Frédéric Imbert

universitaire français
Frédéric Imbert
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Frédéric Imbert (né en 1963) est un universitaire français, professeur agrégé d'arabe, spécialiste d'épigraphie arabe et islamique, et directeur du département des études arabes, médiévales et modernes à l'Institut français du Proche-Orient depuis 2015.

FormationModifier

Frédéric Imbert passe son baccalauréat littéraire en 1981 avant d'intégrer l'université de Provence et de suivre une licence, une maîtrise puis une agrégation en arabe à l'issue de laquelle il sort major de promotion en 1990.

En 1991, il complète sa formation en passant un DEA en études arabes et islamiques toujours à l'université de Provence, sur le thème « Introduction au Corpus des inscriptions arabes de Jordanie », sous la direction de Solange Ory.

En 1996, il passe une thèse de doctorat en études arabes et islamiques à l'université de Provence, soutenant sur le « Corpus des inscriptions arabes de Jordanie du Nord », toujours sous la direction de Solange Ory[1].

En 2011, il obtient son habilitation à diriger des recherches (HDR) à l'université Aix-Marseille en soutenant sur « L’Islam des pierres : graffiti arabes des deux premiers siècles de l’Hégire ».

Professorat, recherches et responsabilités administrativesModifier

De 1986 et 1991, il est professeur d’arabe à la Direction générale de l'Enseignement et de la Recherche (DGER), division renseignement – langues. En même temps, il prend la responsabilité de la mission française d’épigraphie arabe en Jordanie durant sept ans (1986 – 1993).

De 1990 à 1994, il est professeur agrégé d’arabe au lycée Voltaire à Paris et au lycée Les Bruyères à Rouen puis à la fin de cette expérience, devient directeur des stages de langue arabe à l’Institut français du Proche-Orient de Damas jusqu'en 1997, débutant ainsi une carrière hors métropole[2]. Il est pensionnaire scientifique à l’Institut français du Proche-Orient entre 1996 et 1997.

Il rentre en France en 1997 et prend un poste de maître de Conférences à l'université d'Aix-Marseille, département des Études moyen-orientales, jusqu'en 2012, et occupe sur sensiblement la même période (1997-2014) un poste d'enseignant-chercheur rattaché au laboratoire du CNRS pour l'Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman[3].

Cumulant les responsabilités, il devient en 1999 responsable français du Programme international de coopération scientifique (PICS) au sein du CNRS – Département des Antiquités de Jordanie jusqu'en 2002. Fort de ses activités, il obtient en 2000 une bourse de la Fondation Max van Berchem.

De 2002 à 2006, il s'expatrie et est directeur du département d’enseignement de l’arabe contemporain (DEAC) au Centre français de culture et de coopération au Caire en Égypte. À la même période (2002-2012) il est membre du Conseil scientifique du pôle ESPAR (Égypte, Soudan, Péninsule Arabique) du Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères.

En 2008, il organisateur un colloque international d’épigraphie islamique à Aix-en-Provence puis reprend l'année suivante un poste de professeur référant pour la commission consultative de la 15e section jusqu'en 2013.

Directeur du département des études moyen-orientales (DEMO) de 2011 à 2014, il est professeur des Universités à l'université d’Aix-Marseille au Département des études moyen-orientales (2012-2015) et devient sur la même période membre de la mission franco-saoudienne de prospections épigraphiques dans les régions de Najrân et Dûmat al-Jandal (Arabie saoudite, programme Oasis d’Arabie - UMR Orient & Méditerranée).

Depuis septembre 2015, il est chargé de mission, et directeur du Département des études arabes, médiévales et modernes à l'Institut français du Proche-Orient, à Beyrouth au Liban.

PublicationsModifier

LivresModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Frédéric Imbert a rédigé la thèse suivante... », sur theses.fr
  2. « Annuaire : Frédéric Imbert », sur ifporient.org, (consulté le ).
  3. « IMBERT Frédéric (PU-Détaché IFPO) », sur cnrs.fr
  4. IPRA, « Le Coran des Historiens », sur Carnet de recherche de l'IPRA (consulté le )

Liens externesModifier