El niño del árbol

peinture de Francisco de Goya
(Redirigé depuis El Niño del árbol)

L'Enfant de l'arbre

El niño del árbol
L'Enfant à l'arbre
El niño del árbol.jpg
Artiste
Date
Type
Technique
Dimensions (H × L)
262 × 40 cm
Mouvement
Collection
N° d’inventaire
Gassier-Wilson : 138
Localisation

El niño del árbol (« L'Enfant à l'arbre[1] ») est une peinture réalisée par Francisco de Goya en 1780 et faisant partie de la quatrième série des cartons pour tapisserie destinée à l'antichambre du Prince des Asturies au Palais du Pardo.

Elle est conservée au Musée du Prado aux côtés du Garçon à l'oiseau, avec laquelle elle partage les mêmes dimensions (262 × 40) ; leur taille réduite fait que les deux œuvres sont étudiées comme un ensemble et non individuellement.

Contexte de l'œuvreModifier

Tous les tableaux de la quatrième série sont destinés à l'antichambre du Prince des Asturies, c'est-à-dire de celui qui allait devenir Charles IV et de son épouse Marie Louise de Parme, au palais du Pardo. Le tableau fut livré à la Fabrique royale de tapisserie le 24 janvier 1780[2].

Il fut considéré perdu jusqu'en 1869, lorsque la toile fut découverte dans le sous-sol du Palais royal de Madrid par Gregorio Cruzada Villaamil, et fut remise au musée du Prado en 1870 par les ordonnances du 19 janvier et du 9 février 1870, où elle est exposée dans la salle 91[2]. La toile est citée pour la première fois dans le catalogue du musée du Prado en 1876[3].

La série était composée de El Ciego de la guitarra, El Columpio, Las Lavanderas, La Novillada, El Resguardo de tabacos, El Muchacho del pájaro et El Niño del árbol, Los Leñadores, El Majo de la guitarra, La Cita, El Médico, El Balancín et deux cartons perdus, El Perro[4] et La Fuente[5].

AnalyseModifier

L'œuvre a été située au-dessus d'une fenêtre ou en angle dans l'antichambre des Princes des Asturies au palais du Pardo. Elle a généralement été ignorée par les critiques.

Deux enfants jouent dans un arbre : l'un tient un panier tandis que l'autre se laisse tomber, apparemment pour essayer d'attraper des oiseaux.

Notes et référencesModifier

  1. Rita de Angelis (trad. de l'italien par Simone Darses), Tout l'œuvre peint de Goya, Paris, Flammarion, , 144 p. (ISBN 2-08-011202-3), p. 96
  2. a et b (es) « Fiche de Las lavanderas », sur museodelprado.es (consulté le 27 avril 2014)
  3. Collectif Prado 1996, p. 309-310
  4. (es) « Fiche d’El Perro », sur fundaciongoyaenaragon.es, (consulté le 15 avril 2014)
  5. (es) « Fiche de La Fuente », sur fundaciongoyaenaragon.es, (consulté le 15 avril 2014)

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • (es) Gregorio Cruzada Villaamil, Los tapices de Goya, Rivadeneyra, , 148 p. (OCLC 27205287), p. 31, 133-134
  • (es) V. de Sambricio, Tapices de Goya, Madrid, Patrimonio Nacional, , p. 116, 240-241
  • (es) José Manuel Arnaiz, Francisco de Goya : cartones y tapices, Madrid, Espasa Calpe, , p. 101-116, 280
  • (es) Janis Tomlinson, Francisco de Goya : los cartones para tapices y los comienzos de su carrera en la corte de Madrid, Madrid, Cátedra, , 302 p. (ISBN 978-84-376-0392-6), p. 127, 147-153
  • (es) Collectif Prado et Juan J. Luna et al, Goya, 250 aniversario, Madrid, Musée du Prado, , 436 p. (ISBN 84-87317-48-0 et 84-87317-49-9)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier