Victoria-Charlotte d'Anhalt-Zeitz-Hoym

princesse allemande

Victoria-Charlotte d'Anhalt-Bernbourg-Schaumbourg-Hoym () est une princesse d'Anhalt-Bernbourg-Schaumbourg-Hoym par la naissance et margravine de Brandebourg-Bayreuth par le mariage.

Victoria Charlotte de Anhalt-Zeitz-Hoym
Titres de noblesse
Margravine
Princesse
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Château de Schaumbourg (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Viktoria Charlotte von Anhalt-Bernburg-Schaumburg-HoymVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Charlotte Louise d'Isenburg-Büdingen-Birstein (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Conjoint
Enfant
Wappen Deutsches Reich - Herzogtum Anhalt (Großes).png
blason

BiographieModifier

Victoria-Charlotte est la fille du prince Victor Ier d'Anhalt-Bernbourg-Schaumbourg-Hoym (1693-1772) de son premier mariage avec Charlotte-Louise (1680-1739), fille du comte Guillaume Maurice d'Isenburg-Birstein.

Le , elle épouse Frédéric-Christian de Brandebourg-Bayreuth (1708-1769) à Schaumbourg. Après le mariage, le couple s'installe dans le nouveau château dans le quartier de Neustadt an der Aisch , à la demande du frère de Frédéric-Christian, Georges-Frédéric-Charles de Brandebourg-Bayreuth[1].

Le mariage se termine par un divorce en 1764, un an après Frédéric Christian ait succédé à son frère en tant que margrave de Brandebourg-Bayreuth. Le couple vit déjà séparément depuis 1739, car Frédéric Christian est très jaloux[2]. Victoria Charlotte passe les dernières années de sa vie dans des conditions modestes à Halle.

Elle meurt en 1772, et est enterrée dans la Melander Crypte à Holzappel.

DescendanceModifier

De son mariage, Victoria Charlotte a deux filles :

RéférencesModifier

  1. Fortgesetzte neue genealogisch-historische nachrichten, [1762-1776], 168 (14 volumes), partie 97, Leipzig, 1769, p. 273 (Numérisé)
  2. Johann Wilhelm Holle: Geschichte der Stadt Bayreuth von den ältesten Zeiten bis 1792, p. 149, Seligsberg, 1901
  • Philipp Ernst Bertram, Johann C. Krause: Geschichte des Hauses und Fürstenthums Anhalt: Fortsetzung, vol. 2, p. 643 ff