Embuscade de Dounkoun

Embuscade de Dounkoun

Informations générales
Date
Lieu Toéni
Issue Victoire des djihadistes
Belligérants
Drapeau du Burkina Faso Burkina FasoShababFlag.svg Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans
Forces en présence
InconnuesInconnues
Pertes
12 morts[1]
8 blessés[1]
Inconnues

Insurrection djihadiste au Burkina Faso

Batailles

Coordonnées 13° 22′ 23″ nord, 3° 11′ 48″ ouest
Géolocalisation sur la carte : Monde
(Voir situation sur carte : Monde)
Embuscade de Dounkoun
Géolocalisation sur la carte : Afrique
(Voir situation sur carte : Afrique)
Embuscade de Dounkoun
Géolocalisation sur la carte : Burkina Faso
(Voir situation sur carte : Burkina Faso)
Embuscade de Dounkoun

L'embuscade de Dounkoun a lieu le , pendant l'Insurrection djihadiste au Burkina Faso.

DéroulementModifier

Le , vers 15 heures, une escorte d'éléments de l'armée de terre burkinabée et du Groupe d'action rapide de surveillance et d'intervention (Garsi) tombent dans une embuscade à la hauteur du village de Dounkoun, dans la commune de Toéni, dans la région de la Boucle du Mouhoun[1]. Des véhicules sont détruits ou emportés[1].

L'embuscade aurait été menée en représailles à la mort de deux chefs du Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans, Sidibé Ousmane, dit Mouslim, et son formateur spirituel Bandé Amadou, qui avaient été tués la veille par une unité spéciale de l'armée entre Diamasso et Bouni, dans la province de Kossi[2].

PertesModifier

Le lendemain du combat, un communiqué du ministre de la Communication, Ousséni Tamboura, fait état de la mort de 12 militaires et indique que huit autres ont été blessés[1]. Sept soldats sont portés disparus pendant quelques heures, mais ils sont retrouvés à l'aube[1].

RéférencesModifier