Forum démocratique des Allemands de Roumanie

Forum démocratique des Allemands de Roumanie
(ro) Forumul Democrat al Germanilor din România
(de) Demokratisches Forum der Deutschen in Rumänien
Image illustrative de l’article Forum démocratique des Allemands de Roumanie
Logotype officiel.
Présentation
Président Paul-Jürgen Porr
Fondation
Siège Piața Mare 6,
Sibiu
Positionnement Centre droit
Idéologie Défense des droits des Allemands de Roumanie
Monarchisme
Affiliation européenne Parti populaire européen
Couleurs Rouge et blanc
Site web http://www.fdgr.ro/
Représentation
Députés
1 / 329

Le Forum démocratique des Allemands de Roumanie (en allemand : Demokratisches Forum der Deutschen in Rumänien (DFDR), et en roumain : Forumul democrat al Germanilor din România (FDGR)) est un parti politique roumain représentant la minorité allemande de Roumanie.

HistoireModifier

 
Siège du FDGR de Mediaș.
 
Affiche du FDGR à Brașov.

Le Forum démocratique des Allemands de Roumanie a été fondé à la suite de la révolution de 1989[1]. Bien qu'étant le parti représentant et défendant les intérêts de la minorité allemande en Roumanie, il rencontre également une certaine popularité auprès de certains électeurs appartenant à la majorité roumaine, notamment dans les régions de Transylvanie où vivent des Allemands, ceux-ci possédant dans l'imaginaire collectif une image d'indépendance et d'intégrité, à l'image de l'ancien maire de Sibiu et ancien chef du parti, Klaus Iohannis[2].

Le parti a souvent collaboré avec le Parti national libéral, dont Klaus Iohannis est l'un des principaux chefs à partir de février 2013 et le président de juin à décembre 2014, date à laquelle il devient président de la Roumanie.

PrésidentsModifier

PersonnalitésModifier

Résultats électorauxModifier

Élections parlementairesModifier

Résultats à la Chambre des députés au niveau et dans certains județe (en %)[3]
Année Voix National Sibiu Brașov Timiș Satu Mare Arad Caraș-Severin
1990 38 768 0,3 5,9 1,8 1,6 0,8
1992 34 471 0,2 3,7 1,2 1,7 1,0 0,5 1,9
1996 23 888 0,2 1,4 1,1 0,5 0,2 0,8 0,8
2000 40 844 0,4 8,9 0,8 1,8 0,7 0,5 0,7
2004 36 166 0,4 10,7 0,6 0,9 0,5 0,5 0,5
2008 23 190 0,3 4,3 0,7 1,0 0,4 0,5 0,5
2012 39 175 0,5 8,1 1,8 1,1 0,8 0,7 0,6
2016 12 375 0,2 1,8 0,6 0,5 0,4 0,2 0,3

Élections dans les conseils de județModifier

Résultats au niveau national et dans certains județe[4]
Année National Sibiu Brașov Timiș Arad Caraș-Severin
Voix % Sièges
1996 18 568 0,21
4 / 1 642
1 / 39
0 / 41
1 / 45
1 / 39
1 / 39
2000 21 882 0,26
4 / 1 718
4 / 39
0 / 41
0 / 45
0 / 39
0 / 39
2004 76 843 0,84
11 / 1 436
11 / 33
0 / 35
0 / 37
0 / 33
0 / 31
2008 46 872 0,56
9 / 1 393
9 / 32
0 / 34
0 / 36
0 / 32
0 / 30
2012 62 528 0,64
11 / 1 393
9 / 32
2 / 34
0 / 36
0 / 32
0 / 30
2016 42 652 0,51
10 / 1 436
8 / 33
2 / 35
0 / 37
0 / 33
0 / 31

Localités ayant un maire FDGRModifier

De plus, lors des élections locales de 2016, le parti remporte 91 sièges de conseillers municipaux, dans 32 communes[5].

RéférencesModifier

  1. (ro) Gidó Attila, Cronologia minorităţilor naţionale din România. Vol. I Albanezi, armeni, bulgari, croaţi, eleni, evrei şi germani, Cluj-Napoca, Editura Institutului pentru Studierea Problemelor Minorităţilor Naţionale, (lire en ligne), p. 303
  2. Andreea Zamfira, « Les minorités nationales allemandes et hongroises dans le mental collectif des Roumains : une incursion dans l'imaginaire pour mieux comprendre la société et le politique », Rusca,‎ (lire en ligne, consulté le 24 mai 2015)
  3. (ro) « Autoritatea Electorală Permanentă », sur alegeri.roaep.ro.
  4. (ro) « Autoritatea Electorală Permanentă », sur alegeri.roaep.ro
  5. (ro) « Lista competitorilor care au obținut mandate » [XLSX], sur 2016bec.ro.