Ouvrir le menu principal

Françoise Dubois

personnalité politique française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dubois.

Françoise Dubois
Illustration.
Françoise Dubois en mai 2017
Fonctions
Députée de la 1re circonscription de la Sarthe

(5 ans)
Élection 17 juin 2012
Législature XIVe
Prédécesseur Fabienne Labrette-Ménager
Successeur Damien Pichereau
Conseillère municipale du Mans
En fonction depuis le
(11 ans, 1 mois et 3 jours)
Élection 16 mars 2008
Maire Jean-Claude Boulard
Biographie
Date de naissance (71 ans)
Lieu de naissance Coulans-sur-Gée (Sarthe)
Nationalité Française
Parti politique Parti socialiste
Profession Enseignante retraitée
Françoise Dubois lors d'un déplacement à Sillé-le-Guillaume

Françoise Dubois, née le à Coulans-sur-Gée (Sarthe), est une femme politique française, membre du Parti socialiste.

Sommaire

BiographieModifier

Professeur des écoles durant plusieurs années, elle termine sa carrière à l'Éducation nationale en tant que directrice d'école maternelle.

En juin 2012, lors des élections législatives, Françoise Dubois, adjointe au maire du Mans, est élue députée de la 1re circonscription de la Sarthe en recueillant 51,76 % des voix, face à la députée sortante Fabienne Labrette-Ménager[1]. Elle quitte alors ses fonctions d'adjointe au maire du Mans mais reste conseillère municipale.

Lors des élections législatives de 2017, elle se porte candidate à sa succession dès le début de l'année[2].

À l'Assemblée nationaleModifier

Au cours de son mandat, elle a fait de nombreuses interventions en faveur de plus de protection des aidants familiaux et en faveur du Mariage pour Tous.[3]

Membre de la commission du développement durable et de l'aménagement du territoire et de la commission abattoirs, elle a assisté à l’ensemble des réunions (317 présences en commission) et est intervenue à 122 reprises au cours de celles-ci. Elle a écrit avec Jean-Pierre Vigier un rapport sur les continuités écologiques aquatiques[4].

Au niveau local, elle s'est exprimée en faveur du maintien, avec l’ensemble des élus, tous partis confondus, du cadencement entre Alençon et Le Mans notamment pour l’arrêt  au niveau de la gare de La Hutte - Coulombiers aux heures de sortie des bureaux. Elle s'est également mobilisée sur les questions de fermeture de classes et de certains services publics et sur celle de la couverture numérique[5].

Concernant sa réserve parlementaire, elle a été à l'initiative de la mise en place d'une commission d'attribution, composée de membres d’associations et d’élus locaux, afin de répartir en toute transparence le montant de cette réserve[6].

Mandats actuelsModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :