Groupe français d'éducation nouvelle

(Redirigé depuis GFEN)

Le Groupe français d'éducation nouvelle (GFEN) est un mouvement de recherche et de formation en éducation. Sa devise est « Tous capables ! ».

HistoriqueModifier

Le GFEN a été créé en 1922 comme la section française de la Ligue internationale pour l'éducation nouvelle.

Il fut présidé successivement par Paul Langevin, Henri Wallon, Gaston Mialaret, Robert Gloton, Henri Bassis puis Odette Bassis.

Le président actuel est Jacques Bernardin ; Odette Bassis demeure la présidente d'honneur[1].

Henri Bassis (1916-1992), résistant, militant communiste, poète et auteur dramatique, rédigea le Manifeste de l'éducation nouvelle.

BibliographieModifier

On consultera en particulier : Hugues Lethierry, Education nouvelle, quelle histoire!, 2ème ed. Delval, 1987 (Préface d'Albert Jacquard).

ActivitésModifier

Le GFEN est un mouvement de recherche qui intervient essentiellement au niveau de la formation des adultes, auprès des enseignants ou en formation de formateurs.

Il diffuse les idées du mouvement d'éducation nouvelle par l'organisation de colloques et de nombreux livres et publications.

À partir du GFEN, d'autres groupes ont vu le jour : le GBEN (Groupe belge d'éducation nouvelle), le GREN (groupe romand d'éducation nouvelle), le GVEN (groupe valdotain d'éducation nouvelle), le GLEN (groupe luxembourgeois d'éducation nouvelle), le GHEN (groupe haïtien d'éducation nouvelle), ...

De ces différents groupes est né en 2001 le Lien international de l'éducation nouvelle (LIEN) qui met en synergie des groupes d’éducation nouvelle du monde entier et de langues diverses.

Notes et référencesModifier

  1. « GFEN : Groupe français d'éducation nouvelle », sur www.gfen.asso.fr (consulté le 14 octobre 2020)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier