Gare de Cannes-la-Bocca

gare ferroviaire française

Cannes-la-Bocca
Image illustrative de l’article Gare de Cannes-la-Bocca
Quais et voies le long du bord de mer, vus vers Cannes.
Localisation
Pays France
Commune Cannes
Quartier La Bocca
Adresse 1, rue Louis Armand
06150 Cannes
Coordonnées géographiques 43° 32′ 56″ nord, 6° 59′ 12″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TER Provence-Alpes-Côte d'Azur
Caractéristiques
Ligne(s) Marseille-Saint-Charles à Vintimille (frontière)
Cannes-la-Bocca à Grasse
Voies 3
Quais 2
Transit annuel 154 375 voyageurs (2016)[1]
Altitude 4 m
Historique
Mise en service en 1885 ou 1886
Correspondances
Bus et cars voir Intermodalité
Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur
(Voir situation sur carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur)
Cannes-la-Bocca
Géolocalisation sur la carte : Alpes-Maritimes
(Voir situation sur carte : Alpes-Maritimes)
Cannes-la-Bocca
Géolocalisation sur la carte : Cannes
(Voir situation sur carte : Cannes)
Cannes-la-Bocca

La gare de Cannes-la-Bocca est une gare ferroviaire française des lignes de Marseille-Saint-Charles à Vintimille (frontière) et de Cannes-la-Bocca à Grasse. Elle est située, quartier de La Bocca, sur le territoire de la commune de Cannes, dans le département des Alpes-Maritimes, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Elle est distante d'environ trois kilomètres de la gare de Cannes dans la direction de l'ouest.

La station de La Bocca est mise en service en 1885 ou 1886, par la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM).

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) desservie par des trains TER Provence-Alpes-Côte d'Azur. Les circulations de la relation TER Vintimille – Nice – Grasse n'assurent pas la desserte voyageurs de Cannes-la-Bocca mais desservent la gare du Bosquet, située sur la voie unique et distante d'environ 900 mètres de la gare de Cannes-la-Bocca.

Situation ferroviaireModifier

Établie à 4 mètres d'altitude, la gare de bifurcation de Cannes-la-Bocca est située au point kilométrique (PK) 190,405 de la ligne de Marseille-Saint-Charles à Vintimille (frontière) (double voie), entre les gares de Mandelieu-la-Napoule et Cannes[2].

Gare de bifurcation, elle est également la gare d'origine de la ligne de Cannes-la-Bocca à Grasse (voie unique), avant la gare du Bosquet. Néanmoins elle est située au PK 2,727 de cette ligne qui ne la dessert pas[2]. Par ailleurs, les installations de la bifurcation double voie / voie unique sont commandées depuis le poste d'aiguillage de Cannes.

HistoireModifier

Le premier train, de la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM), qui dessert officiellement la gare de Cannes, le , ne dessert pas ce quartier qui ne dispose pas d'installations pour un arrêt[3].

Le , le ministre des travaux publics, en réponse à un vœu du conseil général avant la mise en exploitation de l'embranchement de Cannes à Grasse, indique que la Compagnie PLM prévoit d'examiner « l'opportunité d'établir à la bifurcation une simple halte desservie par quelques trains »[4].

En 1882, la Compagnie PLM envisage d'y créer la gare marchandise de Cannes et un dépôt de locomotives[3]. Le , l'ingénieur du contrôle, indique dans la liste des travaux projetés, sur la ligne de Marseille à Vintimille, la « translation du la gare marchandise et du dépôt des machines de Cannes à la Bocca », et la « création d'une station de voyageurs à la bifurcation de l'embranchement de Grasse, quartier de la Bocca »[5]. Le , le même ingénieur précise qu'à « La Bocca, on a créé une station à l'origine de l'embranchemnet de Grasse et on travaille à l'établissement de la gare petite vitesse de Cannes »[6]. Le , le ministre décide d'ouvrir une gare, ouverte aux voyageurs et à la grande vitesse, et de l'installer à la bifurcation[7].

Le , la gare est ouverte au service de la télégraphie privée, elle dispose d'un bureau pour les télégrammes[8].

Service des voyageursModifier

AccueilModifier

Gare SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichet, ouvert du lundi au samedi et fermé les dimanches et jours fériés. Elle est également équipée d'automates pour l'achat de titres de transport TER[9].

DesserteModifier

Cannes-la-Bocca est desservie par des trains TER Provence-Alpes-Côte d'Azur qui ont principalement pour destinations, Les Arcs - Draguignan ou Nice-Ville, mais aussi Vintimille, ou Monaco-Monte-Carlo, ou Saint-Raphaël-Valescure[9],[10].

Attention, bien que la ligne de Grasse passe dans cette gare, au nord du bâtiment voyageur, les trains circulant sur cette ligne à voie unique ne s'y arrêtent pas. En effet le quai desservant la ligne est actuellement désaffecté. Après Cannes, les trains en direction de Grasse desservent Le Bosquet.

IntermodalitéModifier

Un parking pour les véhicules est aménagé. Des bus desservent la gare : les lignes 1, 2, 14, Palm Express et 22 (bord de Mer) du réseau Palm Bus ; la ligne 610 du réseau départemental TAM[9].

Projet de gare TGVModifier

En , le conseil municipal de Cannes prend position en faveur de la création d'une gare de correspondance entre TGV et TER à la Bocca (plus précisément sur le site de la gare de Cannes-Marchandises[11]), dans le cadre du projet de ligne nouvelle Provence Côte d'Azur ; SNCF Réseau souhaiterait également implanter une telle gare dans le secteur des Bouillides, à Sophia Antipolis[12].

Notes et référencesModifier

  1. « Fréquentation en gares », sur ressources.data.sncf.com (consulté le 16 décembre 2018)
  2. a et b Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau français : lignes 601 à 990, vol. 2, La Vie du rail, , 239 p. (ISBN 978-2-918758-44-0), « [944] Cannes - Grasse », p. 203.
  3. a et b « Projet d'une nouvelle gare de marchandises, dépôt de machines, La Bocca, 1882 (AMC 11O4) », sur Cannes : Archives municipales expositions virtuelles, (consulté le 10 décembre 2019).
  4. Conseil général, Rapports et délibérations, vol. Première session de 1875, Nice, Alpes-Maritimes, (lire en ligne), p. 130.
  5. Conseil général, Rapports et délibérations, vol. 1882-08, Nice, Alpes-Maritimes, (lire en ligne), p. 290.
  6. Conseil général, Rapports et délibérations, vol. 1883-08, Nice, Alpes-Maritimes, (lire en ligne), p. 50.
  7. Conseil général, Rapports et délibérations, vol. 1884-08, Nice, Alpes-Maritimes, (lire en ligne), p. 52.
  8. « Chronique du littoral : Cannes », Journal de Monaco, no 1462,‎ , p. 2 (lire en ligne, consulté le 10 décembre 2019).
  9. a b et c Site SNCF TER Provence Alpes Côte d'Azur : Gare de Cannes-la-Bocca (consulté le 27 avril 2015).
  10. Fiche Horaire 04 Mandelieu - Cannes - Nice - Vintimille obtenue sur le site TER PACA
  11. Cf. la disposition des gares de Cannes-la-Bocca et Cannes-Marchandises, sur le schéma de la ligne de Marseille-Saint-Charles à Vintimille (frontière).
  12. Alexandre Carini, « Cannes réclame une nouvelle gare TGV-TER à la Bocca », sur nicematin.com, (consulté le 11 octobre 2016).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Lien externeModifier


Origine Arrêt précédent Train   Arrêt suivant Destination
Marseille-Saint-Charles Mandelieu-la-Napoule TER Provence-Alpes-Côte d'Azur Cannes Vintimille
Les Arcs - Draguignan
ou Terminus
Mandelieu-la-Napoule
ou Terminus
TER Provence-Alpes-Côte d'Azur Cannes Menton
ou Vintimille
Les Arcs - Draguignan
ou Saint-Raphaël-Valescure
ou Terminus
Mandelieu-la-Napoule
ou Terminus
TER Provence-Alpes-Côte d'Azur Cannes Nice-Ville
Les Arcs - Draguignan Mandelieu-la-Napoule TER Provence-Alpes-Côte d'Azur Cannes Cannes