Ouvrir le menu principal

François Ploton-Nicollet

latiniste et philologue français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nicollet et Ploton.
François Ploton-Nicollet
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
École des chartes (jusqu'en )
Université Paris-Sorbonne (jusqu'en )
Fondation Thiers (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Latiniste, numismate, philologueVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Directeurs de thèse
Jean-Louis Charlet, Vincent Zarini (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction

François Ploton-Nicollet (né en 1980) est un latiniste, numismate et philologue français.

Sommaire

BiographieModifier

Né le dans le 4e arrondissement de Paris, François Ploton-Nicollet fait sa scolarité au lycée Henri-IV. Il est archiviste paléographe[1] (major de la promotion 2004[2]), agrégé de grammaire (2004)[3], docteur ès études latines (2008)[4] et ancien pensionnaire de la fondation Thiers (113e promotion, 2011)[5].

Il est allocataire-moniteur (2004-2007), puis attaché temporaire d'enseignement et de recherche à l'université Paris-IV (2007-2008) et à l'École nationale des chartes (2008-2011)[3], maître de conférences en langue et littérature latines à l'université d'Orléans (2012-2015)[6]. Enfin, il devient en 2015 professeur de langue, littérature et codicologie latines à l'ENC[7]. Il enseigne également le latin en première supérieure au lycée Sainte-Marie de Neuilly, et la patristique latine et l'histoire romaine à l'Institut catholique d'études supérieures[8].

Il est président de Textes pour l'histoire de l'Antiquité tardive[9] (THAT) depuis 2017[10], et de l'Association des professeurs de langues anciennes de l'enseignement supérieur (APLAES) depuis 2018, vice-président de la Société d'études médio- et néo-latines (SEMEN-L)[7], secrétaire adjoint de la Société de l'École des chartes[11] et membre du comité de la Société des agrégés[12]. Il est membre du comité de lecture de la Revue française d'histoire du livre, et a été rédacteur en chef de la Revue des études latines (2013-2017).

OuvragesModifier

  • Dir. avec Benjamin Goldlust (préf. Jean-Marie Salamito), Le Païen, le chrétien, le profane, Paris, Presses de l'université Paris-Sorbonne, coll. « Religions dans l'histoire », , 215 p. (ISBN 978-2-84050-658-4).
  • Avec Thierry Sarmant, Jetons des institutions centrales de l'Ancien Régime : assemblée du clergé de France, ordres du roi, maisons du roi, de la reine, du dauphin et de la dauphine, t. I, Paris, Bibliothèque nationale de France, , 191 p. (ISBN 978-2-7177-2460-8).
  • Avec Thierry Sarmant, Jetons des institutions centrales de l'Ancien Régime : juridictions, t. II, Paris, Bibliothèque nationale de France, , 215 + 16 p. (ISBN 978-2-7177-2568-1).
  • Dir. avec Jean-Baptiste Amadieu, Jean-Marc Joubert et Madalina Vârtejanu-Joubert, Les Sources au cœur de l'épistémologie historique et littéraire, Paris, École des chartes, coll. « Études et rencontres de l'École des chartes » (no 48), , 273 p. (ISBN 978-2-35723-084-2).
  • Dir. avec Jean-Patrice Boudet, Philippe Haugeard et Silvère Menegaldo, Jean de Meung et la culture médiévale : littérature, art, sciences et droit aux derniers siècles du Moyen Âge, Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. « Interférences », , 370 + XIV p. (ISBN 978-2-7535-5896-0).

PrixModifier

RéférencesModifier

  1. Sous la dir. de Jean-Louis Charlet et Vincent Zarini, Opera Fl. Merobavdis v. spect. Pro imperio et pro Deo (thèse pour le diplôme d'archiviste paléographe), Paris, École nationale des chartes, (SUDOC 149857845, présentation en ligne).
  2. Jacques Jouanna, « Palmarès de l'année 2004 », Comptes-rendus des séances de l'Académie des inscriptions et belles-lettres, vol. 148, no 4,‎ , p. 1545 (lire en ligne).
  3. a b et c « Ploton-Nicollet (François-Michel-Philippe) [2004] », dans Bernard Barbiche (dir.), Livret de l'École des chartes (1967-2007), Paris, École des chartes, (ISBN 978-2-35723-009-5, présentation en ligne), p. 382.
  4. Sous la dir. de Jean-Louis Charlet et Vincent Zarini, Édition critique, traduction et commentaire de l'œuvre de Flavius Mérobaude (thèse de doctorat ès études latines), Paris, université Paris-I, , 851 p. (SUDOC 134116941).
  5. « Les pensionnaires depuis 1893 », sur fondation-thiers.institut-de-france.fr, (consulté le 2 février 2017).
  6. « François Ploton-Nicollet » [PDF], sur univ-orleans.fr.
  7. a et b « François Ploton-Nicollet », sur enc-sorbonne.fr.
  8. « François Ploton-Nicollet », sur ices.fr.
  9. « Association THAT - Textes pour l'Histoire de l'Antiquité Tardive », sur association-that.fr (consulté le 2 février 2017).
  10. « François Ploton-Nicollet (prom. 2004) élu président de l'association THAT », sur enc-sorbonne.fr, .
  11. « Société de l’École des chartes », sur enc-sorbonne.fr, (consulté le 8 février 2017).
  12. Bertrand Vieille, « Société des agrégés de l'Université – L'association », sur societedesagreges.net (consulté le 8 février 2017).
  13. « Le palmarès du Concours général 1996 », sur lemonde.fr, .
  14. « Prix », sur lemonde.fr, .
  15. Bernard Barbiche, « Chronique de l'École des chartes et des archivistes paléographes », Bibliothèque de l'École des chartes, vol. 163, no 2,‎ , p. 622 (lire en ligne).

Liens externesModifier