Ouvrir le menu principal

Gabriel Deshayes
Biographie
Naissance
Beignon (Bretagne, France)
Ordination sacerdotale par Mgr Le Mintier
Décès (à 74 ans)
Saint-Laurent-sur-Sèvre (Vendée, France)
Recteur de Saint-Gildas d'Auray
– av. 1821
Autres fonctions
Fonction religieuse
Supérieur des congrégations des Pères Montfortains et des Filles de la Sagesse

Gabriel Deshayes (Beignon, - Saint-Laurent-sur-Sèvre, ) est un prêtre français connu pour son engagement dans l'enseignement, en particulier auprès des sourds. Supérieur des congrégations des montfortains et des filles de la Sagesse, second fondateur des frères de Saint-Gabriel et fondateur des sœurs de l'Instruction Chrétienne de Saint-Gildas-des-Bois, des Frères de l'instruction chrétienne de Ploërmel et des Frères agriculteurs de Saint François d'Assise.

Sommaire

BiographieModifier

Le père de Gabriel jouissait d'une certaine aisance, et exerçait le double métier de laboureur et de boucher. Gabriel a gardé les troupeaux avant son entrée au collège.

Il fit ses études primaires à Saint-Malo dans une institution tenue par des ecclésiastiques dont le supérieur était l'abbé Girard.

Ses premières classes achevées, à l'exemple de ses maîtres il souhaitait devenir prêtre. Il entrait au petit séminaire de Saint-Malo, puis quelques années plus tard au grand séminaire de Dinan.

Il reçut le sacerdoce le 4 mars 1792 des mains de Mgr Le Mintier, dernier évêque de Tréguier en l'île de Jersey où ce prélat s'était retiré pour se soustraire à la Terreur de la Révolution française.

Après son ordination, Gabriel Deshayes retourne en France et exerce son ministère clandestinement. Il sert d'agent de liaison au clergé réfractaire, et visite en secret les paroisses et les familles, pour y célébrer en cachette la Messe, confesser et prêcher. Recherché par les gendarmes de la toute jeune République, il leur échappe toujours.

En 1805, l'évêque de Vannes le nomme curé de la paroisse Saint-Gildas d'Auray. Il y exerce un important ministère de charité auprès des plus pauvres de la ville, s'occupe aussi de l'instruction des enfants (fonde des écoles), prêche des missions.

En 1821, il est élu supérieur des congrégations des Pères montfortains et des Filles de la Sagesse. Il s'installe à Saint-Laurent-sur-Sèvre. il y meurt le 28 décembre 1841.

SourcesModifier

  • Gabriel Deshayes - Un grand pionnier de la Restauration catholique dans l'Ouest de la France (1767-1841), Louis Pérouas, don Bosco, 2003.
  • Gabriel Deshayes et ses familles religieuses, Charles Collin, Téqui, 1924.
  • Vie du P. Deshayes, ancien recteur d'Auray et vicaire-général de Vannes, F. Laveau, 1854.

Voir aussiModifier