Ouvrir le menu principal

Friedrich von Thun und Hohenstein

Friedrich von Thun und Hohenstein
Friedrich von Thun und Hohenstein 1881 Mukarovsky.png
Fonction
Member of the House of Lords (Austria) (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
DěčínVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Fratrie
Franz Anton II. von Thun und Hohenstein (d)
Leo von ThunVoir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Leopoldina von Lambert (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Franz von Thun und Hohenstein
Jaroslav Thun-Hohenstein (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Friedrich Franz Joseph Michael Graf von Thun und Hohenstein, né le et mort le à Tetschen (actuelle Děčín, République tchèque), est un diplomate autrichien.

BiographieModifier

FamilleModifier

C'est un membre de la famille noble Thun-Hohenstein, représentée au Tirol et en Bohême.

Il est le fils du comte (Graf) Franz Anton et de la comtesse Theresia Maria von Brühl, qui ont eu quatre autres enfants.

La famille Thun-Hohenstein, venue à Paris fin 1834, fait la connaissance de Frédéric Chopin par l'intermédiaire d'un diplomate saxon, Thomas Albrecht ; Chopin donne des leçons de piano à deux des filles (Anna, 1815-1895, et Juza, 1812-1885), et surtout à Friedrich (de novembre 1834 à mars 1835). En 1835, Chopin, se trouvant à Carlsbad avec ses parents, rencontre le comte de Thun qui les emmène au château de Tetschen où ils séjournent plusieurs jours[1]. Chopin y compose la Valse, opus 34/1, dédiée à Juza.

Friedrich von Thun a épousé la comtesse Leopoldine von Lamberg Frein von Stein und Guttenberg (1825-1902). De ce mariage sont nés deux fils :

Carrière diplomatiqueModifier

Entré dans la diplomatie autrichienne, il est chargé d'affaires à Turin de 1843 à 1847. Il est ensuite nommé ambassadeur à Stockholm (1847), puis à Munich (1849).

En 1850, il devient ambassadeur d'Autriche près le parlement de Francfort et est nommé président du Bundestag (Diète fédérale) de la Confédération germanique, qui vient d'être rétabli. Dans cette fonction, il a de vifs débats avec l'ambassadeur de Prusse, Otto von Bismarck. En 1852, il devient ambassadeur en Prusse.

En 1855, il entre au service de Joseph Radetzky en Lombardie. De 1857 à 1863, il est ambassadeur à Saint-Pétersbourg avec des pouvoirs élargis. Il prend ensuite sa retraite de l'activité diplomatique.

Activité politiqueModifier

En tant que grand propriétaire terrien, il est élu au Landtag (Diète territoriale) de Bohême. À partir de 1879, il est membre héréditaire de l'Herrenhaus (Chambre des Seigneurs) d'Autriche. Il y rejoint les rangs du parti féodal au côté de son frère Leo.

BibliographieModifier

RéférencesModifier

  1. Jean-Jacques Eigeldinger, Chopin vu par ses élèves, Fayard, 2006, entrée « Thun-Hohenstein, comte Bedřich (1810-1881) » et Tadeusz Zielinski, Chopin, Fayard, 1995, p. 434.
  2. (de) « bibliothèque de Kvasice » (consulté le 10 juillet 2010)