Ouvrir le menu principal

Gare de La Chapelle-Saint-Denis

gare ferroviaire française

La Chapelle-Saint-Denis
Nord-Ceinture
Image illustrative de l’article Gare de La Chapelle-Saint-Denis
Emplacement de la gare en 2012
Localisation
Pays France
Commune Paris
Arrondissement 18e
Adresse 165 rue de la Chapelle
Coordonnées géographiques 48° 53′ 54″ nord, 2° 21′ 19″ est
Caractéristiques
Ligne(s) Ligne de Petite Ceinture
Paris-Nord à Lille
Voies 4
Quais 3
Historique
Fermeture 1934

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
La Chapelle-Saint-Denis Nord-Ceinture

La gare de La Chapelle-Saint-Denis est une gare de la ligne de Petite Ceinture à Paris, en France. Elle était en correspondance avec la gare de Nord-Ceinture, qui était desservie par la ligne de Paris-Nord à Lille.

Sommaire

CaractéristiquesModifier

Elle est située à proximité de la station de métro Porte de la Chapelle.

L’architecture du bâtiment des voyageurs était identique à quelques détails près à celle des gares de Charonne et du boulevard Ornano. Il s’agit du modèle de gare-pont à cheval sur les voies propre à la Petite Ceinture Rive Droite.

La gare de La Chapelle-Saint-Denis comportait trois quais : deux quais latéraux et un quai central. Une passerelle métallique permettait aux voyageurs d’accéder en toute sécurité aux différents quais depuis la station. Par ailleurs, un passage souterrain permettait la circulation entre les trois quais.

Correspondance entre les deux lignes ferroviairesModifier

Au 1er août 1893, le service circulaire Nord permettait de desservir directement la Petite Ceinture depuis la gare de Paris-Nord. En début de matinée et en fin de soirée, quand les trains directs n'étaient pas en service, une navette circulant entre la gare de Paris-Nord et celle de La Chapelle-Saint-Denis permettait d’assurer la correspondance à cette dernière gare.

HistoriqueModifier

Elle est ouverte aux voyageurs du 15 juillet 1871 au 22 juillet 1934. Cette gare fut l’objet, le 20 juin 1899, d’une inondation à la suite d’un violent orage. Fortement touché par le bombardement du 21 avril 1944, le bâtiment voyageurs est pourtant réparé, avant d’être démoli à la fin des années 1960[1].

Notes et référencesModifier

  1. Station La Chapelle-Saint Denis, article du , sur petiteceinture.org, consulté le .

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier