Ouvrir le menu principal

Grainville-Ymauville
Image illustrative de l’article Gare de Grainville-Ymauville
La gare vers 1900.
Localisation
Pays France
Commune Grainville-Ymauville
Adresse Rue de la Gare
76110 Grainville-Ymauville
Coordonnées géographiques 49° 39′ 24″ nord, 0° 24′ 25″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Services Fermée
Caractéristiques
Ligne(s) Bréauté - Beuzeville à Fécamp
Altitude 107 m
Historique
Mise en service 1856
Fermeture Deuxième moitié du XXe siècle

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Grainville-Ymauville

Géolocalisation sur la carte : Haute-Normandie

(Voir situation sur carte : Haute-Normandie)
Grainville-Ymauville

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

(Voir situation sur carte : Seine-Maritime)
Grainville-Ymauville

La gare de Grainville-Ymauville est une gare ferroviaire française (fermée) de la ligne de Bréauté - Beuzeville à Fécamp, située sur le territoire de la commune de Grainville-Ymauville, dans le département de la Seine-Maritime en région Haute-Normandie.

Elle est mise en service en 1856 par la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest.

Cette ancienne gare, située sur une ligne en service, est fermée.

Sommaire

Situation ferroviaireModifier

Établie à 107 mètres d'altitude, la gare de Grainville-Ymauville (fermée) est située au point kilométrique (PK) 209,080 de la ligne de Bréauté - Beuzeville à Fécamp, entre les gares de Bréauté - Beuzeville et des Ifs (fermée).

HistoireModifier

La station de Grainville-Goderville n'est pas terminée lors de la mise en service, le 25 février 1856, de la ligne de Bréauté - Beuzeville à Fécamp par la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest. Elle est ouverte avec retard[1].

Service des voyageursModifier

Gare fermée.

Patrimoine ferroviaireModifier

Le bâtiment voyageurs, fermé au service ferroviaire, est toujours présent.

Notes et référencesModifier

  1. François et Maguy Palau, op. cit., p. 139

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • * François et Maguy Palau, « 2.1 Beuzeville-Fécamp : 25 février 1856 », dans Le rail en France : le Second Empire, tome 1, 1852 - 1857, édition Palau, Paris, 1998 (ISBN 2-950-94211-3), p. 139

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :