Gare de Reichshoffen-Usines

Page d’aide sur l’homonymie Ne doit pas être confondu avec Gare de Reichshoffen-Ville.

Reichshoffen-Usines
Image illustrative de l’article Gare de Reichshoffen-Usines
Localisation
Pays France
Commune Reichshoffen
Adresse 1, rue des Forges
67110 Reichshoffen
Coordonnées géographiques 48° 55′ 10″ nord, 7° 39′ 09″ est
Gestion et exploitation
Services fermée
Caractéristiques
Ligne(s) Haguenau à Hargarten - Falck
Altitude 175 m
Historique
Mise en service
Fermeture date indéterminée
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Reichshoffen-Usines
Géolocalisation sur la carte : Alsace
(Voir situation sur carte : Alsace)
Reichshoffen-Usines
Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin
(Voir situation sur carte : Bas-Rhin)
Reichshoffen-Usines

La gare de Reichshoffen-Usines est une gare ferroviaire française, fermée, de la ligne de Haguenau à Hargarten - Falck, située sur le territoire de la commune de Reichshoffen, dans le département du Bas-Rhin, en région Grand Est.

Elle est mise en service en par la Compagnie des chemins de fer de l'Est. Au XXIe siècle, elle est fermée depuis une date indéterminée.

Situation ferroviaireModifier

Établie à 175 mètres d'altitude, la gare de Reichshoffen-Usine est située au point kilométrique (PK) 16,822 de la ligne de Haguenau à Hargarten - Falck, entre les gares de Gundershoffen et de Reichshoffen-Ville[1]. À proximité de l'embranchement particulier de l'ancienne usine De Dietrich Ferroviaire, devenue Alstom DDF.

HistoireModifier

La halte de Reichshoffen-Usine est mise en service par la Compagnie des chemins de fer de l'Est, le , lorsqu'elle ouvre à l'exploitation sa ligne de Niederbronn à Haguenau. En direction de Gundershoffen, à proximité de l'emplacement prévu pour un court embranchement rejoignant les forges De Dietrich[2]. Deux ans plus tard, en 1866, la « Reichshoffen (halte) », figure dans le guide du voyageur en France publié par Hachette, elle est établie à 17 km de Haguenau[3].

En 1871, la gare entre dans le réseau de la Direction générale impériale des chemins de fer d'Alsace-Lorraine (EL) à la suite de la défaite française lors de la guerre franco-allemande de 1870 (et le traité de Francfort qui s'ensuivit). En 1875, « Reichshoffen (halte) » est desservie par quatre trains dans chaque sens sur la relation Haguenau - Forbach[4].

Patrimoine ferroviaireModifier

En avril 2019, l'ancien bâtiment de la gare est toujours présent, réaffecté en domicile privé, avec une façade sur rue remaniée[5],[a].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. L'emplacement du bâtiment est confirmé par le site remonter le temps de Géoportail (France)[6].

RéférencesModifier

  1. Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau français : lignes 001 à 600, vol. 1, La Vie du rail, , 239 p. (ISBN 978-2-918758-34-1), « [159/1] Haguenau - Sarreguemines », p. 73.
  2. François et Maguy Palau, Le rail en France : Le second Empire, t. 3 : 1864-1870, Paris, Palau, , 239 p. (ISBN 2-950-9421-3-X, notice BnF no FRBNF39191508), « 7.25 Niederbronn-Haguenau : 19 décembre 1864 », p. 39.
  3. Richard, Guide du voyageur en France, L. Hachette et Cie, coll. « Collection des Guides Joanne », , 26e éd., 830 p. (lire en ligne), chap. Route 364 (« De Paris à Niederbronn »), p. 765.
  4. Guide officiel des voyageurs sur tous les chemins de fer français, A. Chaix et Cie., , 484 p. (lire en ligne), « Relations entre Strasbourg et les stations des lignes de Wissembourg et de Sarreguemines-Forbach », p. 343.
  5. « Rue des Forges », sur Google Street View, (consulté le 27 novembre 2019).
  6. « Comparer (photo aérienne actuelle et SCAN historique de 1950 », sur https://remonterletemps.ign.fr (consulté le 27 novembre 2019).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier