François Ost

juriste et universitaire belge

François Ost, né le , est un juriste, professeur émérite à l'université Saint-Louis - Bruxelles, philosophe du droit et dramaturge belge.

François Ost
FrançoisO.jpg
Fonctions
Professeur émérite
Université Saint-Louis - Bruxelles
depuis
Vice-recteur
Université Saint-Louis - Bruxelles
-
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Distinctions

BiographieModifier

Activités professionnellesModifier

François Ost fait une carrière universitaire de juriste, qui le conduit notamment à la fonction de vice-recteur de l'université Saint-Louis - Bruxelles, où il enseigne le droit et la philosophie du droit. Il a été également professeur de philosophie du droit à l'université de Genève[1] et professeur invité à l'Université de Louvain. Il a enseigné au Collège Belgique [2].

Les 6 et , François Ost a été conférencier invité au Collège de France pour y donner deux leçons autour du thème « Les détours de Babel. La traduction comme paradigme »[3]. Le , il donne à nouveau une conférence au Collège de France, intitulée « À quoi sert le droit ? » [4]. Il présente l’état de sa réflexion sur les usages, fonctions et finalités du droit.

François Ost a été directeur du séminaire interdisciplinaire d'études juridiques[5] de l'université Saint-Louis - Bruxelles, ainsi que de la Revue interdisciplinaires d’études juridiques[6], fondateur et directeur du Centre d’étude du droit de l'environnement[7]. Il est membre du comité scientifique de la revue Droit et Littérature.

Il est fondateur et codirecteur de l’Académie européenne de théorie du droit[8], et président de la Fondation pour les Générations Futures[9].

François Ost est Membre fondateur de l’Institut d’études sur la justice[10] (Belgique), Membre du Conseil supérieur de la langue française, Président de la Fondation pour les Générations Futures et Membre des Fondations Chaïm Perelman[11] et Émile Bernheim[12], ainsi que du Centre Prospéro - Langage, image et connaissance[13] de l'Université Saint-Louis - Bruxelles.

Autres activitésModifier

Il est l’auteur de trois pièces de théâtre : Antigone voilée (Bruxelles, Larcier, 2004), La Nuit la plus longue. Sade et Portalis au pied de l’échafaud (Bruxelles, Anthémis, 2008) et Camille (Carnières/Morlanwelz, Lansman, 2011).

PublicationsModifier

Ouvrages récentsModifier

  • La nuit la plus longue. Sade et Portalis au pied de l’échafaud(adaptation J.-Cl. Idée), Louvain-la-Neuve, Anthemis, 2009.
  • Traduire. Défense et illustration du multilinguisme, Paris, Fayard, 2009.
  • Le droit comme traduction, Québec, Presses de l'Université Laval, Coll. « Verbatim », 2009.
  • Camille, Carnières/Morlanwelz, Lansman, 2011.
  • Shakespeare. La Comédie de la Loi, Paris, Michalon, Coll. « Le bien commun », 2012.
  • À quoi sert le droit ? Usages, fonctions et finalités, Bruylant, 2016.

Ouvrages collectifs récentsModifier

  • The harmonisation of European private law, Fr. OST et M. VAN HOECKE (dir.), Oxford-Portland Oregon, Hart Publishing, 2000.
  • Lettres et lois. Le droit au miroir de la littérature, Fr. OST, L. VAN EYNDE, Ph. GÉRARD et M. van de KERCHOVE (dir.), Bruxelles, Publications des Facultés universitaires Saint-Louis, 2001.
  • Faust ou les frontières du savoir, Fr. OST et L. VAN EYNDE (dir.), Bruxelles, Publications des Facultés universitaires Saint-Louis, 2002.
  • Antigone et la résistance civile, Fr. OST et L. COULOUBARITSIS, Bruxelles, Ousia, 2004.
  • La responsabilité, face cachée des droits de l’homme, Fr. OST, H. DUMONT et S. VAN DROOGHENBROECK (dir.), Bruxelles, Bruylant, 2005.
  • Les droits de l’homme, bouclier ou épée du droit pénal ?, Fr. OST et alii (dir.), Bruxelles, Publications des Facultés universitaires Saint-Louis, 2007.
  • Crossing borders : Law, language et literature, Fr.OST et J. GAAKEER (dir.), Proccedings of the Special Workshop on Law and Literature held at the 23rd World Conference of Philosophy of Law and Social Philosophy (IVR), August, 2007, Cracow, Nijmegen, Wolf Legal Publishers, 2008.

RéférencesModifier

Liens externesModifier