Fondation Grand-Paradis

Fondation Grand-Paradis
Situation
Région Vallée d'Aoste
Création 1998
Type Fondation à but non lucratif
Siège Village minier
11012 Cogne
Coordonnées 45° 36′ 39″ N, 7° 21′ 45″ E
Langue français
italien
Organisation
Président David Follien
Directrice Luisa Vuillermoz

Site web http://www.grand-paradis.it/fr

Fondation Grand-Paradis est une fondation à but non lucratif créée en 1998 pour gérer des sites et des projets concernant les communes valdôtaines du parc national du Grand Paradis, à savoir le val de Cogne, le val de Rhêmes et le Valsavarenche.

La fondation siège au village minier à Cogne, qui conserve plusieurs éléments de l'architecture industrielle. Le complexe est prêté à usage par l'administration régionale.

ChronologieModifier

Les origines du projet Fondation Grand-Paradis remontent au début des années 1990, lorsque l'administration régionale de la Vallée d'Aoste ensemble avec l'unité des communes valdôtaines du Grand-Paradis et le parc national du Grand Paradis visait à créer un réseau de gestion de certaines structures présentes sur le territoire valdôtain du parc aussi bien que les centres des visiteurs du parc des trois vallées valdôtaines, dénommé au début Grand Paradis Accueil. Cette idée a mené ensuite à envisager une association à but non lucratif.

La junte régionale valdôtaine a approuvé le le projet de loi concerné, et la loi n°14 du 14/04/1998 a institué officiellement la fondation avec un capital initial de 150 milliard de lires.

Cette loi a été modifié ensuite par la LR n°34 du 16/11/1999, remplacée ensuite par la LR n°14 du 10/08/2004.

SitesModifier

Aux années 2000, les espaces du village minier de Cogne ainsi que de nouveaux centres des visiteurs à l'intérieur du parc ont été ouverts au public. La fondation Grand-Paradis gère aujourd'hui les centres des visiteurs du parc national à Cogne, à Dégioz (Valsavarenche) et au hameau Chanavey (Rhêmes-Notre-Dame), aussi bien que le jardin botanique alpin Paradisia au Valnontey, le château d'Introd et le Châtel-Argent, la Maison-musée Jean-Paul II aux Combes d'Introd, les deux écomusées (maisons du patrimoine) : la Maison Gérard-Dayné (à Cogne) et la Maison Bruil à Introd et les salles d'expositions et de conférences à Cogne (Maison de la Grivola) et à Rhêmes-Saint-Georges (Maison Pellissier).

ListeModifier

La fondation Grand-Paradis gère les sites suivants :

InitiativesModifier

Parmi les initiatives promues par la fondation Grand-Paradis on cite des expositions de photographie, un réseau Hotspot gratuit dans les sept communes concernées par l'Espace Grand-Paradis[1], le concours littéraires Lupus in fabula[2], le concours cinématographique international Grand Paradis International Nature Film Festival - Trophée bouquetin d'or[3], plusieurs projets concernant l'écomobilité[4] et la promotion des produits et des entreprises locales, des laboratoires didactiques et des géoguides du parc[5].

AssociésModifier

Notes et référencesModifier

  1. Aymavilles, Cogne, Introd, Rhêmes-Saint-Georges, Rhêmes-Notre-Dame, Valsavarenche et Villeneuve
  2. Dédié au loup, une figure clé du Parc national.
  3. Site de l'International Nature Film Festival
  4. Selon l'adhésion de Cogne à l'association des Perles des Alpes. Le projet Tourparcs prévoit une liaison avec le parc naturel du Mont-Avic.
  5. Géoguide Grand-Paradis

Articles connexesModifier

Liens externesModifier