Maison de Laval-Tartigny

Maison de Laval-Tartigny

La Deuxième maison de Montmorency-Laval est une branche cadette de la Maison de Montmorency-Laval (elle-même Deuxième Maison de Laval, c'est-à-dire le segment de la famille de Laval qui est issu par les femmes de la Première Maison de Laval et qui commence au connétable Mathieu II de Montmorency, au début du XIIIe siècle. Mathieu II de Montmorency a bien épousé en secondes noces en 1218 Emma de Laval mais il ne fut que son mari et le père de ses enfants du deuxième lit. Il n'eut personnellement aucun pouvoir sur les terres des Laval, Emma l'exerçant sans partage. De plus, le contrat précisait bien que les enfants et descendants du couple porteraient seulement le nom des Laval comme leur mère).

Une branche cadette de la Deuxième maison de Montmorency-Laval : les Laval-Tartigny, existe depuis le début du XVIe siècle avec Hugues de Laval-Tartigny, fils de René II de Laval-La Faigne.

Les personnages principaux de cette branche sont :

Les seigneurs de Tartigny portaient : de Montmorency-Laval pleine.

GénéalogieModifier

 Hugues de Laval-Tartigny
 X Marie de Mézières
 │
 ├─> Jean de Laval-Tartigny
 │   X Claude de Prunele
 │   │
 │   ├─> Gabriel Ier de Laval-Tartigny 
 │   │   X Anne Viole
 │   │   │
 │   │   ├─> Thomas de Laval-Tartigny 
 │   │   │   x Louise de Vallée
 │   │   │   │
 │   │   │   ├─> Charles de Laval-Tartigny
 │   │   │   │   x Louise Meusnier
 │   │   │   │   │
 │   │   │   │   ├─> Claude Charles de Laval-Tartigny 
 │   │   │   │   │   X Marie-Thérèse de Hautefort
 │   │   │   │   │   │
 │   │   │   │   │   ├─> Guy Louis Charles de Laval-Tartigny 
 │   │   │   │   │   │   X Adélaïde Louise Salbigothon d'Espinay 
 │   │   │   │   │
 │   │   │   │   
 │   │   │   ├─> Gabriel II de Laval-Tartigny
 │   │   │   │   x Renée Barbe de la Forterie
 │   │   │   │   │
 │   │   │   │   ├─> Guy Claude Roland de Montmorency-Laval 
 │   │   │   │   │   X Elisabeth de Rouvroy-Saint-Simon
 │   │   │   │   │   │
 │   │   │   │   │   ├─> Joseph-Pierre de Montmorency-Laval 
 │   │   │   │   │   │   X Elisabeth Renée de Maupeou
 │   │   │   │   │   │   │
 │   │   │   │   │   │   ├─> Louis Adélaïde Anne Joseph de Montmorency-Laval
 │   │   │   │   │   │
 │   │   │   │   │   ├─> Marie-Louise de Montmorency-Laval
 │   │
 │   ├─> Hugues de Laval-Montigny 
 │   │   Voir : Maison de Laval-Montigny

MembresModifier

Hugues de Laval-TartignyModifier

Hugues de Laval-Tartigny, seigneur de Tartigny, d'Aveluys et de Fresnay-le-Samson, né en 1524, frère puîné de Louis de Laval, devint après sa mort l'aîné de sa branche. Il transigea, le avec Jacques de Laval, seigneur d'Auvilliers, son frère, et les enfants de Françoise de Laval, leur sœur, pour la succession mobilière de Marie de Bussu, leur mère.

Fils de René II de Laval-La Faigne, il avait épousé Marie de Mézières[1], dame de Montbaudry, fille de Jacques, seigneur de Floville et de Montigny. Il en eut plusieurs enfants, dont l'aîné fut Jean.

Jean de Laval-TartignyModifier

Jean de Laval-Tartigny, seigneur de Tartigny, d'Aveluys et de Gournay, fut émancipé, dès 1557, par Hugues de Laval, son père.

Fils de Hugues de Laval-Tartigny, il avait épousé le Claude de Prunelé[1], fille d'André, seigneur de Gazeran et d'Esneval. Il en eut neuf enfants :

  • Gabriel ;
  • Charles, seigneur de la Rozière, mort en 1606 ;
  • Hugues, auteur de la branche des seigneurs de Montigny[2] ;
  • Albert, chevalier de Malte, mort en 1611 ;
  • Madeleine, femme de Christophe le Conte, seigneur de Nouant et de Cervières en Normandie ;
  • Hélène, mariée à François Moreau, seigneur de la Possonnière au Maine ;
  • Elisabeth, mariée à Pierre des Hayes, dit d'Espinay, seigneur d'Auvergny en Normandie ;
  • Marie, religieuse à la Chaise-Dieu;
  • Suzanne, religieuse à Caen.

Gabriel Ier de Laval-TartignyModifier

Gabriel Ier de Laval-Tartigny, baron de La Faigne, par acquisition des héritiers de Jacques, son grand-oncle, seigneur de Tartigny, d'Aveluys, Gournay-le-Guérin etc., fut gentilhomme de la chambre du roi, le , et mourut le .

Fils de Jean de Laval-Tartigny, il avait épousé le Anne Viole[1], fille de Pierre, seigneur d'Athis, conseiller d'Etat, président au parlement de Paris. Il en eut quatre fils et deux filles :

  • Thomas ;
  • Jean, seigneur de Gournay, tué en duel ;
  • François, reçu chevalier de Malte le , commandeur d'Artain en Vendômois ;
  • Robert, reçu chevalier de Malte avec son frère, bailli de la Corée, commandeur de Boncourt, mort en ;
  • Charlotte, mariée, le , à Guillaume Osmont, seigneur d'Aubry du Pantoux;
  • Jeanne, religieuse à la Chaise-Dieu.

Thomas de Laval-TartignyModifier

Thomas de Laval-Tartigny, baron de la Faigne, seigneur de Tartigny, de Gournay, d'Aveluys, etc., fut assassiné, le , par le précepteur de ses enfants, qui fut pendu.

Fils de Gabriel Ier de Laval-Tartigny, il avait épousé le Louise de Vallée[1], fille d'Etienne, seigneur du Pescherai. Elle se remaria à Charles d'Angennes, seigneur de la Loupe. Thomas en eut :

  • Charles ;
  • Gabriel ;
  • Henri, dit le chevalier de Tartigny, mort sans avoir été marié ;
  • Etienne, ecclésiastique ;
  • Louise, religieuse ;
  • Catherine-Louise, née au mois d'.

Charles de Laval-TartignyModifier

Charles de Laval-Tartigny, baron de la Faigne, seigneur de Tartigny, mort en 1709.

Fils de Thomas de Laval-Tartigny, il avait épousé Louise Meusnier[1], fille de Pierre, seigneur de Rubelles et de Saint-Prix, président à mortier au parlement de Paris. Il en eut cinq enfants :

  • Henri-Marie, mort sans alliance ;
  • Claude-Charles;
  • Claude-Charles, dit l'abbé de Laval, mort à Paris au mois de , âgé de 32 ans ;
  • Louise, née le  ;
  • Marie-Angélique, née en 1674, religieuse.

Claude Charles de Laval-TartignyModifier

Claude Charles de Laval-Tartigny, né le , baron de la Faigne, dit le marquis de Laval, fut colonel d'un régiment d'infanterie, et chevalier d'honneur de la duchesse d'Orléans. Il meurt en 1743.

Fils de Charles de Laval-Tartigny, il avait épousé le Marie-Thérèse de Hautefort[1], morte le , fille de Gilles, marquis de Surville, comte de Montignac, lieutenant-général des armées du roi. Il en eut deux enfants :

Guy Louis Charles de Laval-TartignyModifier

Guy Louis Charles de Laval-Tartigny, mestre de camp de cavalerie, chevalier d'honneur de la duchesse d'Orléans

Fils de Claude Charles de Laval-Tartigny, il avait épousé le Adélaïde Louise Salbigothon d'Espinay[1], dame de la duchesse d'Orléans, morte le , fille de François, marquis d'Espinay, brigadier des armées du roi. II n'en eut qu'une fille, Louise-Adélaïde-Philippine, née le , religieuse à La Ville-l'Évêque en 1760.

Gabriel II de Laval-TartignyModifier

Gabriel II de Laval-Tartigny, dit le comte de Laval, second fils de Thomas, baron de la Faigne, mourut au mois de .

Fils de Thomas de Laval-Tartigny, il avait épousé 1° Renée Barbe de la Forterie[1], morte le , fille de Claude Barbe, seigneur de la Forterie ; 2°, au mois d', Adélaïde de Grimoard, fille de Louis-Scipion, marquis du Roure, lieutenant-général en Languedoc, et gouverneur du Pont-Saint-Esprit. Ses enfants furent :

  • Du premier lit :
    • Guy-Claude-Roland ;
    • Robert ;
    • Cyprien-René de Laval, abbé' de Manlieu en 1722 ;
    • Louise, mariée en 1706, à Michel-Séraphin des Escotais, seigneur de Chantilly, en Touraine ;
  • Du second lit :
    • Joseph-Auguste, comte de Montmorency, marquis de Montmorency, mestre de camp, passa aux Indes en 1758. Il épousa, en 1747, Marie-Louise-Angélique de Barberiu de Reignac, veuve du comte Campet de Saujon, brigadier de cavalerie.

Guy Claude Roland de Montmorency-LavalModifier

Joseph-Pierre de Montmorency-LavalModifier

Joseph Pierre de Montmorency-Laval, né le , appelé le comte de Laval-Montmorency, colonel du régiment de Guyenne, infanterie, l'un des menins du Dauphin. Il fut tué, le , à la bataille d'Hastembeck.

Fils de Guy Claude Roland de Montmorency-Laval, il avait épousé le Elisabeth-Renée de Maupeou[1], morte le , fille de René-Théophile, marquis de Maupeou, lieutenant-général des armées du roi, grand-cousin du chancelier. De ce mariage sont issus :

  • Guy-Marie-René, né le , premier appelé à la succession du duché de Laval, au défaut de la branche des ducs, mort sans alliance ;
  • Louis-Adélaïde-Anne-Joseph, comte de Montmorency, né le , colonel des dragons de son nom en 1784, a fait les campagnes de 1796 et 1797, commandant une des deux compagnies du régiment de cavalerie noble de l'armée de Condé. Il a épousé, le , Anne Jeanne Thérèse Joséphine de la Roche Fontenille Gensac, née en 1764 ;
  • Claudine-Anne-Elisabeth, née le , mariée au marquis de Fleury.

Source partielleModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f g h et i L'Art de vérifier les dates.
  2. Diocèse de Chartres. Les seigneurs de Montigny portaient : de Montmorency, avec l'écu de Laval au milieu de la croix.