Françoise Adret

danseuse, chorégraphe, maîtresse de ballet, pédagogue et directrice de compagnie française
Françoise Adret
Nom de naissance Françoise Bonnet
Naissance
Versailles, France
Décès (à 97 ans)
Chambourcy
Lieux de résidence France
Activité principale Danseuse, chorégraphe et directrice de ballet
Style Danse classique, Danse néo-classique, Danse contemporaine
Lieux d'activité Amsterdam, Paris, Nice, Amiens, Lyon, Roubaix, Nancy
Années d'activité 1948-1999
Maîtres Madame Rousanne, Victor Gsovsky et Nora Kiss
Distinctions honorifiques 1985 : Commandeur des Arts et lettres,
1987 : Grand Prix National de la Danse,
1993 : Chevalier de la Légion d'honneur

Œuvres principales

Conjuration, Apollon musagète,Le Rossignol, Symphonie des psaumes

Françoise Adret née Françoise Bonnet à Versailles le et morte le à Chambourcy[1],[2], est une danseuse, chorégraphe, maîtresse de ballet, pédagogue et directrice de compagnie française.

BiographieModifier

Formée par des maîtres de l'école franco-russe, comme Madame Rousanne (Rose Sarkissian), Victor Gsovsky et Nora Kiss, Françoise Adret débute sur scène comme danseuse étoile dans Le Pas d'acier de Serge Lifar en 1948 et crée la même année sa première chorégraphie, La Conjuration[3].

En 1949, elle créé Oui ou non, qu'elle présente au Palais de Chaillot lors du gala annuel des « Amis de la danse », soirée où elle interprète également le ballet de Serge Lifar Gayaneh. En 1950, elle crée plusieurs ballets pour la télévision américaine sous la direction du réalisateur Jean Benoît-Lévy.

De 1951 à 1958, elle dirige, avec son mari, le critique de danse François Guillot de Rode[4], le Ballet de l'Opéra d'Amsterdam, puis, de retour en France, elle assiste Roland Petit comme maître de ballet.

De 1960 à 1963, elle dirige le ballet de la ville de Nice, puis chorégraphie pour plusieurs compagnies internationales et fonde le Ballet national de Panama en 1966-1967.

En septembre 1968, elle accompagne Jean-Albert Cartier qui, à la Maison de la culture d'Amiens, va créer le Ballet Théâtre Contemporain (BTC), premier Centre chorégraphique national. En janvier 1972, le BTC part à Angers. Elle assure les fonctions de Maître de ballet au BTC jusqu'en 1978.

Elle devient, ensuite, inspectrice de la danse au ministère de la Culture de 1978 à 1985, et, parallèlement, dirige de 1980 à 1982 le ballet de l'Opéra de Lyon, puis prend la tête du Lyon Opéra Ballet de 1985 à 1992 [5].

Elle dirige ensuite le Ballet du Nord de 1994 à 1995 puis travaille comme maître de ballet à Séoul, Asuncion, Saint-Pétersbourg, Marseille (1997-1998, pour Roland Petit) et Nancy (1999-2000), où elle remplace Pierre Lacotte au Ballet de Lorraine.

ChorégraphiesModifier

Une sélection[5] :

  • Conjuration[3], 1948
  • Oui ou non, 1949
  • Jeu de billard, 1951
  • Apollon musagète, 1951
  • Quatre mouvements, 1951
  • Il ritorno, 1952
  • Le Canapé, 1953
  • Le rêve de Véronique, 1954
  • Claire, 1955
  • Mouvements pour un corps de ballet, 1955
  • Suspense, 1958
  • Les Barbaresques, 1960
  • Le Tricorne, 1961
  • Jeux, 1962
  • Pièces à danser, 1963[6]
  • Aquathème, 1968, musique d'Ivor Malec, scénographie de Gustave Singier[7]
  • Éonta, 1969, musique d'Ianis Xenakis, scénographie de Mario Prassinos[8]
  • Requiem, musique de György Ligeti, 1971
  • Le Rossignol, 1972
  • 7 pour 5, 1972
  • Solstice pour deux, 1973
  • Le clou de Monsieur Louis, 1980
  • Symphonie des psaumes, 1992
  • Paseo, 1997
  • M.A., 2000

DistinctionsModifier

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Dictionnaire de la danse, sous la direction de Philippe Le Moal, Paris : Larousse-Bordas, 1999[9]
  • Françoise Adret soixante années de danse, Francis De Koninck, Pantin : Centre national de la danse, 2007[5]
  • Coulisses de la danse[10], Gilbert Serres, France-Europe éditions, 2005

FilmographieModifier

  • Françoise Adret : 40 années de danse / film réalisé par Pascal Nottoli et conçu par Francis de Coninck, Paris : Agence caméra, TLM, Lune TV, 1991. (53 min) [11]
  • Interview de Françoise Adret à la Maison de la culture d'Amiens : création du ballet théâtre contemporain, Picardie Actualités, 18 septembre 1968, 4 min 40 s [12]
  • Entretien avec Françoise Adret / entretien conduit par Francis de Coninck ; réalisation Centre national de la danse, Pantin, 2005 [13]
  • Petite suite à danser : un reportage sur le Ballet Théâtre Contemporain d'Amiens (Epoque : 1968-1972) / film réalisé par Fernand Vincent ; chorégraphe(s) : Françoise Adret, Dirk Sanders, Brian Macdonald, Félix Blaska [6]

Notes et référencesModifier

  1. « La mort de la danseuse et chorégraphe Françoise Adret », sur Le Monde, (consulté le 6 avril 2018)
  2. Lieux de naissance et décès trouvés dans la base MatchId des fichiers de décès en ligne du Ministère de l'Intérieur avec les données INSEE (consultation 4 janvier 2020)
  3. a et b Médiathèque du Centre national de la danse - Collection de programmes, « Programme du Théâtre des Champs-Elysées, 1948 (28 mai,1 juin) », sur mediatheque.cnd.fr (consulté le 4 octobre 2019)
  4. Médiathèque du Centre national de la danse, « Fonds Françoise Adret », sur mediatheque.cnd.fr (consulté le 8 octobre 2019)
  5. a b et c Francis de Coninck, Françoise Adret, soixante années de danse, Pantin, Centre national de la danse, , 123 p. (ISBN 978-2-914124-31-7, présentation en ligne)
  6. a et b numeridanse.tv (film réalisé par Fernand Vincent), « Petite Suite à Danser : un reportage sur le Ballet Théâtre Contemporain d'Amiens (Epoque : 1968-1972) », sur numeridanse.tv (consulté le 8 octobre 2019)
  7. Médiathèque du Centre national de la danse - Fonds Jean-Marie Gourreau (photogr. Jean-Marie Gourreau), « Aquathème », sur mediatheque.cnd.fr, (consulté le 8 octobre 2019)
  8. Médiathèque du Centre national de la danse - Fonds Jean-Marie Gourreau (photogr. Jean-Marie Gourreau), « Eonta », sur mediatheque.cnd.fr, (consulté le 8 octobre 2019)
  9. sous la direction de Philippe Le Moal, Dictionnaire de la danse, Paris, Larousse, , 841 p. (ISBN 978-2-03-583335-8, lire en ligne)
  10. Coulisses de la danse*
  11. Centre national du cinéma et de l'image animée - Catalogue Images de la culture, « Françoise Adret - 40 années de danse en France », sur cnc.fr, (consulté le 8 octobre 2019)
  12. Institut National de l’Audiovisuel- Ina.fr, « A la maison de la culture d'Amiens : création du ballet théâtre contemporain », sur Ina.fr, (consulté le 2 octobre 2019)
  13. Médiathèque du Centre national de la danse, « Entretien avec Françoise Adret conduit par Francis de Coninck », sur mediatheque.cnd.fr, (consulté le 8 octobre 2019)

Liens externesModifier