Ouvrir le menu principal

OriginesModifier

La famille des marquis du Cros et vicomte de Brettes est originaire de la province du Limousin. Distinguée par ses services militaires, elle a été maintenue dans sa noblesse en 1666 par d'Aguesseau[Lequel ?], intendant du Limousin. Par ailleurs elle a fait les preuves pour 4 pages du Roi, la Maison Royale de Saint-Cyr.

Elle fait remonter sa filiation à Jeannot de Brettes, écuyer, époux de Peronne de Neuville au début du XVIe siècle. Un incendie dans le château familial de Cros en 1790 nous empêche d'avoir plus de précisions sur leurs ascendants.

ArmoiriesModifier

  • Armes : Écartelé aux 1 et 4 : d'argent, à 3 vaches de gueules, l'une sur l'autre, accornées et clarinées d'azur ; aux 2 et 3 : d'argent, aux 3 grues de sable posées 2 et 1.
  • Couronne : de marquis
  • Supports : deux lions

Personnages de la familleModifier

  • François de Brettes qui fut créé chevalier de l'ordre de Saint Michel par le Roi Charles IX en 1571
  • Gédéon, marquis de Cros, volontaire et menant à ses frais 100 hommes d'armes dans les armées du Roi.
  • Jacques-François, marquis de Cros, capitaine des chevau-légers de la garde du Roi. Il commanda la noblesse du ban du Limousin en 1694.
  • Pierre son fils Joseph-Martial et son petit-fils Jean-Baptiste, marquis du Cros, furent reçus respectivement en 1707, 1731 et en 1762 pages du Roi en sa grande écurie.
  • Joseph-Martial, Marquis du Cros, deuxième du nom, lieutenant-colonel dans l'armée des Princes, chevalier de Saint Louis.
  • Louis-François et Jean Baptiste, reçus page à la veille de la révolution de 1789.
  • (Marie Louis) Joseph de Brettes, grand explorateur, géographe, photographe [1]. Chargé de mission par le gouvernement français en 1898. Il a surtout exploré l'Amérique du Sud (Colombie, Chaco...)[2]. Membre de la Société de Géographie, de la Société scientifique, historique et archéologique de la Corrèze.

Principales alliancesModifier

Familles de Neuville, de Salignac de Fénelon, des Roches, Jaubert d'Allemans, d'Allemagne, de Douhet, Robin, de Cognac, de Tryon, de la Celle de Chateauclos, Bruneau d'Ornac de Verfeuil, d'Hamal, de Corbier, du Breuil-Hélion de la Guéronnière, de Montchal.


Notes et référencesModifier

  1. « Joseph de Brettes (1861-1934) », sur data.bnf.fr (consulté le 21 juin 2019)
  2. « CTHS - BRETTES Joseph de », sur cths.fr (consulté le 21 juin 2019)

BibliographieModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier