Ouvrir le menu principal

Emilija Podrug

joueuse de basket-ball croate

Emilija Podrug
Image illustrative de l’article Emilija Podrug
Emilija Podrug, en rouge, lors de l'Open LFB 2013
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la Croatie Croatie
Naissance (39 ans)
Split
Taille 1,90 m (6 3)
Situation en club
Club actuel Drapeau : France Toulouse Métropole Basket
Poste intérieure
Carrière professionnelle *
SaisonClubMoy. pts
2004-2005
2005-2006
2006-2007
2007-2008
2008-2009
2009-2010
2010
2010-2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015
2015-2016
2016-2017
Faenza
Mondeville
Parme
MiZo Pécs
Lotos Gdynia
Lotos Gdynia
Salamanque
Nantes-Rezé
Challes-les-Eaux
Lyon
Lyon
Nantes-Rezé
Villeneuve-d'Ascq
Toulouse
0?
10,0
0?
0?
0?
0?
0?
11,6
11,4
07,8
09,6
11,8
04,6[1]
en c.
Sélection en équipe nationale **
Drapeau : Croatie Croatie

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Emilija Podrug est une joueuse croate de basket-ball née le à Split.

BiographieModifier

Engagée pour avec Nantes-Rezé Basket 44 pour la saison 2010-2011 de la Ligue féminine de basket, elle remplace le pivot Bernadette N'Goyisa, blessée, dans un registre plus polyvalent, mais moins à l'aise dos au panier. Son ancienne coéquipière à Mondeville Caroline Aubert dit qu'« elle est bourrée de talent. C'est l'une des joueuses avec qui j'ai joué qui a le plus de qualités sur le plan offensif. Elle joue au basket avec beaucoup de feeling. Elle a un jeu atypique. Elle a la vision du jeu d'une meneuse avec des gestes peu ordinaires...»[2].

Vainqueur du Challenge Round 2011 avec Nantes[3], elle s'engage pour la saison LFB 2012 avec Challes-les-Eaux[4].

Après l'arrêt du haut niveau par Challes, elle fait partie de la seconde vague de joueuses à intégrer Lyon, en août 2012[5]. Malgré une victoire au Challenge round et une qualification sportive pour l'Eurocoupe 2014-2015, Lyon est menacé d'être rétrogradé en Ligue 2 pour raisons financières, ce qui entraîne le départ d'Emilija Podrug[6].

Elle signe son retour avec Nantes où son nouveau coach Emmanuel Cœuret déclare enthousiaste : « C’est un gros plus de signer une joueuse de son calibre. Emilija a laissé un sacré souvenir à Nantes, j’ai pu le mesurer depuis que je suis ici. C’est une superbe joueuse d’attaque, créative, très bonne dans le passing game. Elle connaît la boutique, elle a presque son rond de serviette ici. C’est un sacré avantage pour l’intégration. Je suis vraiment très content de pouvoir la compter parmi nous et je pèse mes mots[7]. »

Avec Nantes en 2014-2015, elle inscrit 11,8 points et 7,7 rebonds en Ligue ainsi 15,3 points et 6,5 rebonds en Eurocoupe, ce qui décide Villeneuve-d'Ascq à la signer à l'été 2015 pour succéder à Ann Wauters en Euroligue[8]. Elle n'y aura qu'un rôle plus limité (4,6 points et 2,9 rebonds en LFB mais aussi 3,3 points et 2,3 rebonds en Euroligue puis 4 points et 1,5 rebond en Eurocoupe) et décide de se relancer la saison suivante en Ligue 2 à Toulouse[9].

ClubsModifier

PalmarèsModifier

  • Vainqueur du Challenge Round 2011
  • Vainqueur du Challenge Round 2014[10]
  • Finaliste de l'Eurocoupe : 2016[11].

Notes et référencesModifier

  1. « Emilija Podrug », Ligue nationale de basket (consulté le 8 juillet 2016)
  2. « Nantes Rezé tente l'expérience Podrug », 20 minutes, (consulté le 4 novembre 2010)
  3. « Elles l'ont fait », Les Déferlantes, (consulté le 13 mai 2011)
  4. « Emilija Podrug à Challes-les-Eaux », Catch & Shoot, (consulté le 18 mai 2011)
  5. « Romy Bär, Mélanie Plust et Emilija Podrug rejoignent Lyon (LFB) », Catch & Shoot, (consulté le 9 août 2012)
  6. Amaury Boulay, « Le Lyon BF ne disputera pas la coupe d’Europe et voit partir Emilija Podrug et Romy Bär », Catch & Shoot, (consulté le 23 mai 2014)
  7. « Emilija Podrug de retour à Nantes-Rezé », Catch & Shoot, (consulté le 12 juillet 2014)
  8. Sébastien Darnaux, « La Croate Emilija Podrug rejoint l'ESBVA-LM ! », La Voix du nord, (consulté le 15 juin 2015)
  9. Thibaut Lasser, « Ligue 2 : Emilija PODRUG à Toulouse, Léonore DUCHEZ et Maryne REOLID restent à Roanne », postup.fr, (consulté le 8 juillet 2016)
  10. « Challenge Round : Lyon remporte le titre », catch & Shoot, (consulté le 4 mai 2014)
  11. « EUROCUP : LE TITRE POUR BOURGES ! », bebasket.fr, (consulté le 16 avril 2016)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :