Gérard Arseguel

poète français

Gérard Arseguel, né le à Toulouse[1],[2] et mort le à Thèze, est un poète français.

Gérard Arseguel
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
ThèzeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Gérard Lucien Georges ArseguelVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

BiographieModifier

Gérard Arseguel habitait à Thèze dans les Alpes-de-Haute-Provence[2].

Il enseignait le français et le latin au lycée Paul-Arène de Sisteron. Il a collaboré avec différentes revues littéraires, comme Les Cahiers du Sud ou La Nouvelle Revue française. Il est également cofondateur d'une revue, Mantéia. Il publie à Marseille, en 1958, ses premiers poèmes dans Action Poétique, la revue de poésie d’Henri Deluy. Ces oeuvres font l'objet ensuite, régulièrement, d'éditions à partir de la seconde moitié des années 1970, dans des maisons d'éditions telles que Christian Bourgois Éditeur, Éditions Flammarion (collection Poésie), Fissile Éditions, Éditions Tarabuste, etc. [1],[2]. Il meurt le 29 février 2020[2],[3].

ŒuvresModifier

  • Décharges, Paris, Christian Bourgois Éditeur, coll. « Gramma », 1979, 176 p. (ISBN 2-267-00188-8)
  • Une méthode de discours sur la lumière, Paris, Christian Bourgois Éditeur, coll. « Gramma », 1979, 79 p. (notice BnF no FRBNF34622597)
  • Les Bleus du procédé, Saint-Julien-du-Sault, France, Éditions F.P. Lobies, 1981, 46 p. (ISBN 2-86475-103-8)
  • Messes basses pour Mousba, Bordeaux, France, Éditions Passage, 1982, n.p. (notice BnF no FRBNF34854916)
  • L’Arrivée sur le littoral , Saint-Julien-du-Sault, France, Éditions F.P. Lobies, 1984, 33 p. (ISBN 2-86475-120-8)
  • Les Malheurs de Sophie, Bordeaux, France, Éditions Passage, 1984, 16 p. (ISBN 2-905391-04-9)
  • Ce que parler veut dire, Plombières-les-Dijon, France, Éditions Ulysse fin de siècle, 1987, 20 p. (ISBN 2-908007-02-9)
  • Portrait du cœur sous les nuages, Paris, Éditions Flammarion, coll. « Poésie », 1988, 143 p. (ISBN 2-08-066155-8)
  • À feu doux : House poetry, Plombières-les-Dijon, France, Éditions Ulysse fin de siècle, 1990, 93 p. (ISBN 2-908007-20-7)
  • Une Katabase, de l'intuition comme force de déplacement, avec Jean-Jacques Ceccarelli, Marseille, France, Le Cahier du Refuge n°20 avril 1992, CipM Centre International de Poésie de Marseille.
  • Suivie du bleu, ill. de Victor Gray, Toulouse, France, Éditions Étant donnés, 1993, 26 p. (notice BnF no FRBNF35693653)
  • Bruit d’ailes, dess. de Claude Boutterin, Brax, France, Les Cahiers de l'atelier, 1995, 40 p. (ISBN 2-910848-01-9)
  • Heures d'hiver, ill. de Bernard Carlier, Crest, France, Éditions La Sétérée, 1997, 37 p. (notice BnF no FRBNF36192515)
  • Théorie de l’envol, Saint-Benoît-du-Sault, France, Éditions Tarabuste, coll. « Doute BAT », 1996, 76 p. (ISBN 2-908138-46-8)
  • Ça s’est passé en Haute-Provence, avec Jacques-Pierre Amée, Gérard Arseguel, Blanche Bibaut, Marseille, France, Éditions Autres Temps, 1997, 185 p. (ISBN 2-911873-24-6)
  • Esthétique de l’abandon, Saint-Benoît-du-Sault, France, Éditions Tarabuste, coll. « Doute BAT », 2001, 43 p. (ISBN 2-84587-016-7)
  • Le Journal du bord de terre : déclinaison, Plombières-les-Dijon, France, Éditions Ulysse fin de siècle/Virgile, 2003, 77 p. (ISBN 2-908007-63-0)
  • L’Almanach des montagnes, Les Cabannes, France, Fissile Éditions, coll. « Cendrier du voyage », 2006, 63 p. (ISBN 2-916164-07-3)
  • Âme, de quel divin !, Les Cabannes, France, Fissile Éditions, coll. « Cendrier du voyage », 2008, 39 p. (notice BnF no FRBNF41329551)
  • Messes basses pour Mousba, Les Cabannes, France, Fissile Éditions, coll. « Maigre », 2012, 14 p. (ISBN 978-2-916164-59-5)
  • Autobiographie du bras gauche, suivi de Esthétique de l’abandon et de Théorie de l’envol, Saint-Benoît-du-Sault, France, Éditions Tarabuste, coll. « Reprises », 2017, 111 p. (ISBN 978-2-84587-367-4)
  • Le petit bois qu'aimait Gérard, Marseille, France, Mettray Éditions, 2017, 112 p. (ISBN 978-2-9544096-2-7)
  • La Sainte, avec Chantal Giraud Cauchy, Forcalquier, France, Éditions Archétype, 2019, (notice BnF no FRBNF45722578)
  • Le Campanile de Sambuco, Éditions Larifla !, 2019[4]

Notes et référencesModifier

  1. a et b Christian Decamps, « Gérard Arseguel. La punition », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  2. a b c et d Alain Paire, « Décès de Gérard Arseguel, poète des “choses simples et intenses” », La Marseillaise,‎ (lire en ligne)
  3. « (Disparition) Gérard Arseguel », sur Poezibao (consulté le 4 mars 2020).
  4. « (Note de lecture), Gérard Arseguel, Le Campanile de Sambuco, par Christian Tarting », sur Poezibao (consulté le 4 mars 2020).

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier