Ouvrir le menu principal

Fiesque

opéra en 3 actes d'Édouard Lalo

Fiesque
Description de cette image, également commentée ci-après
Édouard Lalo en 1865.
Nbre d'actes 3
Musique Édouard Lalo
Livret Charles Beauquier
Langue
originale
Français
Sources
littéraires
Friedrich von Schiller, Die Verschwörung des Fiesco zu Genua (1782–1783)[1]
Dates de
composition
Création
Nationaltheater de Mannheim
Création
française

Orchestre de Montpellier

Personnages

  • Fiesque (ténor)
  • Leonore (épouse de Fiesque, soprano)
  • Hassan
  • Julie Doria (mezzo-soprano)
  • Verrina (baryton)
  • Gianettino (basse)

Fiesque (Le complot génois) est un opéra du compositeur français Édouard Lalo. Le livret de Charles Beauquier, est basé sur la pièce de Schiller, Die Verschwörung des Fiesco zu Genua (1784), un récit de la conspiration de 1547, dirigée par Fiesque, contre la famille Doria.

Après un refus et jamais joué de son vivant, l'opéra est édité à compte d'auteur par Lalo qui pensait être joué ailleurs, mais la première mise en scène est donnée seulement au Nationaltheater de Mannheim, le 16 juin 2007.

La création en concert, a eu lieu le 27 juillet 2006, au Festival de Radio France et Montpellier avec Roberto Alagna dans le rôle-titre. La création au Royaume-Uni a eu lieu le 10 mars 2008, dans une production de l'University College Opera[2].

SynopsisModifier

  • Lieu : Gênes, Italie
  • Date : 1547.

Acte 1Modifier

  • Le palais de Fiesque, lors d'une soirée
    Leonore, épouse de Fiesque, confie que son mariage est en ruines : elle a vu son mari avec une autre femme. L'ennemi de Fiesque, (Gianettino Doria), charge l'assassin Hassan de tuer Fiesque. Fiesque déclare son amour pour la princesse Julie Doria, la sœur de Gianettino. Verrina, vieil ami et allié de Fiesque, la crainte que Fiesque a déraillé et maintenant les prix du plaisir au-dessus de son pays à l'honneur. Hassan accoste Fiesque, mais Fiesque prend facilement le pouvoir sur lui. Hassan, craignant pour sa vie, propose de faire quelque chose à la demande de Fiesque. Celui-ci lui ordonne de se mélanger aux habitants de la ville et de lui rapporter de ce qu'ils disent à propos de Dorias.

Acte 2Modifier

  • Scène 1 : Une place de marché bondée
    Hassan manipule les gens de la ville avec de la boisson et incite aux commérages. Verrina entre et frappe le public dans une frénésie de rébellion.
  • Scène 2 : Une chambre dans le palais de Fiesque
    Fiesque réfléchit sur un rêve qu'il a fait la nuit précédente : l'image de son jour de mariage a été brisée par des visions de lui, couronné Doge et célébré par les foules en adoration de ses sujets. Leonore arrive, porté par la tension dans son couple. Fiesque rassure celle-ci assurant que dans un délai de deux jours, elle aura la preuve de son amour éternel pour elle. Hassan entre et raconte au public les événements de la place du marché. Il rapporte que Julie l'a engagé pour empoisonner Leonore ; il va trahir ses intentions en racontant tout à Fiesque et touche deux fois plus d'argent ! Verrina visites Fiesque chez lui, avec le peintre Romano et les militants Borgonino et Sacco. Il veut tester si Fiesque est toujours engagé à se rebeller contre Dorias, ou s'il est seulement concerné par ses plaisirs. Comme test, Verrina apporte une peinture de la mort de Virginius pour voir si elle suscite une réaction de la part de Fiesque. Jusqu'à la fin de la scène, Verrina a restauré sa confiance envers Fiesque et les éléments pour construire la révolution sont mis en place.

Acte 3Modifier

  • Scène 1 : Une voûte dans le palais de Fiesque
    Borgonino organise une réunion souterraine des partisans de Fiesque pour planifier la révolution. Leonore tente d'apaiser son anxiété et son appréhension. Elle entend une femme s'approcher et se cache. Julie entre et chante sur les plaisirs d'être coquette, mais finalement avoue son amour véritable pour Fiesque. Fiesque arrive et commence une scène d'amour passionné avec Julie. À son apogée, cependant, Fiesque révèle sa fidélité à Leonore et dénonce Julie, coupable de son intention de meurtre. Fiesque et Leonore sont réunis ; Julie jure de se venger, mais Fiesque l'a capturé.
  • Scène 2 : Le port de Gênes
    La mise à sac de Gênes, et une victoire pour Fieschi : les Dorias sont renversés. Fiesque est fait gouverneur de Gênes et Leonore supplie le pardon de Fiesque, pour s'être méfier de lui. Fiesque invite Verrina à se joindre à la fête, mais Verrina est hésitante, troublée par l'affichage de l'ambition et le goût de la célébrité de Fiesque. Verrina plaide auprès de Fiesque de renoncer à sa ornements royaux en faveur d'une véritable république, mais Fiesque fait la lumière sur les préoccupations de Verrina. Finalement, déçu par le changement de son ami et de crainte pour l'avenir du pays, Verrina tue Fiesque.

EnregistrementsModifier

Notes et référencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Fiesque » (voir la liste des auteurs).
  1. Introduction p. IX, sur baerenreiter.com.
  2. Page Fiesque sur le site de University College Opera.

BibliographieModifier

Liens externesModifier