Ejnar Mikkelsen

explorateur polaire et écrivain danois

Ejnar Mikkelsen, né le à Vester-Brønderslev et mort le à Copenhague, est un explorateur polaire et écrivain danois.

Ejnar Mikkelsen
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 90 ans)
CopenhagueVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinctions

La baie de Mikkelsen en Antarctique est nommée en son honneur.

BiographieModifier

 
Membres de l'expédition polaire anglo-américaine de 1906 : Ernest de Koven Leffingwell (en) (à gauche), le capitaine Ejnar Mikkelsen, G.P. Howe, et Ejnar Ditlevsen.

En 1909, il part à la recherche de Ludvig Mylius-Erichsen au Groenland mais son navire, l'Alabama, est broyé par les glaces. À partir de l'île Shannon, il se lance malgré cela dans une longue marche vers le Nord avec un seul homme, Iversen. Pendant trois ans, les deux hommes seront portés disparus, l'île Shannon étant devenue inaccessible aux navires. Alors qu'on les pensait morts, ils sont retrouvés à l'été 1912 par un baleinier. Ils avaient réussi à atteindre le fjord Danemark et à retrouver le journal d'Erichsen avant de regagner l'île Shannon le [1]. Il est gouverneur du Groenland Est du au [2].

Il est le gendre de l'explorateur Gustav Holm[3].

OuvragesModifier

  • Ejnar Mikkelsen, Perdus dans l'Arctique (récit de l'expédition de l'Alabama, 1909-1912), traduction de Charles Laroche, Maison Alfred Mame et Fils, Tours, 1913.
  • Ejnar Mikkelsen, Le quart du second, Julliard Éditeur, 1955, p. 254.

Notes et référencesModifier

  1. Jules Rouch, Le Pôle Nord, Flammarion, 1923, p. 159.
  2. « Greenland », sur worldleadersindex.org (consulté le ).
  3. Pierre Vernay, « Groenland, les derniers chasseurs d'Ittoqqortoormiit », Le Figaro Magazine,‎ , p. 46-54 (lire en ligne).

Liens externesModifier