Fortuné Maure

personnalité politique française

Fortuné Maure (1796-1880), dit le docteur Maure, était un homme politique français du XIXe siècle.

Fortuné Maure
Fonction
Député
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
GrasseVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

BiographieModifier

Né le à Saint-Cézaire-sur-Siagne, mort le même jours que son épouse le à Saint-Cézaire ils y reposent ensemble dans La Chapelle familiale. Fortuné Maure était le fils de Jacques Maure, agent municipal en 1796 et négociant en 1822 et de Delphine Raibaud.

Il épousa le 14 juillet 1822 Magdeleine Françoise Courmes issue d'une ancienne famille de la bourgeoisie grassoise dont le père, Claude-Marie Courmes, a été maire de Grasse, conseiller général du Var et député sous la Monarchie de Juillet.

Après des études au collège de Draguignan puis à la Faculté de médecine de Montpellier et à celle de Paris, il devient médecin à St-Cézaire puis à Grasse.

Il commence sa carrière politique sous la Monarchie de Juillet en se faisant élire conseiller général du Var en 1830. Il est ensuite élu député du Var (collège de Grasse) en août 1846. Sous la Deuxième République, il se représente pas en 1848, mais est élu en mai 1849 comme conservateur. Orléaniste, il proteste contre le coup d'État du 2 décembre 1851 et l'instauration du Second Empire. Il quitte provisoirement la vie politique.

Il est ensuite réélu conseiller général (canton de St-Vallier) en juin 1861. En 1863, il se présente aux élections législatives mais est battu par le candidat officiel, Victor Masséna.

Après la chute du Second Empire, sous la Troisième République, il est élu député des Alpes-Maritimes le 2 juillet 1871 comme républicain modéré, ami de Thiers, proche de Jules Barthélémy-Saint-Hilaire il a été président du Conseil général des Alpes-Maritimes de 1871 à 1874. Il démissionne cependant en novembre 1874 et ne se représente pas en 1876. Il a été fait commandeur de la Légion d'honneur en 1877.

MandatsModifier

  • Conseiller général du Var (1830-1852).
  • Président du conseil général du Var (1848-1852).
  • Député du Var (1846-1848, 1849-1851).
  • Conseiller général de St-Vallier (Alpes-Maritimes, 1861-1880).
  • Député des Alpes-Maritimes (juillet 1871-novembre 1874).
  • Président du Conseil général des Alpes-Maritimes (1871-1874).

DistinctionsModifier

OdonymieModifier

Place Maure 06530 Saint-Cézaire-sur-Siagne. Le boulevard Courmes longe la place Maure.


BibliographieModifier

  • « Fortuné Maure », dans Adolphe Robert et Gaston Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, Edgar Bourloton, 1889-1891 [détail de l’édition]
  • Biographies et nécrologies des hommes marquants du XIXe siècle, Paris, 1844-1866, 7 volumes.
  • Le Docteur Maure, Paris, 1882.
  • Jean Gondet, Saint-Cézaire-sur-Siagne, histoire d'un village de Provence.
  • Jacques Basso, Les élections législatives dans le département des Alpes-Maritimes de 1860 à 1939, Paris, LGDJ, 1968.
  • Henri Courrière, Le comté de Nice et la France. Histoire politique d'une intégration, 1860-1879, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2014.

Articles connexesModifier