Fiat Ritmo Abarth

Fiat Ritmo Abarth
Fiat Ritmo Abarth

Marque Drapeau : Italie Fiat
Années de production 1982 - 1988
Production 13 158 exemplaire(s)
Classe Berline sportive 3 portes
Moteur et transmission
Moteur(s) Fiat Abarth 4 cylindres 2ACT
Position du moteur Transversale avant
Cylindrée 1 995 cm3
Transmission Traction
Poids et performances
Poids à vide 930 à 980 kg
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline 3 portes
Dimensions
Longueur 3 995 mm
Largeur 1 660 mm
Hauteur 1 390 mm
Chronologie des modèles

La Fiat Ritmo Abarth était une voiture à caractère sportif créée sur la base de la berline Fiat Ritmo de série. Cette version sportive de la Ritmo sera déclinée sous divers modèles :

  • Ritmo 105 TC
  • Ritmo Abarth 125 TC
  • Ritmo Abarth 130 TC.

La Ritmo Abarth n'a jamais été engagée officiellement en compétition par l'écurie Fiat Courses.

HistoireModifier

La marque Fiat a toujours eu à son catalogue des versions sportives de ses principaux modèles de série, des versions coupé, spider ou rallye.

Succédant à la Fiat 128, la Ritmo ne disposait pas de version coupé comme la Fiat 128 Coupé, ni spider comme la Fiat X1/9. Pour faire face à la concurrence de la Golf GTI, Fiat lancera plusieurs déclinaison sportives basées sur la version 3 portes de la Ritmo.


La Ritmo 105 TCModifier

Fiat 105 TC
 

Marque   Fiat
Années de production 1981 - 1985

Phase 1 : 1981 - 1983
Phase 2 : 1983 - 1985

Classe Berline sportive 3 portes
Moteur et transmission
Moteur(s) Fiat 4 cylindres 2ACT
Position du moteur Transversale avant
Cylindrée 1 585 cm3
Puissance maximale 105 ch (77 kW)
Transmission Traction
Boîte de vitesses Manuelle
Poids et performances
Poids à vide 930 kg
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline 3 portes
Dimensions
Longueur 4 015 mm
Largeur 1 650 mm
Hauteur 1 400 mm
Chronologie des modèles

En 1981, Fiat profite du lancement d'un complément de sa gamme Ritmo de base avec des versions plus luxueuses pour proposer deux nouvelles déclinaisons, la version Ritmo Cabrio, un cabriolet construit par la Carrozzeria Bertone, et la sportive Ritmo 105 TC.

À la base, cette Ritmo sportive répondait à la demande de la clientèle de disposer d'un modèle animé par un moteur 1,6 litre de 100 ch. Fiat disposait de moteurs à deux arbres à cames en tête aux performances élevées et d'une très grande fiabilité. Utilisant la carrosserie de la version 3 portes de la Ritmo, avec quelques adaptations comme l'ajout d'une barre stabilisatrice avant, d'amortisseurs adaptés à la vitesse et accélération du moteur de 105 ch, l'aménagement intérieur est revu avec des sièges plus enveloppants, un volant sportif à 3 branches, et une instrumentation complète. L'extérieur se distingue par un nombre de teintes limité dont le rouge sang est mis en avant, des pare-chocs noirs intégrant des anti-brouillards à l'avant et des profilées de bas de caisse noirs.

Les performances de cette version sont bonnes mais les spécialistes réclament encore plus, vu le réel potentiel de la voiture. Fiat se décide à tenter la version Abarth. La version 105 TC restera au catalogue jusqu'en 1985, date à laquelle la Ritmo céda sa place à la nouvelle Fiat Tipo qui n'eut jamais de version sportive Abarth. La 105 TC bénéficia des mêmes évolutions esthétiques que la 125 TC devenue 130 TC en 1983. En 1985, la Ritmo 100S a été lancée.

Ritmo Abarth 125 TCModifier

Ritmo Abarth 125 TC
 
Fiat Ritmo Abarth 125TC vue arrière

Marque   Abarth
Années de production 1981 - 1985

Phase 1 : 1981 - 1983
Phase 2 : 1983 - 1985

Classe Citadine sportive
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) 4 cylindres en ligne
Position du moteur Transversale avant
Puissance maximale 125 ch DIN (92 kW)
Transmission Traction
Boîte de vitesses Manuelle
Poids et performances
Poids à vide 980 kg

Bien que la direction Fiat n'ait jamais eu l'intention de reprendre la compétition, laissée à Lancia, la décision fut prise de présenter la version Ritmo Abarth en à l'occasion du Salon de Francfort

Le moteur était le fameux 2 litres double arbre à cames en tête développant 125 ch à 6.000 tr/min. Équipée de jantes alliage et de pneumatiques spéciaux Pirelli P6 185/60R14 (pour l'époque), elle disposait d'une garde au sol abaissée ainsi que de barres de rapprochement, d'un large becquet en polyuréthane placé sous la lunette arrière et d'un traitement digne d'une voiture haut de gamme. Les freins étaient à disques ventilés à l'avant pour assurer un freinage efficace à cette voiture de 980 kg allant à 190 km/h avec une accélération 0-100 en moins de 9 secondes. La Golf GTI était pulvérisée. Les performances de cette version étaient de tout premier plan. Beaucoup d'écuries privées l'ont utilisée en course. Elle reçut des retouches esthétiques en 1983 et devint Ritmo 130 TC.

Ritmo Abarth 130 TCModifier

Ritmo Abarth 130 TC
Marque   Abarth
Années de production 1983 - 1985
Classe Citadine sportive
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) 4 cylindres en ligne
Position du moteur Transversale avant
Puissance maximale 130 ch DIN (96 kW)
Transmission Traction
Boîte de vitesses Manuelle
Poids et performances
Poids à vide 950 kg

En , la Ritmo Abarth reprend les évolutions apportées au reste de la gamme Ritmo en fin d'année 1982 pour le MY 1983. Son poids diminue de 30 kg. L'Abarth devient 130 TC et se pare d'une véritable calandre avec quatre phares, le moteur gagne 5 ch à seulement 5.800 tr/min avec l'adoption de l'allumage électronique Magneti-Marelli Digiplex. L'accélération 0-100 passe sous les 8 secondes. Cette version disputera de très nombreuses compétitions dans le groupe N du Championnat d'Europe des rallyes avec l'appui officieux de Fiat, Abarth proposant de nombreux kits de transformation pour les voitures en compétition.

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • Abarth: il mito dello scorpione dalle origini alla rinascita, Editoriale Domus, Milano, 2010

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :