Ernest Bogislaw de Croÿ

Ernest-Bogislaw (ou Bogusław) de Croÿ polonais : Bogusław; allemand : Bogislaw, né le à Fénétrange; † à Kœnigsberg fut évêque protestant de Cammin, et gouverneur de Poméranie occidentale et de Prusse pour le compte du margrave de Brandebourg. C'était un neveu de Bogusław XIV de Poméranie, dernier duc de Poméranie et héritier des possessions personnelles de la lignée (éteinte en 1637) des ducs de la maison des Griffons. Il était aussi Comte de Fontenoy.

Ernest Bogislaw de Croÿ
Image dans Infobox.
Portrait de l'évêque Ernest-Bogislaw.
Biographie
Naissance
Décès
Formation
Activités
Famille
Père
Ernest de Croÿ (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Autres informations
Religion

BiographieModifier

 
Effigie de Ernst Bogislaw de Croÿ dans l'église de St Hyacinthe, Słupsk.

Ernest-Bogislaw de Croÿ était le fils du duc Ernest de Croÿ-Aerschot (1583-1620) et d’Anne de Poméranie, fille du duc Bogusław XIII de Poméranie. Bien que la Maison de Croÿ fût catholique, ses oncles obtinrent par le contrat de mariage de leur sœur Anne, d'élever ses enfants dans la foi réformée. Quelques semaines après sa naissance, son père, qui était au service de l’empereur Ferdinand II tomba malade et mourut devant les murs d'Oppenheim assiégée, le . Sa mère, qui voulait fuir l'inimitié de la famille de son mari (laquelle lui disputait même la dépouille du défunt), partit en 1622 pour rejoindre la cour de Stettin.

En 1634, Ernest-Bogislav commença à fréquenter l’université de Greifswald, qui lui confia peu après la dignité de recteur pour l'année unniversitaire 1634-1635[1]. Son oncle Bogusław XIV lui abandonna les fiefs de Naugard et Massov. De 1637 à 1650, Ernest-Bogislav fut évêque luthérien de Cammin. Par les Traités de Westphalie, l’évêché de Cammin fut rattaché au Brandebourg. Par un accord de régularisation de 1650, Ernest-Bogislav renonça à ses droits sur l'évêché contre une forte indemnité et la tutelle des biens viagers de sa mère en Poméranie. Il se mit au service du margrave de Brandenbourg qui lui confia de 1665 à 1670 le gouvernement de la Poméranie occidentale puis, à la mort de Bogislav Radziwiłł en 1670, celui du duché de Prusse.

Dans son testament, rédigé peu avant sa mort, il légua avec l'accord de la Couronne de Suède à l'université de Greifswald, outre sa fortune et quelques livres, le sceau princier de Bogislav XIV, le grand collier d'or du duc Ernest-Louis ainsi que la Tapisserie de Croÿ. Il fut inhumé aux côtés de sa mère dans la chapelle princière de Stolp.

Dans l'histoire allemande, Ernest-Bogislaw reste comme un homme érudit, mais prudent et effacé[2].

BibliographieModifier

  • (de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « ErnstBogislawvonCroÿ » (voir la liste des auteurs).
  • Hans Branig, Geschichte Pommerns Teil II; Von 1648 bis zum Ende des 18. Jahrhunderts. Böhlau Verlag, Köln Weimar Wien (2000), (ISBN 3-412-09796-9).
  • Werner Buchholz (éd.): Deutsche Geschichte im Osten Europas. Pommern. Siedler Verlag, Berlin 1999, (ISBN 3-88680-272-8), pp. 236 et 308–309.
  • Adolf Häckermann, Allgemeine Deutsche Biographie (ADB), vol. 4, Leipzig, Duncker & Humblot, (lire en ligne), « Croy, Anna von », p. 614–617. L'évêque Ernest est ici mentionné dans l'article relatif à sa mère.
  • Roderich Schmidt, Neue Deutsche Biographie (NDB), vol. 3, Berlin, Duncker & Humblot, (lire en ligne), « Ernst Bogislaw von Croÿ », p. 426 et suiv.
  • Benedikt Szceponik, Herzog Ernst Bogislaw von Croÿ, der letzte Bischof von Cammin, im Streite Schwedens und Brandenburgs um den Besitz des Bistums (Dissertation Universität Greifswald). Stettin (1913), 60 p.
  • Martin Wehrmann, Geschichte von Pommern, 2e éd., vol. 2. Verlag Andreas Perthes, Gotha (1921). Neudruck: Weltbild Verlag, Augsburg 1992, (ISBN 3-89350-112-6).
  • Anthony Stokvis, Manuel d'histoire, de généalogie et de chronologie de tous les États du globe, depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, préf. H. F. Wijnman, éditions Brill, Leyde 1890-1893, réédition 1966, volume 3, chapitre VIII « Généalogie des ducs de Poméranie » et tableau généalogique n° 10

LiensModifier

NotesModifier

  1. http://www.uni-greifswald.de/informieren/geschichte/rektoren-chronik/rektoren-chronik-1600-1699.html (Abgerufen am 16. August 2009)
  2. Cf. Martin Wehrmann: Geschichte von Pommern, 2e éd., vol. 2, Verlag Andreas Perthes, Gotha (1921), p. 168.