Gabriel Smith

graveur et dessinateur britannique
Gabriel Smith
Biographie
Naissance
Décès
Activités

Gabriel Smith (Londres, 1724Londres, 1783) est un graveur britannique.

BiographieModifier

Gabriel Smith naît à Londres en 1724.

Il est d'abord formé au burin dans sa ville natale auprès de Gérard Scotin[1], avant d'accompagner William Wynne Ryland à Paris, où il apprit la méthode de la gravure en manière de crayon[2],[3].

À son retour en Angleterre, il réalise une série de gravures d'interprétation dans ce style d'après des dessins d'Antoine Watteau, François Boucher, Charles Le Brun, Jean-Baptiste Bouchardon et d'autres, qui furent publiés par J. Bowles sous le titre The School of Art, or most complete Drawing-book extant (1765)[2].

En 1769, l'éditeur John Boydell, au plus fort de la prospérité de son entreprise, se lance dans plusieurs projets ambitieux, dont A Collection of Prints, Engraved after the Most Capital Paintings in England[4] (« Une collection d'estampes, gravées d'après les plus importantes peintures d'Angleterre »), de grand format (657 mm)[a]. Le neuvième et dernier volume de cette anthologie est publié en 1792, et vaut à Boydell un grand succès critique et financier[8]. Gabriel Smith grave au trait pour cet ouvrage des sujets religieux — considérés comme ses meilleures pièces[3] —, tels que Tobit and the Angel d'après Salvator Rosa, The Blind leading the Blind d'après Le Tintoret, The Queen of Sheba's Visit to Solomon d'après Eustache Le Sueur, et Boar Hunting d'après Frans Snyders[2],[3].

Il a également gravé un portrait du révérend John Glen King (en) d'après Étienne Maurice Falconet, et a gravé, d'après ses propres dessins, Mr. Garrick in the Character of Lord Chalkstone in the Farce of Lethe (« M. Garrick[b] dans le personnage de Lord Chalkstone dans la Farce du Léthé ») et Mr. Foote in the Character of the Englishman returned from Paris (« M. Foote dans le personnage de l'Anglais de retour de Paris »)[2].

Gabriel Smith meurt à Londres en 1783.

Notes et référencesModifier

Notes
  1. L'ouvrage A Collection of Prints, Engraved after the Most Capital Paintings in England est composé de deux volumes : le premier, de 39 pages, comporte un frontispice et 50 illustrations ; le deuxième, de 18 pages, contient un autre frontispice et 64 illustrations[5]. Les dessinateurs et graveurs sont renseignés sur pratiquement toutes les plaques.
    Parmi les dessinateurs : Richard Earlom, Giovanni Vitalba, Giovanni Battista Cipriani, John Alexander Gresse, Francesco Bartolozzi, Anthony Walker et Edward Edwards[5].
    Parmi les graveurs : Simon François Ravenet, Giovanni Vitalba, Pierre-Charles Canot, William Walker, Mathieu Liart, A. Bannerman, C. Faucii, J. S. Miller, François-Germain Aliamet, Gabriel Smith, Francesco Bartolozzi, V. M. Picot, James Peak, William Byrne, William Baillie, J. Mason, James Basire, J. Hall, J. Browne, Delatre, I. Taylor, William Woollett, J. Miller, John Boydell, W. Elliott, Thomas Chambers, Anthony Walker et William Wynne Ryland[5]. L'ouvrage est conservé dans plusieurs grandes institutions telles que la Royal Academy[5], le Metropolitan Museum of Art[6] et la National Gallery of Art[7].
  2. David Garrick est un acteur et dramaturge célèbre à son époque, à Londres.
Références
  1. (en) Kim Sloan, « Notice de Gabriel Smith », sur Oxford Dictionary of National Biography (DOI 10.1093/ref:odnb/25800).
  2. a b c et d Dictionary of National Biography, p. 36.
  3. a b et c Bryan 1905, p. 93.
  4. (en) A Collection of Prints, Engraved after the Most Capital Paintings in England, Londres, John Boydell, 1769-1782 (2 vol.).
  5. a b c et d (en) « Notice de l'ouvrage A Collection of Prints, Engraved after the Most Capital Paintings in England », sur Royal Academy (consulté le ).
  6. (en) « Notice de l'ouvrage A Collection of Prints, Engraved after the Most Capital Paintings in England », sur Metropolitan Museum of Art (consulté le ).
  7. (en) « Notice de l'ouvrage A Collection of Prints, Engraved after the Most Capital Paintings in England », sur National Gallery of Art (consulté le ).
  8. (en) Sven Hermann Arnold Bruntjen, John Boydell (1719–1804) : A Study of Art Patronage and Publishing in Georgian London, New York, Garland Publishing, , 219 p. (ISBN 0-8240-6880-7, BNF 36625015), p. 40-41.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :