Ouvrir le menu principal

L’animal-totem est un animal vénéré comme une divinité, l'ancêtre d'un clan ou un protecteur. Très présent dans les cultures amérindiennes, l'animal-totem se trouve également dans de nombreuses cultures africaines et en Europe.

Quelques animaux-totems de l'Ancien MondeModifier

Il existe de nombreuses traces d'animaux-totem et de vénérations associées dans les sociétés anciennes, en particulier en Afrique où la gazelle était honorée après sa mort, ce qui a donné naissance à un conte swahili mettant en scène une gazelle comme animal-totem protecteur. Chez les Wanika, peuple d’Afrique orientale, c'est la hyène qui était considérée comme l'ancêtre du clan et célébrée plus solennellement que le chef à sa mort[1]. On retrouve le même type de vénération en Mongolie, dans un conte où la mort d'un renard qui a aidé un jeune homme à se marier donne lieu à quinze jours de funérailles et au sacrifice d'un taureau[2], ou encore en Grèce antique, aussi bien pour le homard que pour le hibou, enterré par les membres du clan des hiboux de Samoa comme s'il était un homme[1].

De manière générale, ces animaux qui jouent un rôle de totem protecteur dans les contes et légendes sont plus fréquemment le renard, l'aigle, la gazelle, le chacal et bien sûr le chat, plus rarement le chien et le singe[3].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Saintyves 1990, p. 474
  2. Saintyves 1990, p. 473
  3. Saintyves 1990, p. 476

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Pierre Saintyves, Les contes de Perrault et les récits parallèles: leurs origines: coutumes primitives et liturgies populaires, Slatkine, , 646 p. (ISBN 9782051010979), p. 406.  
  • (en) Jacques Barchilon, The Authentic Mother Goose: Fairy Tales and Nursery Rhymes, Denver, CO, Alan Swallow,