Ouvrir le menu principal

Charles Théodore Colet

prélat catholique

Charles Théodore Colet
Image illustrative de l’article Charles Théodore Colet
Gisant de Mgr Colet en la Cathédrale Saint-Gatien de Tours.
Biographie
Naissance
Liézey (Vosges)
Ordination sacerdotale
Décès
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
Dernier titre ou fonction Archevêque de Tours
Archevêque de Tours
Évêque de Luçon

Blason
« Justicia et Pax »
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Charles Théodore Colet est un ecclésiastique français qui fut évêque de Luçon puis archevêque de Tours au XIXe siècle.

Sommaire

BiographieModifier

Né le 30 avril 1806 à Liézey (à l'Auberge de Liézey) au diocèse de Saint-Dié, Charles Théodore Collet fut ordonné en 1831. Vicaire général de Dijon, il fut nommé évêque de Luçon le 5 juin 1861. Recevant ses bulles le 22 juillet, il fut sacré à Dijon par François-Victor Rivet, évêque de Dijon, assisté de Louis-Marie-Joseph-Eusèbe Caverot, évêque de Saint-Dié, et Charles-Jean Fillion, évêque de Saint-Claude.

Il fut promu à l'archevêché de Tours le 25 novembre 1874 et confirmé le 21 décembre suivant. Installé le 3 février 1875, il devait s'éteindre le 27 novembre 1883. Ses funérailles, qui ont eu lieu le 6 décembre dans l'église métropolitaine de Tours, étaient présidées par le cardinal Joseph Hippolyte Guibert[1]. L'oraison funèbre fut prononcée par Mgr Charles-Émile Freppel, évêque d'Angers[2].

Le 10 janvier 1884, Félix Martin-Feuillée, alors garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Cultes, promut Mgr Guillaume-René Meignan, alors évêque d'Arras, à l'archevêché de Tours, vacant depuis le décès de Mgr Colet (nomination parue au Journal officiel)[3].

ArmesModifier

D'azur au mouton contourné et au repos d'argent, surmonté d'une balance d'or[4].

SourcesModifier

RéférencesModifier

  1. La Semaine religieuse du diocèse de Tulle, 8 décembre 1883, no 49, p. 669-670.
  2. La Semaine religieuse du diocèse de Tulle, 26 janvier 1884, no 4, p. 54.
  3. "La Semaine religieuse du diocèse de Tulle", 26 janvier 1884, no 4, p. 55.
  4. Comte de Saint Saud, Armorial des prélats français du XIXème siècle, Paris, 1906, H. Daragon, 415p., p.107. Consultable sur Gallica.

Liens externesModifier