Ouvrir le menu principal

François Baudot

journaliste français
Ne doit pas être confondu avec François-Xavier Baudot.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baudot.
François Baudot
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

François Baudot, né en 1950 et mort le est un journaliste de presse écrite et écrivain français.

BiographieModifier

François Baudot travaille comme architecte d'intérieur de 1975 à 1980. Il collabore régulièrement aux magazines Elle et Elle décoration dont il devient conseiller de rédaction. Dans les années 1980, proche de Fabrice Emaer, il est un pilier du club parisien Le Palace.

Fin 2009, François Baudot, qui est un ami de Carla Bruni-Sarkozy et le parrain de son fils, est nommé inspecteur général de l'administration culturelle au Ministère de la Culture. Le journal Le Point y voit un «parachutage »[1].

François Baudot se suicide le à l'âge de 60 ans[2].

François Baudot possédait le pouvoir d'être riche, mais il n'aimait que « l'art d'être pauvre », le titre de son dernier ouvrage, son programme et son testament.

« Peu d’hommes auront à ce point senti leur temps et l’auront si puissamment détesté », écrivait Bernard-Henri Lévy[3].

ŒuvreModifier

Après avoir écrit une trentaine d'ouvrages sur la mode — dont sur Chanel ou Alaïa —, l'art, le design, les arts décoratifs[4], Baudot publie son premier et seul roman chez Grasset en mai 2009 : L'art d'être pauvre. Celui-ci, essentiellement autobiographique, narre son enfance, sa jeunesse, et ses années Palace[5].

PublicationsModifier

  • François Baudot, Alaïa, Paris, Assouline, coll. « Mémoire de la mode », (1re éd. juin 1996 (Thames & Hudson)), 79 p. (ISBN 978-2908228564)
  • François Baudot, Elsa Schiaparelli, Éditeur Assouline, 1998, (ISBN 978-2843230004)
  • François Baudot, L'Art d'être pauvre, Grasset, 2009.

Notes et référencesModifier