François-Augustin Delamare

François-Antoine-Augustin-Louis Delamare[1] a été archevêque d'Auch à partir de 1861. Il est né à Valognes (Manche) le et mort à Auch le .

François-Augustin Delamare
Fonctions
Archevêque catholique
Archidiocèse d'Auch
depuis le
Évêque catholique
depuis le
Évêque diocésain
Diocèse de Luçon
depuis le
Jacques-Marie-Joseph Baillès (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
AuchVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Religion
Consécrateurs

BiographieModifier

Il a été sacré évêque de Luçon le , puis transféré à l'archevêché d'Auch le [2] dont il prit possession le 1er mai de la même année.

Après son ordination, il a commencé par être professeur au grand séminaire de Coutances puis devint principat de Valognes entre 1826 et 1830.

Il a été vicaire général de l'évêché de Coutances à partir de 1834 jusqu'à sa nomination sur le siège de Luçon. Il reçut la Légion d'honneur le pour la création de l'établissement du Bon-Sauveur à Picauville.

Il fut particulièrement actif dans les fondations religieuses. Il fit du collège d'Eauze un petit séminaire. Il aida le développement de la congrégation des Frères de l'Instruction Chrétienne de Lavacant et l'œuvre des missionnaires diocésains.

En 1865, il fait de l'église Saint-Luperc d'Eauze une cathédrale.

ArmesModifier

De gueules à un évêque en prière d'argent, au chef cousu d'azur chargé de 3 étoiles d'argent[3].

DeviseModifier

Misericordia et veritas.

PublicationsModifier

  • Essai sur la véritable origine et les vicissitudes de la cathédrale de Coutances (1841)[4],
  • Vie édifiante de la très honorée supérieure Marie-Madeleine, née Julie Postel.

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier