Foça

district de Turquie

Foça
Foça
Marina de Foça
Administration
Pays Drapeau de la Turquie Turquie
Région Région égéenne
Province Izmir
Code postal 35680
Indicatif téléphonique international +(90)
Plaque minéralogique 35
Démographie
Population 27 987 hab.
Population de l'agglomération 32 141 hab.
Géographie
Coordonnées 38° 40′ 00″ nord, 26° 46′ 00″ est
Localisation
Localisation de Foça
Districts de la province de İzmir
Géolocalisation sur la carte : Turquie
Voir sur la carte administrative de Turquie
City locator 14.svg
Foça
Géolocalisation sur la carte : Turquie
Voir sur la carte topographique de Turquie
City locator 14.svg
Foça
Liens
Site de la mairie http://www.foca.bel.tr
Sources
« Index Mundi/Turquie »

La ville de Foça (Fotcha), l’antique ville de Phocée en français et Eskifoça en turc, est une ville côtière se situant au Nord de la province d'Izmir, à l'Ouest de la Turquie.

La ville était aussi connue sous le nom de Folieri, au moins jusqu'au XIXe siècle.

C'est donc de cette ville que sont partis au VIe siècle av. J.-C. ceux qui allaient fonder Massalia (Marseille) que les Français appellent aujourd'hui la cité phocéenne.

HistoireModifier

En , deux mois avant le déclenchement de la Première Guerre mondiale, alors que l'empire ottoman tolérait l’existence des chrétiens, désignés collectivement sous le nom de millet, et leur accordait un statut juridique spécial[1], la ville de Phocée subit les attaques de groupes de soldats turcs irréguliers ; la ville est mise à sac et les populations grecques qui y résidaient sont obligées, pour échapper au massacre, de fuir en abandonnant tous leurs biens : le consul et archéologue français Félix Sartiaux alerte en vain les autorités françaises et particulièrement celles de Marseille, par ses rapports et ses photographies, sur le drame qui se joue sous ses yeux, et qui apparaît comme le prélude aux futurs génocide arménien et génocide grec pontique[2].

Personnalités liéesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Alexandre Embiricos, Vie et institutions du peuple grec sous la domination ottomane, Paris, La Pensée universelle, 1975, p. 14.
  2. Félix Sartiaux 1914, p. passim.

BibliographieModifier

  • Félix Sartiaux, Le sac de Phocée et l'expulsion des Grecs ottomans d'Asie Mineure en juin 1914, Imprimerie de P. Renouard,
  • (fr + el) Haris Yiakoumis et Antoine Hermary, Phocée : 1913-1920 : le témoignage de Félix Sartiaux, Kallimages, , 318 p. (ISBN 978-2915936063).