].

Galerie de photographiesModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

  1. Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau français : lignes 001 à 600, vol. 1, La Vie du Rail, , 238 p. (ISBN 978-2-918758-34-1), « (110) Strasbourg - St-Dié », p. 63.
  2. Daniel Faucher, La traversée des Vosges et des Pyrénées par le chemin de fer, dans Revue de géographie alpine. tome 17 n°1, 1929, pp. 177-178 intégral (consulté le 27 octobre 2013)
  3. André Schontz, Arsène Felten, Marcel Gourlot, Le chemin de fer en Lorraine, édition Serpenoise, 1999 (ISBN 9782876924147), pp. 263-264
  4. Site bourg-bruche.valleedelabruche.fr : Histoire de la commune : 1914-1918 (consulté le 27 octobre 2013).
  5. France, « Alsace et Lorraine », dans Journal officiel de la République française, 1928 p. 1028 lire (consulté le 27 octobre 2013)
  6. SNCF, « Document de référence des gares de voyageurs révisé pour l'horaire de service 2014 : Version 6 au 9 mars 2014 » [PDF], sur Gares & Connexions, (consulté le 9 septembre 2014).
  7. a b et c SNCF, « Services & Gares Halte ferroviaire Saales », sur http://www.ter.sncf.com/, (consulté le 1er septembre 2014).
  8. Site culture.gouv.fr : Gare de Saales, dans inventaire général du patrimoine culturel (inventaire préliminaire), référence IA67013318, lire (consulté le 27 octobre 2013).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Lien externeModifier



Origine Arrêt précédent Train   Arrêt suivant Destination
Saint-Dié-des-Vosges
ou Terminus
Saint-Dié-des-Vosges
ou Terminus
TER Grand Est Bourg-Bruche
ou Saint-Blaise-la-Roche - Poutay
Strasbourg-Ville
Saint-Dié-des-Vosges Colroy - Lubine
ou Provenchères-sur-Fave
ou Saint-Dié-des-Vosges
TER Grand Est Rothau Strasbourg-Ville