Ouvrir le menu principal

Emmanuel de Margerie

diplomate français

BiographieModifier

Il était fils et petit-fils de diplomates français. Son père Roland de Margerie[1] (1899-1990) et grand père Pierre de Margerie (1861-1942) occupèrent parmi les postes les plus prestigieux de la diplomatie française. Il fit ses études à l'Université Aurore à Shanghai, puis à l'Institut des Sciences Politiques à Paris, il intégra ensuite l'Ecole Nationale d'Administration. Il est le frère cadet de l'écrivain Diane de Margerie et du théologien Bertrand de Margerie. Il épousa Hélène Hottinguer (1924-2013) dont il eut deux enfants Gilles et Laure.

Après plusieurs postes en Grande-Bretagne, en Russie, au Japon et aux États-Unis, il fut ambassadeur à Madrid de 1977 à 1981, à Londres de 1981 à 1984 et à Washington de 1984 à 1989[2].

Au-delà de sa carrière diplomatique, ses intérêts pour les arts et le patrimoine historique l'ont amené à exercer de nombreuses fonctions dans ces domaines. Il fut, de 1975 à 1977, directeur des musées de France[3] et de l'école du Louvre et contribua à la création du musée d'Orsay.

Après son retour d'Amérique en 1989, il devint président de Christie's pour l'Europe continentale ; il fut aussi président du Fonds mondial pour les monuments en France.

Distinctions honorifiquesModifier

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. Roland de Margerie, Tous mes adieux sont faits, Mémoires inédits de Roland de Margerie, Edition en 5 volumes préparée par Laure de Margerie-Meslay, New York, 2012
  2. Nécrologie New York Times 5 dec. 1991
  3. Bibliothèque de l'École des Chartres, vol.164, juillet-décembre 2006, p. 690

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :