François de Witt

journaliste économique français

François de Witt, né le à Abbots Ripton en Angleterre et décédé le à Paris, est un journaliste économique français.

François de Witt
Image dans Infobox.
François de Witt à l'X.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
François de Witt
Nationalité
Formation
Activité
Famille
De Witt (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

François de Witt naît en Angleterre et grandit aux États-Unis.

De retour en France, il est scolarisé à l’École des Roches (1955-1961) puis à l'école Sainte-Geneviève (dite « Ginette »).

Il étudie enfin à l'École polytechnique (promotion 1964[1]) et sort diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris (« Sciences Po », promotion 1968)[2].

Homme de presseModifier

François de Witt commence sa carrière en 1969 comme journaliste économique à L'Expansion où il restera vingt ans et y fréquentera de nombreux chefs d’entreprise. Sous la houlette de Jean Boissonnat, il fera ses classes puis animera et dirigera les Forums de L’Expansion.

En 1987, il devient ensuite directeur de la rédaction de La Vie française de 1987 à 1993[3], puis Claude Perdriel lui confie la direction de la rédaction de Challenges de 1993 à 1995. Spécialisé dans l'économie, il est nommé rédacteur en chef de Mieux vivre votre argent, de 1996 à 2003. À partir de 2007, il préside l'association Finansol jusqu'en 2013.

Homme de radio, puis entrepreneur solidaireModifier

Il assure en outre régulièrement des chroniques économiques à la radio : Europe 1 de 1980 à 1985, Radio Monte-Carlo de 1985 à 1988, Radio Classique de 1988 à 1990, puis enfin France Info où il restera près de vingt ans (de 1990 à 2009).

En 2007, retiré de la presse écrite, il accepte la présidence de Finansol (Finance solidaire) à laquelle il va consacrer six années de sa vie et dont il était toujours, à son décès, président d’honneur.

En 2004, il publie son premier essai : Appauvrissez-vous ! et son dernier ouvrage, La preuve par l’âme, sort en 2015.

Il meurt d'un infarctus le à Paris, à l'âge de 72 ans[réf. nécessaire].

ŒuvresModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier