Gare de Bagneux

gare française

Bagneux
Image illustrative de l’article Gare de Bagneux
Bâtiment voyageurs de la gare.
Localisation
Pays France
Commune Cachan
Adresse 129, avenue Aristide-Briand 94230 Cachan
Coordonnées géographiques 48° 47′ 36″ nord, 2° 19′ 17″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP
Services (RER)(B)
Caractéristiques
Ligne(s) Ligne de Sceaux
Quais 2 quais latéraux
encadrant 2 voies
Transit annuel 1 985 787 (2011)
Zone 3 (tarification Île-de-France)
Historique
Mise en service Années 1930
Correspondances
RATP (BUS) RATP 197 391 v3
Noctilien (N) N14 NOCTILIEN.png
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Bagneux
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Bagneux
Géolocalisation sur la carte : Val-de-Marne
(Voir situation sur carte : Val-de-Marne)
Bagneux

La gare de Bagneux, aussi appelée Bagneux-Pont Royal, est une gare ferroviaire française de la ligne de Sceaux, située dans la commune de Cachan (département du Val-de-Marne).

C'est une gare de la Régie autonome des transports parisiens (RATP) desservie par les trains de la ligne B du RER.

Situation ferroviaireModifier

La gare se situe à Cachan, au bord de la D920 (ex-RN20), nommée avenue Aristide-Briand à cet endroit, artère qui marque la limite communale et départementale avec Bagneux (Hauts-de-Seine).

 
Vue en direction d'Aéroport CDG 2 / Mitry - Claye depuis le quai pour Robinson / Saint-Rémy-lès-Chevreuse. Au niveau de la voirie, le pont du Loing (peint en vert) enjambe les installations.

HistoireModifier

La gare est ouverte par la Compagnie du chemin de fer métropolitain de Paris (CMP) sur la ligne de Sceaux dans les années 1930[1]. Elle est desservie par les trains de la ligne B du RER.

Alors que les sections de la ligne situées de part et d'autre ont approximativement une trajectoire nord-sud (ou sud-nord, selon le sens du parcours), le tracé adopte sur quelques centaines de mètres un tracé approximativement est-ouest (ou ouest-est) en franchissant perpendiculairement la D920 (ex-RN20). La gare est située juste à l'extrémité orientale du souterrain passant sous cette route : il est emprunté par les trains en provenance ou à destination de Robinson ou de Saint-Rémy-lès-Chevreuse. Les deux quais sont aménagés sur une section en courbe assez prononcée. L'accès aux quais se fait uniquement par leur extrémité ouest, où est établi le bâtiment voyageurs, construit au-dessus des deux voies, situées en contrebas de la voirie urbaine environnante (dont, au sein de celle-ci, le pont du Loing qui enjambe les voies et les quais). Près de celui-ci et de l'extrémité est des quais, les eaux de l'aqueduc du Loing et du Lunain franchissent elles-aussi, dans un conduit forcé souterrain, les installations ferroviaires.

Bien que nommée Bagneux, la gare se situe sur le territoire de Cachan ; elle porte également le nom de « Pont Royal »[2], une voie publique au sud de la gare étant appelée « avenue du Pont-Royal ». Elle est donc l'une des deux gares RER de Cachan, l'autre étant la gare d'Arcueil - Cachan, à la limite d'Arcueil, à 800 mètres environ, au nord, sur la même ligne.

En 2011, 1 985 787 voyageurs sont entrés à cette gare[3].

Service des voyageursModifier

AccueilModifier

DesserteModifier

IntermodalitéModifier

La gare est desservie par les lignes 197 et 391 du réseau de bus RATP, par la ligne v3 du réseau de bus Valouette, et, la nuit, par la ligne N14 du réseau de bus Noctilien.

Lieu de mémoireModifier

À quelques centaines de mètres de la sortie de la gare, le long de la voie en direction de Bourg-la-Reine, se dresse une croix, autrefois simple croix noire sans inscription, actuellement blanche et portant l'inscription « André OX - FFI ». Il s'agit d'un mémorial entretenu par un conducteur de la ligne de Sceaux en souvenir du résistant FFI d'origine arménienne André Ox (de son vrai nom Oxy), né à Moscou en 1925 et tué à cet endroit d'une balle allemande dans la tête lors des combats de la Libération le 24 août 1944, à 18 ans. Il existe également une rue André-Ox à Bagneux[4].

Notes et référencesModifier

  1. François Caron, « La ligne de Sceaux, laboratoire de la « science ferroviaire », sur Revue d'histoire des chemins de fer, article de 2008 mis en ligne le (consulté le 30 novembre 2017) : « Trois nouvelles gares furent ouvertes, celles de Bagneux, de Pont- Royal, de Parc-de-Sceaux et de Fontaine-Michalon », cf. § Les années 1930, §§ 33.
  2. Sur les quais, un panneau sur deux indique « Bagneux – Pont Royal ».
  3. Entrants annuels provenant de l'extérieur de la gare (voie publique, correspondances bus, réseau SNCF, etc.), sur le site data.ratp.fr. Consulté le 5 novembre 2012.
  4. Bagneux 1939-45 (site de la mairie de Bagneux)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier


Origine Arrêt précédent Train   Arrêt suivant Destination
La Plaine - Stade de France
ou Aéroport CDG 2 TGV
ou Mitry-Claye
Arcueil - Cachan     Bourg-la-Reine Robinson
ou Massy - Palaiseau
ou Orsay-Ville
ou Saint-Rémy-lès-Chevreuse