Ouvrir le menu principal

Frédéric-Christian de Brandebourg-Bayreuth

prince allemand
Frédéric-Christian de Brandebourg-Bayreuth
Frederick Christian of Brandenburg-Bayreuth.jpg
Titre de noblesse
Margrave
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 60 ans)
BayreuthVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Friedrich Christian von Brandenburg-BayreuthVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
MilitaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Fratrie
Conjoint
Enfant
Autres informations
Grade militaire
Distinction
CoA.Brand-Bayreuth.png
blason

Frédéric-Christian (, Weferlingen, Bayreuth) est margrave de Brandebourg-Bayreuth de 1763 à sa mort.

BiographieModifier

Frédéric-Christian est le plus jeune des quatorze enfants du margrave Christian-Henri de Brandebourg-Culmbach et de son épouse Sophie-Christiane de Wolfstein.

Considéré comme le « mouton noir » de la famille, il sert dans l'armée danoise comme général de corps d'armée et mène une vie retirée à Wandsbeck, près de Hambourg. Néanmoins, en tant que dernier représentant de la branche de Brandebourg-Bayreuth, il succède à son neveu Frédéric, mort en 1763 sans laisser de fils.

À son accession au margraviat de Brandebourg-Bayreuth, il tente de redresser les finances de son État en réduisant de façon radicale le train de vie de sa cour. La plupart des artistes qui y résidaient, tel que Karl von Gontard, quittent Bayreuth pour la cour de Frédéric II de Prusse à Berlin. Presque tous les travaux entrepris pour la construction des châteaux et des jardins sont abandonnés.

Frédéric-Christian meurt après six ans de règne. Avec lui s'éteint la branche de Brandebourg-Bayreuth de la maison de Hohenzollern. C'est un cousin éloigné, le margrave Alexandre de Brandebourg-Ansbach, qui hérite de la principauté de Bayreuth.

Mariage et descendanceModifier

En 1732, Frédéric-Christian épouse Victoria-Charlotte d'Anhalt-Zeitz-Hoym (1715-1792), fille du prince Victor Ier d'Anhalt-Bernburg-Schaumburg-Hoym. Deux enfants sont nés de cette union :

Frédéric-Christian et Victoria-Charlotte divorcent en 1764. Ni l'un, ni l'autre ne se remarient par la suite.