Elsy Jacobs

cycliste luxembourgeoise

Elsy Jacobs, née le à Garnich, morte le à Guémené-sur-Scorff[1], est une coureuse cycliste luxembourgeoise. En 1958, elle a remporté le premier Championnat du monde de cyclisme sur route féminin qui soit organisé.

Elsy Jacobs
Elsy Jacobs en 1958
Informations
Nom de naissance
Élise Maria JakobsVoir et modifier les données sur Wikidata
Naissance
Décès
Nationalité
Principales victoires
Championnats
Championne du monde sur route 1958
Championne du Luxembourg sur route 1959, 1960, 1961, 1962, 1963, 1964, 1965, 1966, 1967, 1968, 1970, 1971, 1972, 1973, 1974

Informations biographiques modifier

 
Vélo d'Elsy Jacobs exposé au centre sportif portant son nom à Garnich.

Elle était issue d'une famille nombreuse[2], où trois de ses frères ont fait de la compétition cycliste[3], dont un de ceux-ci, Edmond, a participé au Tour de France 1956. Les annales du cyclisme retiennent son nom à double titre. Le 30 août 1958, à Reims, elle gagne le premier titre mondial de la compétition cycliste sur route féminin, créé par l'UCI[4].
Sur sa lancée, le 9 novembre 1958, sur la piste du vélodrome Vigorelli à Milan, elle établissait un nouveau record du monde de l'heure (féminin) en parcourant 41,347 km dans le temps imparti. Ce record devait tenir quatorze années.

Une course cycliste de niveau élite lui est dédiée depuis 2008, appelée Festival Elsy Jacobs[5].

Palmarès modifier

Notes et références modifier

  1. « matchID - Moteur de recherche des décès », sur deces.matchid.io (consulté le )
  2. Les renseignements biographiques proviennent de Robert Descamps, Miroir du cyclisme, no 202 / juin-juillet 1975, rubrique encyclopédique Le cyclisme de A à Z notice "Elsy Jacobs".
  3. Cf site du cyclisme.
  4. Annuaire cycliste de René Jacobs & Hector Mahau, Velo 1959, p. 397 : au terme d'une course de 59,400 km Elsy Jacobs triomphe détachée, devant Tamara Novikova (URSS), à 2 min 51 s. et Maria Louchkina (soviétique également. 26 coureuses sont classées, dont les Françaises Renée Vissac, 10e, et Lily Herse, 16e et la championne belge Yvonne Reynders, 20e
  5. « Site officiel Elsy Jacobs Festival », sur www.elsy-jacobs.lu (consulté le ).
  6. Robert Descamps, op. cit.
  7. Site Mémoire du cyclisme, résultats de ce championnat.

Lien externe modifier