Forêt de Bachdjerrah

Forêt de Bachdjerrah
Image illustrative de l’article Forêt de Bachdjerrah
Localisation
Position Bachdjerrah
Coordonnées 36° 43′ 43″ nord, 3° 06′ 58″ est[1]
Pays Algérie
Mitidja Wilaya d'Alger
Daïra d'El Harrach Bachdjerrah
Géographie
Superficie 5 ha
Longueur 900 m[3]
Largeur 2 km
Altitude
 · Maximale
 · Minimale
50 m
55 m
45 m
Compléments
Protection Aire protégée
Statut Forêts de conifères tempérées[5]
Essences Pin maritime,
Cyprès,
Eucalyptus,
Pin d'Alep,
Pin pignon,
Pin des Canaries.
Géolocalisation sur la carte : Algérie
(Voir situation sur carte : Algérie)
Forêt de Bachdjerrah

La forêt de Bachdjerrah, bois de Oued Ouchayah ou forêt des Palmiers, est une petite forêt d'Algérie située à Bachdjerrah dans la région de la basse Kabylie et de la Mitidja, dans la wilaya d'Alger. Cette forêt est gérée par la Conservation des forêts d'Alger (CFA) sous la tutelle de la Direction générale des forêts (DGF).

LocalisationModifier

La forêt de Bachdjerrah est située à 18 kilomètres à l'est d'Alger, à 70 kilomètres à l'est de Tipaza et à 4 kilomètres de la Mer Méditerranée[6],[7]. Elle est localisée dans la commune d'Aïn Taya dans la Mitidja de la basse Kabylie.

PrésentationModifier

La forêt de Bachdjerrah est régie par le décret no 84-45 du [16], modifié et complété par le décret no 07-09 du [17].

Cette forêt est située près de la Cité les Palmiers et du Tunnel de Oued Ouchayah[18].

HistoriqueModifier

La forêt de Bachdjerrah a été dégradée depuis l'opération de relogement de 1984 qui a permis de mettre fin aux squats et aux bidonvilles qui entouraient ce bois situé à la lisière de l'Oued Ouchayah[19].

Les anciens bidonvilles étaient construits aux abords de cette forêt et de cet oued[20],[21].

Depuis 1984, le bois de Oued Ouchayah a été réoccupé par des baraques dont les habitants n'ont bénéficié d'un relogement qu'après 2012[18]. Ce relogement, achevé en 2015, a permis de récupérer cet espace forestier[22].

FauneModifier

Cette forêt abrite le hérisson d'Algérie (Atelerix algirus), un hérisson à ventre blanc des régions côtières d'Algérie, protégé sur tout le territoire algérien.

On y trouve également le lapin de garenne (Oryctolagus cuniculus), commun en Algérie mais en déclin, le lièvre du Cap (Lepus capensis) et le sanglier (Sus scrofa)[réf. nécessaire].

Notes et référencesModifier

  1. Coordonnées issues de Google Maps
  2. « Djazairess : LA FORÊT DU SAHEL DE ZEMMOURI-EL-BAHRI », sur Djazairess (consulté le 27 avril 2016)
  3. [2]
  4. http://www.uicnmed.org/nabp/web/documents/Pastoralisme.pdf [PDF]
  5. [4]
  6. « Google Map Maker », sur google.dz (consulté le 27 avril 2016)
  7. « TerraServer – Viewer Aerial Photos & Satellite Images - The Leader In Online Imagery », sur terraserver.com (consulté le 27 avril 2016)
  8. http://www.arcgis.com/home/webmap/viewer.html?center=3.6201279,36.7228968&level=16&basemapUrl=http://services.arcgisonline.com/ArcGIS/rest/services/World_Imagery/MapServer
  9. « Wikimapia - Let's describe the whole world! », sur wikimapia.org (consulté le 27 avril 2016)
  10. « Bing », sur bing.com (consulté le 27 avril 2016)
  11. « Flash Earth », sur flashearth.com (consulté le 27 avril 2016)
  12. « OpenStreetMap », sur OpenStreetMap (consulté le 27 avril 2016)
  13. « HERE Maps - City and Country Maps - Driving Directions - Satellite Views - Routes », sur here.com (consulté le 27 avril 2016)
  14. « ScanEx Web Geomixer - просмотр карты », sur kosmosnimki.ru (consulté le 27 avril 2016)
  15. « maps - Yahoo Search Results », sur yahoo.com (consulté le 27 avril 2016)
  16. http://www.joradp.dz/FTP/Jo-Francais/1984/F1984008.pdf
  17. http://www.joradp.dz/FTP/jo-francais/2007/F2007004.pdf
  18. a et b Alger - Une enveloppe de 270 millions dégagée par la wilaya: les forêts occupées par des bidonvilles seront réhabilitées, El Watan, 19 juillet 2012.
  19. Bachdjarah se débarrasse de ses revendeurs à la sauvette, Liberté, 17 décembre 2015.
  20. Bachdjerrah attend son quota de logements, El Watan, 7 juillet 2011.
  21. http://www.algeriepyrenees.com/article-algerie-les-affrontements-ont-eu-lieu-a-la-cite-des-palmiers-a-laaquiba-et-a-baraki-en-raison-du-relogement-63893776.html
  22. «Nous essayons de rapprocher la forêt du citoyen» Baâziz Noureddine. Conservateur des forêts de la wilaya d'Alger, El Watan, 23 août 2014.

Voir aussiModifier

Liens externesModifier