Gabrielle Vallot

spéléologue française

Gabrielle Vallot (née Claire-Marie-Gabrielle Pérou à Paris le et morte le à Paris)[1],[2] est une spéléologue française, épouse du scientifique et alpiniste Joseph Vallot et ayant gravi avec lui le Mont-Blanc[3].

Gabrielle Vallot
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Claire-Marie-Gabrielle PérouVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Conjoint
Joseph Vallot (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Madeleine Vallot (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

 
Traversée d'un glacier par Gabrielle et Madeleine Vallot en 1913.

Claire-Marie-Gabrielle Pérou est née le dans l'ancien 2e arrondissement de Paris[4].

Elle serait une des premières femmes à avoir publié des écrits de spéléologie, suite aux excursions dans sa région, près de Lodève[5]. Son mari, le spéléologue Joseph Vallot l'a aidée pour la réalisation des plans et topographies. Le couple aura une fille, Madeleine Vallot, alpiniste de renom qui detint à son époque plusieurs records. Gabrielle Pérou divorce de Joseph Vallot en 1912[6].

Elle meurt en son domicile situé au 22 rue de Chazelles dans le 17e arrondissement de Paris le [2].

BibliographieModifier

  • Mes ascensions, Annuaire du Club alpin français, 1887, pp. 41-47.
  • Grottes et abîmes, Annuaire du Club alpin français, 1889, pp. 145-169.
  • « Les grandes figures disparues de la spéléologie française », Spelunca (Spécial Centenaire de la Spéléologie), no 31,‎ , p. 84 (lire en ligne)

Notes et référencesModifier

  1. (en) Johannes Mattes, Erhard Christian et Lukas Plan, Proceedings of the 12th EuroSpeleo Forum : Ebensee, Austria, August 23rd-26th, 2018 : Connecting Science, Speleological Society of Ebensee, (ISBN 978-3-903093-30-0, lire en ligne)
  2. a et b Acte de décès, n°472, page 14
  3. Cécile Ottogalli-Mazzacavallo, « Des femmes à la conquête des sommets : Genre et Alpinisme (1874-1919) », Clio. Femmes, Genre, Histoire, no 23,‎ , p. 165–178 (ISSN 1252-7017, DOI 10.4000/clio.1896, lire en ligne, consulté le 27 septembre 2017)
  4. État civil reconstitué, n°V3E/N 1774, page 48
  5. Grottes et abîmes (Basses Cévennes) - Paris, annuaire du CAF, 1889, p. 145-169
  6. Revue du Cercle Généalogique du Languedoc, n°141, page 71

Voir aussiModifier